Le Qatar finance des guerres et le foot! Allah se fout de la Somalie!

Publié le 28 Janvier 2012

Nous revoici devant les éternelles photos de l'Afrique souffrante. Que vois-t-on? Des femmes faisant la queue pour trouver un peu de nourriture! Mais où sont les hommes?

Regardez ces femmes en bas de l'article, toutes musulmanes qui non seulement subissent la faim, la misère mais aussi la dictature de l'islam qui les considère comme inférieures et le joug des maris qui les utilisent comme du bétail. Où sont les hommes?

Personne ne répond dans ce petit reportage fait pour nous amadouer et nous dire sans doute que nous sommes riches, que nous mangeons à notre faim et... qu'il faut donner un euro ou dix! Comme si tout l'argent que vous avez versé à la suite de ces discours avait tiré l'Afrique de la misère due en grande partie à la corruption et à la religion. 

Savez-vous où se trouve la Somalie? Tellement proche de pays milliardaires comme l'Arabie Saoudite, les Emirats-Unis, le Qatar, le Koweit, et j'en passe. Le Qatar dépense des sommes folles pour renverser des régimes politiques qui ne favorisent pas le sunnisme, investit dans le foot français, achète des joueurs, des hôtels par millions d'euros mais n'a pas un centime à consacrer à son voisin, à ses frères (ses soeurs ?) musulmans! Pourquoi d'ailleurs puisque l'Europe finance et la France surtout.

Rien de neuf en ce bas monde! Les pauvres peuvent crever pour peu qu'ils n'empêchent pas la digestion des voisins bien plus riches! C'est surement parce qu'Allah est grand qu'il ne voit pas la faim de ses femmes! Il est vrai qu'il aurait dit que le paradis des femmes est sous les pieds de leurs maris, qu'elles ne seraient que des champs que dieu aurait donné aux hommes à labourer! Pauvres femmes.

Je viens de faire escale à Barhein et ce que j'ai vu m'a fait hurler... en silence! Toutes ces femmes qui filaient aux toilettes à la sortie de l'avion pour aller revêtir la tenue noire de la honte!

Mais je reste avec ma question: où sont les hommes? 

Gérard Brazon

<b>Faim</b>. À Mogadiscio, l'aide alimentaire arrive au compte-gouttes. Et avant que le pays ne bascule dans la guerre civile en 1991, les habitants de Mogadiscio faisaient la queue devant le cinéma. À présent, les files d'attentes sont celles de femmes affaiblies, dans l'attente d'une ration de nourriture. Des milliers de Somaliens, qui ont fui leurs campagnes du sud et du centre du pays, se sont ainsi entassés dans des camps de fortune de la capitale, dans l'espoir d'accéder à l'aide humanitaire, en dépit des combats et l'insécurité. Malheureusement, les stocks ne sont pas suffisants.

 

 À Mogadiscio, l'aide alimentaire arrive au compte-gouttes. Et avant que le pays ne bascule dans la guerre civile en 1991, les habitants de Mogadiscio faisaient la queue devant le cinéma. À présent, les files d'attentes sont celles de femmes affaiblies, dans l'attente d'une ration de nourriture. Des milliers de Somaliens, qui ont fui leurs campagnes du sud et du centre du pays, se sont ainsi entassés dans des camps de fortune de la capitale, dans l'espoir d'accéder à l'aide humanitaire, en dépit des combats et l'insécurité. Malheureusement, les stocks ne sont pas suffisants. (Feisal Omar/REUTERS)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

delaunay 29/01/2012 07:30


c'est  triste

island girl 28/01/2012 22:17


C'est vrai ou sont les "hommes" ?

DUCONDETOUT 28/01/2012 21:23


Ils ont acheté le Carlton...circulons nous n'avons plus rien à voir !!!