Le Président de la République insulté à la Réunion! Affligeant

Publié le 4 Avril 2012

Nicolas Sarkozy insulté à son arrivée à la Réunion. Quoique l'on puisse penser de l'homme, du candidat, il reste le Président de la République!

Alors oui, un jour il a dit "Casses-toi pauvre con" à un type qui refusait de lui serrer la main devant l'ensemble de la presse et volontairement alors même qu'il aurait pu ne pas être devant lui dans un salon de l'agriculture!

Oui il a répondu vertement par la provocation, à un homme qui l'insultait du haut de je ne sais plus quoi, comme un roquet ! Mais doit-on oublier qu'il est élu et qu'il reste le Président de tous les français! Que cela nous plaise ou non! Ce discours, je le tiendrai pour tous Présidents quelque soit l'étiquette politique! 

Que faut-il en penser? Rien justement, rien qui ne fasse le jeu des abrutis et des ras du front. Certes, il aurait dû mesurer son propos. Bien sûr, il n'aurait pas dû se mettre au même niveau et ne pas répondre à la provocation par une provocation. Une fois dit celà, que faisons-nous? 

Il semble bien que ce quinquenat fut celui de la rancune, et parfois celui de la haine et singulièrement celle des médias bien-pensants! Il est évident que Nicolas Sarkozy a semé autour de lui les graines d'une certaine animosité envers sa personne!  Il faut dire qu'il fait souvent dans l'outrance, dans la démesure et qu'affirmer et promettre sans prendre un minimum de recul produit des effets négatifs à terme. Lorsqu'il a dit qu'il "ne nous décevrait  pas", il a glissé les doigts en travers d'une porte! Il a déçu des millions de citoyens, la porte a claqué! Pour autant, on insulte pas le Président de la République!  On fait seulement ce qu'il faut pour qu'il ne puisse plus être le Président de tous les français!

Gérard Brazon

*******

VIDÉO - Un jeune homme a été interpellé mercredi à l'aéroport de Saint-Denis après avoir traité de «pauvre con» le président-candidat et lui avoir souhaité sa «mort dans les urnes».

«Pauvre con, pauvre con, on va te faire la mort dans les urnes.» Le président-candidat Nicolas Sarkozy a connu une arrivée chahutée mercredi sur l'île de la Réunion, selon plusieurs témoins sur place. «Un jeune homme a insulté le président de la République en lui serrant la main», a confirmé le directeur de cabinet du préfet de la Réunion, Benoit Huber. «Il a été interpellé par la garde rapprochée de M. Sarkozy et remis à la police aux frontières», a-t-il indiqué.

Le chef de l'État s'apprêtait à monter en voiture lorsqu'il a voulu aller serrer les mains des militants UMP venus l'accueillir. Alors qu'il s'approchait des barrières, il s'est fait traiter de «pauvre con» par un homme de 23 ans. Nicolas Sarkozy n'a pas réagi et a poursuivi son bain de foule, en continuant de lancer des «merci, merci» et en saisissant les mains qui se tendaient vers lui.

Peu de temps auparavant, le jeune homme avait été pris à partie par une militante UMP qui l'avait frappé avec son sac, alors qu'il venait d'invectiver une première fois Nicolas Sarkozy avec les mêmes mots, d'après plusieurs témoins. Selon Benoit Huber, il appartient désormais au procureur de la République de décider des suites éventuelles de l'incident.

 

 

:


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Marie-claire Muller 04/04/2012 17:52


Est-ce que la gôche a préparé le terrain?VRAI QU ILS SONT HAINEUX CES GAUCHISTES!!!! et pourtant ils veulent nous donner des leçons sur le vivre ensemble!C'est vrai que Monsieur Sarkosy a répondu
vertement à des provocateurs(ce que j'aurai fait sans doute aussi) mais ce  n'est pas une raison pour lui manquer de respect,c'est l'attitude d'un imbécile manipulé et incapable de raisonné
par lui même "UN BAS DU FRONT"à la Mélanchon tiens ça rime!!!!!!!