Le projet secret des islamistes, par Sylvain Besson. Préface Marie Claire Muller.

Publié le 14 Juillet 2011

Par Marie Claire Muller sur la découverte de documents en Suisse et les méthodes adoptées pour s'approprier les institutions dans les pays afin d'y  promouvoir la charia.


La conquête de l'Occident.

Le projet secret des islamistes, par Sylvain Besson, journaliste au Temps à Genève, est paru en 2005. Une lectrice (que je remercie et qui se reconnaîtra) a transcrit un extrait de cet ouvrage. Mais d'abord, voici la description du livre sur la jaquette :

Novembre 2001, des policiers européens investissent la luxueuse villa d'un banquier islamiste sur les bords d'un lac suisse. Ils y découvrent un document gardé secret depuis près de vingt ans : le "Projet". Ce texte, connu seulement d'une poignée de spécialistes, décrit la stratégie clandestine qui vise à "établir le règne de Dieu sur Terre". Tous les moyens sont bons dans cette conquête du monde : infiltration de la société, propagande, alliance avec les combattants de la Guerre sainte... Le "Projet" révèle un pan
caché de l'histoire de l'islamisme en Occident.

Inspirés par les idées radicales des Frères musulmans, ses émules ont tissé en Europe et en Amérique un réseau de mosquées, de centres religieux, d'institutions charitables qui poursuivent le même but : créer une société idéale fondée sur le Coran, étendre la sphère de l'islam et mettre fin à l'hégémonie de la civilisation
occidentale sur le monde. Menée durant plusieurs mois en Europe et aux Etats-Unis, cette enquête soulève des questions essentielles pour l'avenir de nos sociétés : qui sont vraiment les islamistes "modérés" qui prétendent représenter les musulmans d'Occident ? Quelles idées veulent-ils propager, et avec quelles méthodes ? Riche en révélations exclusives, cet ouvrage apporte des réponses précises, informées, dérangeantes.
En observant l'actualité, on est à même de constater que le "Projet" se déroule sensiblement comme prévu. Sauf que les citoyens sont beaucoup plus conscients qu'ils ne l'étaient des dangers de l'islamisme et qu'ils feront avorter ce "Projet".

Marie Claire Muller

On verra la signification de l'expression Dawa qui est un appel pacifique à l'infidèle (le non musulman) à rejoindre l'islam de lui-même avant qu'il n' y soit contraint par la force. Car l'islam n'offre aucune autre possibilité que d'être musulman ou mourir si vous êtes athée, animiste, ou tout autre religion hormis celles du livre (Juifs et Chrétiens) avec le statut de dhimmis qui est un statut d'infériorité civile, payant un impôt pour continuer à avoir le droit de vivre les yeux baissés, devant le musulman. (Note de Gérard Brazon)

*****************************

1.12.1982 

Le « Projet . (Au nom d’Allah clément miséricordieux)

Vers une stratégie mondiale pour la politique islamique. (Points de départs, éléments, procédures et missions). Ce rapport présente une vision globale d’une stratégie internationale pour la politique islamique. Selon ses lignes directrices, et en accord avec elles, les politiques islamiques locales sont
élaborées dans les différentes régions. Il s’agit, tout d’abord, de définir les points de départ de cette politique, puis d’énoncer les composantes de chaque point de départ, ainsi que les
procédures les plus importantes liées à chaque point de départ ; nous suggérons enfin quelques missions, à titre d’exemple uniquement, puisse Allah nous protéger. Ci-dessous, les principaux points de départ de cette politique :


1. Connaître le terrain et adopter une méthodologie scientifique pour la planification et la mise en œuvre.

2. Faire preuve de sérieux dans le travail.

3. Concilier engagement international et souplesse au niveau local.

4. Concilier engagement politique et nécessité d’éviter l’isolement d’une part, éducation permanente des générations et travail institutionnel d’autre part.

5. S’employer à établir l’Etat islamique, parallèlement à des efforts progressifs visant à maîtriser les centres de pouvoir locaux par le biais du travail institutionnel.

6. Travailler avec loyauté aux côtés des groupes et institutions islamiques dans divers domaines en s’accordant sur un terrain d’entente afin de «coopérer sur les points de convergence et de mettre de côté les points de divergence».

7. Accepter le principe d’une coopération provisoire entre les mouvements islamiques et les mouvements nationaux dans des domaines généraux et sur les points d’entente tels que la lutte contre la colonisation, la prédication et l’Etat juif sans pour autant devoir former des alliances. Cela requiert, en revanche, des contacts limités entre certains dirigeants, au cas par cas, tant que ces contacts ne contreviennent pas à la loi. Néanmoins, il ne faut pas leur prêter allégeance ou leur faire confiance, sachant que le mouvement islamique doit être à l’origine des initiatives et des orientations prises.

8. Maîtriser l’art du possible, dans une perspective provisoire, sans abuser des principes de base, sachant que les préceptes d’Allah sont tous applicables. Il faut ordonner le convenable et interdire le blâmable (1), tout en donnant un avis documenté. Mais il ne faut pas chercher une confrontation avec nos adversaires, à l’échelle locale ou mondiale, qui serait disproportionnée et qui pourrait aboutir à des attaques à l’encontre de la dawa (2) ou de ses disciples.

9. Construire en permanence la force de la dawa dans le monde islamique et soutenir les mouvements engagés dans le jihad dans le monde musulman, à des degrés divers et autant que possible.

10. S’aider des systèmes de surveillance divers et variés, dans plusieurs endroits, pour recueillir des informations et adopter une communication avertie et efficace, à même de servir le mouvement islamique mondial. En effet, la surveillance, les décisions politiques et une communication efficace sont complémentaires.

11. Adopter la cause palestinienne sur un plan islamique mondial, sur un plan politique et par le biais du jihad, car il s’agit de la clé de voûte de la renaissance du monde arabe d’aujourd’hui.

12. Savoir recourir à l’autocritique et à une évaluation permanente de la politique islamique mondiale et de ses objectifs, de son contenu et de ses procédures afin de s’améliorer. C’est un devoir et une nécessité selon les préceptes de la charia.


[1]
Concept cité dans le coran, devenu l’un des objectifs centraux de la confrérie : on l’a aussi traduit par « commander le bien et pourchasser le mal ».

[2]  Dawa : La da`wa (arabe : دَعْوة [da`wa], invitation) est une invitation au non musulman a écouter le message de l'Islam; elle désigne la technique de prosélytisme religieuse utilisée par différents courants musulmans pour étendre leur aire de diffusion. Cette technique consiste à envoyer des missionnaires (dâ`i) dans la population. Ces missionnaires appellent pacifiquement les gens à la religion musulmane via un serment d'allégeance (La Shahada) qui signifie : Croire en Dieu et attester que Mahomet est son prophète et son messager. La racine d.’ â., dans le Coran, a plusieurs registres de signification : appel, invitation, invocation de Dieu ou prière. Le mot da`wa qui en découle désigne l’invitation, faite aux hommes par Dieu et les prophètes, à croire en la vraie religion (sourate 14, verset 44). Le prophète Mahomet a eu pour mission de renouveler cet appel, qui devient « l’appel à l’islam » ou « l’appel de l’Envoyé [de Dieu]. » Auparavant, on aura admis que la religion de tous les prophètes est l’islam, chaque prophète ayant son propre appel (même les faux prophètes ont usé du motda`wa pour désigner leur prédication). Des implications juridiques interviennent pour définir le genre de châtiment à infliger aux infidèles selon le degré de leur connaissance de cet appel. Les musulmans, quant à eux, sont tenus d’inviter à embrasser l’islam tous ceux que la da’ wa n’a pas préalablement atteints : cette exhortation doit précéder formellement tout combat. Elle contient, constitutivement, une acceptation de ralliement à l’Islam, dans un sens d’ « invitation à la vie bienheureuse ».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Marie Claire Muller

Commenter cet article

Johanny 14/07/2011 09:13



C'est tellement évident que ce n'est plus un secret !