Le PSG : le portefaix milliardaire du QATAR. Par Lucie Clavijo

Publié le 8 Mai 2013

 

 Lucie République Clavijo Par Lucie Clavijo pour Puteaux-Libre 

Le sport est une chose importante et respectable. Rectificatif, le sport, en d’autres temps, était une chose importante et respectable. Le sport apprenait aux enfants le sens de l’effort, le vrai respect de l’autre et des valeurs qui peuvent contribuer à construire une vertu. Au sens que les anciens romains donnaient à ce mot : c’est-à-dire pouvant nourrir le courage et l’héroïsme.

Bien sur, les mots doivent évoluer, et la vertu en tant que courage, ne saurait être que l’apanage des hommes. Beaucoup de femmes ont montré ce courage au fil des âges. L’égalité entre les sexes n’est pas un vain mot sur le terrain des valeurs humaines.

Aujourd’hui, le sport n’est plus que l’instrument de multinationales qui utilisent des coques vides (les cerveaux de nombres de sportifs) pour en faire de l’argent, beaucoup d’argent, et pour promouvoir leurs marques.

Un point c’est tout.

Ejectées, les valeurs du sport et de l’humanisme.

Les ‘stars’ (tout est dit) du tennis se réduisent à des petits people (des peoplets ?) prétentieux qui mettent leur fric à l’abri dans des paradis fiscaux.

Les pédaleux sont plus farcis de produits chimiques dopants qu’un veau élevé aux hormones belges.

Les foutballeux se prennent  pour la race supérieure, insultant et méprisant tous ceux qui ne gagnent pas autant d’argent qu’eux. Les plus stupides confondent terrain de foot et salles de prière (à leur décharge, le gazon étant vert, et comme ils sont plutôt débiles, ils confondent tout et ont des excuses).

C’est ce petit monde que nous devrions donner en exemple à nos jeunes ?

Des foutballeux qui crachent et tapent sur l’autre, ah…. l’intégration par le sport : une réussite supplémentaire de nos systèmes éducatifs.

Mais ce petit monde du sport, endaubé et surfriqué, se pique de surcroît de vouloir donner des ordres aux arbitres sur les terrains de sport, avec autant d’agressivité que de vulgarité. A un autre niveau, bien des ‘sportifs’ prétendent même  donner  des leçons d’intégration à la France 

Le PSG –PARIS SAINT-GERMAIN, qui se trouve encore en France, sauf erreur de ma part, et dont les joueurs bénéficient de tous les avantages sociaux offerts par elle, à commencer les soins, a signé un accord avec le Qatar, aux termes duquel le PSG est censé valoriser l’image du…Qatar.

Si le Qatar a tant besoin que cela de valoriser son image, on se demande bien pourquoi d’ailleurs ( !) qu’il se monte une équipe nationale qatarie de haut niveau sur son sol, et qu’il la garde. Nous lui faisons cadeau, royalement, de tous les attardés qui savent juste taper dans la baballe en insultant les arbitres au passage, et même de ceux qui exhibent leur postérieur sur le gazon. Logique.

Puisque le Qatar n’est bon qu’à entretenir ce genre de personnages sur notre sol, qu’il les récupère et leur apprenne à montrer le bon exemple bien au chaud, mais chez  lui. S’il le faut qu’il les éduque version charia, puisque certains d’entre eux ont fait ce choix.  Mais quelque chose me dit qu’ils n’ont pas envie d’aller s’e……….er à vivre la charia là bas ! Mieux vaut faire de la propagande le derrière en l’air, en se tapant des prostituées mineues et en consommant un tas de substances pas spécialement en odeur de sainteté dans certains pays. Mais c’est tellement plus facile de faire l’imbécile en France que…là-bas !

PSG-Foot-1.jpg

http://www.voxfnredekker.com/archives/2012/02/18/23555933.html

 

Ce sport là n’apporte rien à la France, et les supporters devraient s’interroger sur le fait de ‘supporter’ tout et n’importe quoi.

 PSG-Foot-2.jpg

http://forum.foot-land.com/caricatures-semaine-t100019-p8.html

Il y a certainement plein de jeunes corrects à qui il faudrait donner leur chance, des jeunes pour qui respecter un arbitre, les supporters  et le pays qui les nourrit n’est pas un vain mot.

Quantité de jeunes formidables  savent  encore faire vivre l’esprit du sport. Malheureusement, ce ne sont pas ceux dont on entend le plus parler.

Le Qatar est venu mettre la main dans une équipe de foot française, et l’utilise uniquement pour se valoriser en Occident. Cependant cet égocentrisme demande une certaine rigueur mentale dans le choix des éléments qui ont la lourde tâche de donner une bonne image de cette petite dictature archaïque et manipulatrice, qui n’a que son fric à mettre sur la table.

En fait, les Qataris sont tellement riches qu’ils peuvent s’offrir des milliardaires comme voitures-balais ! Reconnaissons que cela a plus de ‘gueule’ que la voiture balai stalinienne qui dégageait le passage pour Hollande !

Mais s’ils peuvent s’offrir ce luxe, c’est grâce aux supporters !

Si les supporters laissaient le stade vide et faisaient la grève du billet, les choses pourraient changer de manière spectaculaire.

Si les gens aiment le sport, et les vrais sportifs, qu’ils n’hésitent pas à boycotter le PSG. C’est leur argent et leur fidélité envers un club qui profite de leur amour du foot, qui permet au Qatar d’avancer ses pions malfaisant ici aussi.

Car si on y regarde de plus près par un étrange renversement des situations, le sport et le foot servent à nourrir des pulsions ‘nationalistes’, mais qui se retrouvent totalement instrumentalisées par des gens qui ne sont pas les amis de la Nation.

Aimer le sport est une bonne chose, cela n’interdit pas de réfléchir sur ce que le sport est devenu, et pire encore, sur ce qu’il promeut.

Promouvoir le Qatar devrait être le dernier des soucis de joueurs ‘français’. Mais c’est vrai qu’on les paie très cher pour cela. Des vrais sportifs n’ont pas à défendre un pays, surtout étranger. Qu’ils commencent par défendre des valeurs fraternelles et humanistes, et ça sera déjà un sacré progrès.

Le Qatar est une petite dictature faisandée, semblable à ces vieux dégoûtants qui peuvent s’offrir tout ce qu’ils veulent : des consciences, comme de la chair fraîche !

Nous ne voulons pas de cette corruption du sport. Même si elle est enveloppée dans des voiles illusoires tels que la non-consommation d’alcool, ce qui ressemble beaucoup à l’avancée masquée de notre idéologie totalitaire préférée !

Défendons plutôt les petits clubs, et tous ceux qui se battent pour que vive le vrai esprit du sport. Je préfère ne jamais gagner un championnat, plutôt que de voir la coupe remplie de pétrole !

Il y a beaucoup à faire pour rendre au sport ses valeurs, et pour ma part je n’irai jamais acheter un billet, ou regarder un match qui permet en dernière analyse au Qatar d’avancer  et de polluer notre Démocratie.

Oui au sport, mais celui qui rend les hommes et les femmes meilleurs.

A bon   électeur, salut !

 Lucie Clavijo

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Lucie Clavijo

Commenter cet article

ESCLAFIT 10/05/2013 00:23


Ce n'est pas pour rien qu'on dit que le rugby a des valeurs, sauf si quelqu'un vient un jour le polluer comme le Président Toulonnais qui rêve d'avoir le meilleurs club de France à la manière du
foot en achetant des joueurs sans avoir une école de rugby comme toutes les autres équipesdignes de ce nom.

Pivoine 09/05/2013 17:05


La gangrène est déjà bien avancée...

mgdej 08/05/2013 21:26


Ce matin, France-culture ou Europe 1, une journaliste (???) qui vient d'écrire un livre sur le foot


   "les vestiaires des clubs de foot ressemblent à des mosquées"