Le peuple d'un Iran sanguinaire des Mollahs est appelé à réagir!

Publié le 12 Octobre 2011

L'Orient le Jour

Le fils du dernier chah d'Iran renversé par la révolution islamique, Reza Pahlavi, a appelé mercredi les forces de sécurité du régime iranien à "rejoindre les rangs du peuple" afin d'opérer un rassemblement national en vue de la mise en place d'une démocratie dans ce pays.

"Je lance (...) un appel aux forces militaires et coercitives de la République islamique : mes compatriotes, héros de la guerre et garants de l'indépendance nationale, ne levez plus vos armes en direction de votre propre peuple. N'obéissez plus à ceux en qui vous avez cru et qui n'ont fait que vous mentir", a déclaré M. Pahlavi lors d'une conférence de presse à Paris. "Vous êtes les soldats de l'Iran. Vous êtes le refuge du peuple iranien. Il y a dans l'Iran de demain une place pour vous et vous faites partie de la solution démocratique. Je vous invite donc à rejoindre les rangs du peuple", a-t-il lancé.

 

L'armée a joué un rôle considérable dans la chute des régimes tunisien et égyptien de Zine El Abidine Ben Ali en janvier et de Hosni Mouabarak en février.

M. Pahlavi a également expliqué que les Iraniens suivaient de près la situation en Syrie. "Les Iraniens suivent attentivement la Syrie pas seulement pour ce que cela représente pour le peuple syrien", a-t-il dit. "Il y a depuis longtemps un axe Damas-Téhéran", a-t-il expliqué et "ce qu'il pourrait se passer en Syrie est un préambule au régime iranien : c'est ce qui inquiète le régime islamique réellement. Ils feront tout pour empêcher la chute du régime syrien car cela pourrait être le début de la fin en Iran". Quant aux Iraniens, "ils sont pleins d'espoir, parce qu'ils savent que si on réussit en Syrie on réussira aussi en Iran", a-t-il poursuivi. Et "c'est dans ce contexte que les Iraniens verront si la volonté internationale est de mettre un terme au régime syrien. Cela voudra dire que peut-être ils sont prêts aller plus loin en qui concerne l'Iran", a-t-il ajouté.

Estimant que les révolutions arabes avaient "puisé leur inspiration dans le mouvement vert iranien" de 2009, Reza Pahlavi a enfin déclaré que "dans tout ce jeu, l'unique mission qui (le) réclame c'est d'être un fédérateur" de l'opposition, du fait de son nom.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Claude Germain V 13/10/2011 09:54



La famille Palhavi trahie par les americains , les collabos français (tres collabos les politicards français d'apres guerre et tous ) et leur grand ami khomeini est une famille de martyres
extremement riches ,en general les martyres sont pauvres ce qui est un paradoxe .Mais ce sont des martyres quand meme .


Par contre en leurs faveurs ,ce sont des personnes d'une parfaite éducation ,qui connaisent bien les dessous de la politique et apres le suiccide de l'avant dernier des fils Palhavi ,il serait
tres surement un bienfait pour l'Iran que le dernier des fils ,si D.ieu le veut vienne reprendre les rennes du pouvoir en Iran .Ce pays aurait des chances énormes dans ce cas là de revivre
dignement .


N'oublions pas que les Iraniens sont des indo-européens et ont quelques liens de parenté avec nous de par leur ancienne civilisation .


Shah d'Iran , traduction : lumière des Aryens .L' HISTOIRE de l'Iran est extraordinaire a lire et nous concerne un peu .