Le procès Zemmour tourne à la déconfiture pour Lozes ! Par Manon Lebon

Publié le 5 Juin 2012

Par Manon Lebon - Riposte Laïque

Un nouveau procès en diffamation contre Eric Zemmour à la 17e chambre. Patrick Lozes, ex Président du CRAN,  lui  reproche d’avoir utilisé des propos qu’il n’aurait jamais prononcés ( « Obama est notre Président ») pour en tirer la conclusion qu’il favoriserait  la solidarité ethnique à la solidarité nationale.

Nous nous attendions à une affluence égale à celle du  procès  que lui avait intenté le Club  des Malfaisants professionnels il y a un peu plus d’un an. Les mêmes  qui avaient  quelques mois plus tard déclaré leur amour liberticide à Riposte Laïque. Arrivés très en avance, grande fût notre surprise de constater que l’affluence n’y était pas.

Une équipe de BMF interviewait Me Olivier Pardo, avocat de Zemmour, et celui-ci expliqua, entre autre, deux choses : lors de l’instruction du dossier de plainte, le juge d’instruction avait considéré qu’il n’y avait  pas matière à diffamation dans les propos d’Eric. Lozes fit appel de cette décision et, chose extrêmement rare, après cette  décision du juge , la chambre d’instruction sollicitée en recours, accepta que la chose fût jugée.  Me Pardo expliqua aussi  pourquoi son client ne se présenterait pas à cette audience : Lozes était candidat aux législatives dans le 93 ; pas question de lui permettre de se faire de la publicité sur un nom médiatique dans un procès qui n’avait pas lieu d’être à ses yeux.

 

Affiche raciste ou humour noir? (Ndlr Gérard Brazon)

A 13h 30,  heure d’ouverture du prétoire, il y avait moins de 30 personnes sur les bancs du public. En regard de l’actualité récente ( polémique Taubira et avenir à RTL) cela devenait très étonnant.

Formalités et pagaille apparente d’usage (plusieurs autres affaires furent traitées en début d’audience)  nous dûmes patienter plus d’une heure avant que l’affaire ne fût lancée.

Bruits et chuchotements…. On aurait cru  que la salle d’audience  fût spécialement étudiée pour qu’on n’y entende rien… Sans l’aide d’aucune sonorisation,  nous  voici donc à tendre l’oreille comme un pécheur lance sa ligne au loin  dans l’espoir d’en ramener quelque chose d’intelligible. Nous sommes 2 cela fera 4 oreilles (nous noterons toutefois les  remarquables interventions de Me Pardo dont la voix  et la cohérence des propos apportèrent un peu de repos à nos appareils auditifs fatigués). A l’avance nous  demandons aux protagonistes de cette affaire, de nous excuser si certains propos ont été mal entendus,  mal compris et donc mal  retransmis. NOUS SOMMES DE BONNE FOI !!!  (nous le crions !! nous le déclamons  !!!  Par pitié républicaine évitez-nous cette XVIIe chambre)

Patrick Lozes fût interrogé en premier puis dû répondre aux questions de Me Pardo.

Le fond de cette affaire, est que Patrick Lozès n’a pas admis, et on peut tout de même le comprendre, que Zemmour ait, d’une part,  usé selon lui d’une fausse citation (Obama est notre Président), et d’autre part s’en soit servi pour démontrer qu’il favoriserait  la solidarité ethnique à la solidarité nationale.

«  Je conteste les propos qui me sont attribués  et quand bien même quelqu’un les aurait-il  prononcés, on ne peut rien en déduire quant à  une supposée préférence raciale au détriment d’une solidarité nationale . On doit pouvoir dire “Obama est notre président “ sans pour cela que cela évoque qu’Obama soit Noir. Obama est notre Président doit pouvoir signifier qu’il est un bon Président qui s’attaque aux vrais problèmes. Je rappelle qu’Eric Zemmour  a déjà été condamné   pour des propos sur les noirs ( ce qui est faux et cette fausse  image lui colle a la peau alors pourquoi ne pas en profiter ? Lors de ses dernières aventures l’opposant au Club des Malfaisants il n’avait été condamné que pour des propos liés au droit à la discrimination. ). Eric Zemmour laisse entendre que certains citoyens seraient moins citoyens et que la France ne serait jamais leur patrie. La dignité du métier de journaliste est d’étayer ses arguments. Et je constate qu’après ses propos il n’est plus un journaliste c’est un acteur politique. Il va de polémiques en polémiques, de provocations en provocations en s’attaquant toujours aux mêmes groupes. D’ailleurs dans une affaire récente, (affaire Taubira) Marine Le Pen lui a apporté un soutien éclatant. Il y a une collusion évidente entre lui et le FN. D’ailleurs dans la phrase  « Obama est notre président » où parle t-on de couleur de peau ? La phrase est neutre et Zemmour en déduit  des conclusions qui soulignent une idéologie proche du Front National. ”

On remarquera à ce stade comment le moindre contact, la moindre sympathie réelle ou supposée telle  avec le FN est un argument qui est sensé vous disqualifier aux yeux de la Justice. Lozes évoque alors l’émission d’Arte dans laquelle Zemmour avait affirmé à une interlocutrice noire : «  Je suis de race blanche, vous êtes de race noire ».

« Je suis Pharmacien Bio. ( sic!) Les races n’existent pas. Il n’y a qu’une seule espèce humaine. Il n’y a pas de différence biologique entre les Hommes.

Nous nous voulons bien mais nous nous souvenons d’une autre émission de télévision dans laquelle  on avait demandé à un athlète noir pourquoi, en général, les Noirs gagnaient souvent les courses de vitesse. «  Notre morphologie musculaire est différente de la votre ». Telle fût la réponse. Mais peu nous importe que les races existent ou n’existent pas. Que les particularités   génétiques des populations le soient par  transmission liée à la proximité géographique ou par une notion que l’on nommerait « race »… ça change quoi ?

On lui demande quelle est la finalité du CRAN

Lozes : Le CRAN a été fondé en 2007. Il a pour objectif de lutter contre les discriminations. Il  rassemble toutes les personnes de bonne volonté. C’est une association des Noirs de France contre les discriminations dont sont  victimes  les populations noires. Moi, je ne fais que  de me battre contre les discriminations. Je ne défends pas les Noirs, d’ailleurs je ne sais pas ce qu’est un Noir..Cela ne m’intéresse pas. Je ne suis pas une femme mais je suis féministe. Il existe beaucoup de personnes pas noires dans le CRAN. Il existe des associations où il n’y a pas un seul noir” (bon… il ne sait pas ce qu’est un Noir mais il sait qu’il existe des personnes pas Noires au CRAN. Peut-être qu’ en listant les caractéristiques de ce qui n’est pas Noir on va peut-être arriver à savoir qui l’est).

Reprenant le thème contesté de la solidarité raciale, Me Olivier Pardo lui évoque  alors les statuts du CRAN où la solidarité entre populations noires est clairement évoquée. Il lui fait remarquer que son association déclare  promouvoir la solidarité au sein des populations noires de France, que son livre a pour titre « Nous les noirs de France » alors,  bien qu’il conteste une approche raciale,  il devait bien identifier ce qu’étaient  « des populations noires ».

Sartre fut appelé à la rescousse par Lozes : Je sais pas ce qu’est un Noir. Nous ce qui nous intéresse ce sont les discriminations. Sartre dit qu’est Juif celui que les autres considèrent comme tel… avec les Noirs c’est pareil  : est Noir celui qui s’estime victime de discrimination à cause de sa couleur.

Après consultation de ces fameux statuts on peuts’interroger sur un foutage de gueule de la part de PL. Ceux-ci font bien apparaître en premier point  Lutter contre les discriminations dont sont victimes les populations noires. Mais nous lisons plus loin :

-Contribuer à l’épanouissement économique, social et culturel des populations noires de France.

-Promouvoir la solidarité au sein des populations noires de France.

-Promouvoir l’image des populations noires

-Assurer la promotion des cultures des mondes noirs.

Non non et non le CRAN n’est pas communautaire !

Lozes : J’ai beau ne pas être Noir du matin au soir … Quand je vous parle ..  je ne suis pas Noir.

Me Pardo : Vous réfutez le terme de race ?

Lozes : Je confirme

Me. Pardo : Dans le droit positif, c’est le législateur qui a introduit cette notion.

Lozes : Le président Hollande a souhaité « toiletter » cela.

Me. Pardo : Lors de votre candidature de président en 2012 quel était le slogan ?

PL : La France de demain est déjà là.

Me. Pardo : Non, en -2012 c’était « NE VOTEZ PAS BLANC »  avec votre photo. Vous êtes auteur d’un livre « Nous les Noirs de France »,Vous êtes fondateur du CRAN. Vous voulez nous faire croire qu’il n’y pas de référence raciales ?? Et quand Zemmour  utilise les mêmes termes, c’est raciste ? « Ne votez pas blanc » il n’y a pas de couleur de peau ?

Lozes  : Je vous le dis dans les yeux ! Il fallait appeler l’attention sur une problématique majeure : le taux d’abstention à Clichy sous Bois était de 70%. Il fallait appeler l’attention avec une affiche de campagne pour que jusqu’au 31 décembre 2011 les personnes s’inscrivent sur les listes électorales. Est-ce que c’est lié à la race ? Non, les races n’existent pas . La couleur de peau existe.

Bon, il ne nous prendrait pas pour des cons ?   Mais on commence à avoir l’habitude.

Me. Pardo : En 2008, vous créez un blog où vous appelez Sarkozy à apporter une réponse politique à l’élection d’Obama. Vous lui demandez de prendre des mesures exceptionnelles qui seules, permettraient qu’un Noir (qui ne l’oublions pas n’existe pas tout seul car c’est l’autre qui le fait exister en tant que tel)  puisse lui succéder. C’est une option politique. Vous saviez alors ce qu’était un Noir.

Lozes : Il existe des discriminations dans notre pays. Il faut que tous ceux qui ont le talent puissent accéder aux hautes fonctions. Qu’il n’y ait pas d’obstacles supplémentaires parce qu’ils sont considérés comme Noirs. C’était un appel au président Sarkozy pour que les valeurs républicaines soient respectées. Pour qu’un homme de talent ne soit pas arrêté.

Me. Pardo :  Vous n’avez pas dit des mesures exceptionnelles pour qu’un homme de talent … mais vous avez dit Noir.

Mr Lozes n’est pas communautaire… oh que non !  Mais on peut toutefois se demander par quel miracle son attention pour « qu’un homme de talent ne soit pas arrête », se soit portée sur la nature « noire de peau  » d’un éventuel futur candidat.

Parmi les grands oubliés de cette histoire il y a  les « jaunes » aux yeux bridés, ( ou considérés comme tels car les jaunes aux yeux bridés cela n’existe pas et d’ailleurs on ne sait pas ce que c’est). Qui donc  ira saisir notre nouveau Président pour que des « mesures exceptionnelles » soient prises afin que notre prochain Président soit issu du XIII arrondissement de Paris ??…

Bon nous aussi nous sortons notre Joker et appelons à la barre Gaston Monnerville.(1)

Fin de la première partie

Manon Lebon et Guy Michel

pour enrichir le débat :

http://www.causeur.fr/l%E2%80%99homme-sans-qualite,1294

http://www.lexpress.fr/culture/livre/je-suis-noir-et-alors_819338.html

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 06/06/2012 02:50


Quand Aimé Césaire écrit sur la négritude tout le monde lui rend hommage ,si 2ric Zemmour avait écrit sur ce thème il se serait retrouvé devant les juges ,ce Loze est un hypocrite...comme dit
Brassens "quand on est con ,on est con" la couleur ne fait rien à l'affaire !

Claude Germain V 05/06/2012 20:59


Qui c'est ce Lozes ???????????????? il vient d'ou ce type ?????????????????? inconnu il y a 1 an ou 2 ????? La terre est immense ,si pas content ici
.............................................................