Le plus grand camp de réfugiés du monde dont personne ne parle. par Michel Garroté. Préface Gérard Brazon

Publié le 16 Juillet 2012

Parce qu'il y a en France parmi les journalistes (73% ayant voté à gauche) un tropisme monstrueux qui fait que ces "braves gens" ne voient que "la prison à ciel ouvert de Gaza" où on peut rouler dans de gros 4/4 si on fait partie du Hamas, visiter des parcs de jeux nautiques, aller sur la plage (femme en niqab seulement), suivre des études supérieures...aux frais de la Communauté européenne. Bref une "prison" où l'on côtoie le luxe des hôtels 5 étoiles et où la faim est inconnue etc. Mais le Darfour tout le monde s'en fout, le camp de Dadaab dans le baba!

Elle est pas belle notre France journalistique! J'entends ce soir en bruit de fond pendant que j'écris cette préface, Claire Chazal nous parler de la pluie, des agriculteurs qui pleurent (trop d'eau cette année), trop de soleil il ya peu ( mais que fait Hollande), les vacanciers pas contents, les commerçants en peine. La misère française quoi...

Gérard Brazon  

Kenya-réfugiés

Michel Garroté – Le plus grand camp de réfugiés du monde, le camp de Dadaab au Kenya, fait face à un manque critique de fonds qui menace la vie de ses 463 000 résidents. En France, presque personne n’en parle. Pourquoi ?

Michel Garroté

Reproduction autorisée avec mention de www.dreuz.info

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article