Le "Printemps des quartiers" a bien appelé à voter Hollande.

Publié le 28 Avril 2012

Sur Atlantico  repris sur Observatoire de l'islamisation

"Selon une note policière interne datée du vendredi 23 mars, intitulée "Mise en cause des lois de la République lors d'une conférence sur les thèmes "justice sociale, Palestine et islamophobie", Tariq Ramadan, ainsi que Youssef Brakni du Parti des indigènes de la République et Marwan Muhammad du Collectif contre l'Islamophobie en France, ont appelé " à voter pour François Hollande" ou " pour un parti politique qui serve l’Islam".

Selon la note, les propos ont été tenus à Lyon, dans le cadre du "Printemps des quartiers", dimanche 11 mars dernier, à l'occasion d'une réunion publique sur le thème : "Justice sociale, Palestine et islamophobie" organisée par diverses associations pro-palestiniennes.Lire la suite sur Atlantico

" Le webzine trostkyste Médiapart se faisait le 27 octobre un relai d'un inquiétant appel du mouvement dit du "Printemps des quartiers" :

"Puisant notre énergie et notre inspiration dans la révolte des quartiers en 2005 [NDLR: 9000 voitures vandalisées, 200 millions d'euros de dégats, 126 policiers et gendarmes blessés durant les affrontements], dans les luttes pour l'égalité réelle, dans l'élan révolutionnaire des peuples du monde arabe et la lutte du peuple palestinien pour ses droits, dans les mobilisations exemplaires en Afrique, à Mayotte et celles des «Indignés» de la Grèce aux Etats-Unis, de l'Espagne au Chili, nous refusons de n'imaginer le futur que sous la forme d'une droite libérale, sécuritaire et raciste"suite

Sandra Ores, de Menapress a assisté le 8 décembre à une réunion des individus et des mouvements signataires, dont Tariq Ramadan et Houria Bouteldja (qui anime des meetings avec le portrait de l'ex patron du Hamas en déco): "J’avale de travers, lorsque le premier intervenant de la soirée affirme que le Printemps des quartiers s’inscrit « dans la dynamique des émeutes de 2005 "suite

d'Atlantico

Selon une note policière interne datée du vendredi 23 mars, intitulée "Mise en cause des lois de la République lors d'une conférence sur les thèmes "justice sociale, Palestine et islamophobie", Tariq Ramadan, ainsi que Youssef Brakni du Parti des indigènes de la République et Marwan Muhammad du Collectif contre l'Islamophobie en France, ont appelé " à voter pour François Hollande" ou " pour un parti politique qui serve l’Islam".

Selon la note, les propos ont été tenus à Lyon, dans le cadre du "Printemps des quartiers", dimanche 11 mars dernier, à l'occasion d'une réunion publique sur le thème : "Justice sociale, Palestine et islamophobie" organisée par diverses associations pro-palestiniennes.

La note décrit ainsi la réunion : "Un public d’un millier de personnes très majoritairement musulman, composé à parité d’hommes et de femmes dont la plupart étaient porteuses du voile traditionnel, a participé à cette réunion. Une seule femme était revêtue d'un niqab et une dizaine d'hommes arborait la tenue traditionnelle"

Elle précise : Youssef Brakni "a annoncé la création d'un groupe de résistance contre l'islamophobie en France, dont le but est de combattre le racisme à l'encontre de la communauté musulmane, en pleine phase d'expansion". De son côté, toujours selon la note, Marwan Muhammad "a expliqué à l’assistance que 'les récentes lois concernant le port du voile et la consommation de la viande hallal étaient islamophobes et créaient des torts à la communauté musulmane'. Son inquiétude concernait également la perception de la communauté musulmane et regrettait que 'chaque musulman soit considéré comme un terroriste potentiel.'"

La note poursuit au sujet de Tariq Ramadan : "l'intellectuel islamologue et universitaire suisse très médiatique, est intervenu longuement et a regretté " la stigmatisation des musulmans", déplorant que " la France soit devenue le pays le plus raciste de l'Union européenne". Il a par ailleurs encouragé les musulmans à un certain communautarisme".

Selon la note, "plusieurs femmes voilées ont interpellé les intervenants à propos du port du voile ou de la pratique de leur religion et il leur a été conseillé de se rapprocher du 'Comité Contre l'Islamophobie en France' qui étudierait les dossiers au cas par cas. Des hommes portant des tee-shirts orange où était inscrit 'Stop au Guantanamo Français', 'Soutien à Adlène Hicheur 902 jours d'emprisonnement sans jugement' étaient présents dans la salle.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

yvesd IMBERT 29/04/2012 17:59


les envahisseurs musulmans ont raison de préférer les collabos marxistes  revendiqués aux collabos de droite qui agissent en se cachant derrière leur petit doigt


La droite stupide se complet le cul entre deux chaises et trahit les deux côtés


Il y a donc en France 82% de pleutres avec de la merde dans les yeux