Le problème de la police, c'est... la justice?

Publié le 28 Novembre 2010

 Rennes : les « jeunes»  agresseurs de policiers sont laissés en liberté

         

            Les policiers avaient été appelés par des habitants de la place de Serbie, qui se plaignaient du bruit provoqué par une bande de « jeunes ». Bruit, dégradations en tout genre, insultes, incendies de voitures et trafics divers pourrissent depuis longtemps la vie de ce quartier de tours et d’immeubles situé au sud de la ville. 

A l’arrivée de la police les « jeunes » avaient disparu, abandonnant sur les lieux des vêtements et des pièces d’identité. Mais en sortant de l’immeuble, les policiers ont été pris à partie par une dizaine d’individus. Des coups ont été échangés, l’un des agresseurs tentant même de s’emparer de l’arme de service du capitaine qui dirigeait la patrouille. Deux représentants des forces de l’ordre ont été blessés. 

Après enquête, trois « jeunes »,  déjà « bien connus  des services de police » – l’un d’entre eux avait déjà été arrêté la semaine passée pour une quinzaine de vols avec effraction – ont été interpellés mardi matin. Alors que le syndicat de policiers Alliance espérait que « la réponse donnée serait à la mesure de l’agression » deux de ces individus, majeurs, ont été remis en liberté hier. Ils comparaîtront devant le tribunal en janvier prochain. Le troisième, mineur, a été déféré au parquet. Il devait faire l’objet d’une demande de placement en détention.

 La décision de laisser en liberté deux de leurs agresseurs passe très mal chez les policiers, qui se sentent lâchés. «Dans tous les cas, il y aura une réponse pénale», a assuré le procureur de la République. Mais ce qui ressort de cette affaire, c’est qu’aujourd’hui, à Rennes, on peut agresser des policiers et rester en liberté. Les bandes ethniques qui sévissent dans le quartier de Blosne auront certainement retenu la leçon.

[cc] Novopress.info, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://breizh.novopress.info/]

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

El borak 28/11/2010 18:36



Pour les juges,une solution,les faire habiter les quartiers sensibles,car c'est facile d'être tolérant en habitant la campagne ou une résidence protégée dans des quartier sympa, c'est facile
d'être bobo-gaucho, quand on à les fesses en sécurité, c'est là qu'est le problème en France, venez vivre halal dans les cités messieurs les ministres, venez respirer l'odeur du gas oil en feu la
nuit sur les parkings, vous ne pouvez pas ? alors la ferme, allez compter les poules à la campagne....Marine va s'occuper de votre pays.



Chantal MACAIRE 28/11/2010 17:36



Une invitation à poursuivre les délits, aucun effet dissuasif : est-ce là le rôle de la justice ?


Ainsi on peut agresser les représentants de l'ordre et ressortir libre, pour recommencer le lendemain ! Que faudra-t-il pour que messieurs les juges daignent sortir de leur aveuglement et de leur
complaisance à l'égard de la racaille ? Le laxisme de ceux qui incarnent la LOI est inadmissible... Des sanctions devraient être prises contre ces juges ! Etait-ce une bonne idée de rendre la
justice totalement indépendante du pouvoir, quand on sait que la profession est entièrement gagnée par une "droitdel'hommite-gaucho-bobo" aiguë incurable ?


J'espère qu'un jour tous ces magistrats irresponsables, qui font tout sauf ce qu'ils devraient faire, auront à répondre de leurs actes...


 


 



Francis CLAUDE 28/11/2010 15:38



a tord ou a raison! si c'est a tord que devins votre blog que deviens notre lutte a vos coté? autant alors laisser la France aux collabos et aux islamistes qui feront un beau pays a nos enfants!



El borak 28/11/2010 13:14



Un jour il faudra bien se poser des questions, où sommes nous ?, qui sommes nous ?, qui dirige ?, est-on encore une république ?.


Si les "voyoux" peuvent trafiquer,voler,agresser en toutes impinitée, pourquoi nous citoyens de la république Française, devont nous continuer à payer nos impôts, mettre notre ceinture en
voiture,ne pas se ballader le sexe à l'air en ville, hein ? pourquoi pas ?.


Notre drapeaux bleu-blanc-rouge, décrochons le, et mettons à la place le drapeaux Algeriens ou Marocains, histoire de ne pas offusquer les 10% de citoyens "de papier".


En cas de guerre mondiale qui va-t-on envoyer au frond, les Français de souche honnêtes, pendant que les racailles se la coulerons douce chez nous.


la police va supportée encore combien de temps ce "job" ingrat, si la police intervient c'est plainte de harcèlement des "jeunes", si elle ne fait rien, c'est la police ne fout rien, ils bougent
pas!.


Bienvenue à Fantocheland, pays de la justice halal.......


 



Gérard Brazon 28/11/2010 14:23



C'est le résumé de ce que les citoyens pensent! A tord ou à raison.



island girl 28/11/2010 12:57



La maladie du siècle,c'est que les imbéciles se sont mis à penser...alors il faut trouver des circonstances atténuantes,et puis les prisons sont déja pleines,et puis arréter un robeu ou un afro
ça peut creer une emeute ...et  de toutes façons il y a les ORDRES venant de la présidence :SURTOUT NE PAS FAIRE DE VAGUES...


SILENCE,MOTUS,c'est la meme chose dans le caillou devenu COM,l'ile est divisée en 2;dutch side et french side !devinez de quel coté ont lieu les "hold up"?


il faut reconnaitre que les comptes se règlent parfois sans les juges,c'est la jungle! direz vous !ça fait peur!C'est vrai que dans la  jungle il n'y a pas de ventres mous...



henri 28/11/2010 12:45



je les appelle socialosécolosboboscollabos...


en général ces gens là finissent au poteau...



berger sophie 28/11/2010 12:37



Une grande partie des magistrats est de gauche. C'est un nid de bobos-droitsdelhommiste irresponsables.