Le racisme anti-blanc au banc des accusés. Par Michel Garroté. Préface Gérard Brazon

Publié le 28 Septembre 2012

Gérard-2011Jean François Copé est en campagne. C'est la finalité de son "brûlot" qui est sensé faire de lui un homme politique à la pointe et conscient des évènements, un homme courageux qui n'a pas peur et autres embrouilles pour militants à courte vue!

Il se trouve qu'il ne vient pas d'arriver à l'UMP et que ces sujets étaient tabous dans ce parti politique y compris lorsqu'il a pris les manettes après Xavier Bertrand qu'il déteste souverainement. Je me souviens à l'époque où j'étais au Conseil National de l'UMP d'un débat qu'avait sollicité Jean Sarkozy en interne sur le thème de l'insécurité et de l'immigration. Ce fut très mal pris car cela revenait à "faire du lepènisme", mais le fils du père était intouchable!

Affirmant mes idées politiques, je fus catalogué en interne à l'UMP, y compris en local dans ma bonne ville de Puteaux, comme étant un peu, beaucoup voire énormément "fasciste" car je n'hésitais pas à dire qu'il y avait en effet du racisme anti-blanc dans notre pays et que l'islam était un problème. Chacun hochait la tête, beaucoup m'approuvaient mais tous se taisaient dans les débats.

Alors oui, je dis que Jean François Copé qui a privatisé ses abattoirs municipaux qui ne font plus depuis que du halal, fait dans l'enfumage. Il sait qu'une grande majorité de militants UMP souhaite passer des alliances avec le FN et que dans cette hypothèse, il verrait réduit à néant son espoir d'être aux Présidentielles de 2017.

Postures et impostures de l'homme politique Jean François Copé. Et dire que de vieux militants qui ont tout donné à ce parti politique pensent qu'il y a encore de l'espoir. C'est à pleurer de rage ou à mourir de rire...

Gérard Brazon

****

Par Michel Garroté

Aux Etats-Unis, la chanteuse Madonna déclare lors d’un concert que Barack Hussein Obama est musulman. Et elle appelle à voter pour lui le 6 novembre. Dans une vidéo publiée sur YouTube, Madonna tient le discours politique que voici : « Il est extraordinaire et incroyable de penser que nous avons un Afro-américain à la Maison blanche. Nous avons un musulman noir à la Maison blanche. Cela signifie qu’il y a un espoir dans ce pays. Obama défend les droits des homosexuels, alors soutenez-le ! ». Certains essayent, en vain, d’alléguer que Madonna aurait dit tout cela pour rire.

C’est follement amusant, en effet. Imaginez que quelqu’un ait osé déclarer, « pour rire » : « Il est extraordinaire et incroyable de penser que nous avons un blanc à la Maison blanche. Nous avons un chrétien blanc à la Maison blanche. Cela signifie qu’il y a un espoir dans ce pays. Il défend les droits de la famille, alors soutenez-le ! ».

Ce serait donc pour rire. Et ce serait donc follement amusant.

De son côté, en France, le candidat à la présidence de l’UMP cette année – et à la présidence de la République en 2017 -, Jean-François Copé, publie une prose qui mentionne, entre autre, le racisme anti-blanc dans son pays. Dans son Manifeste pour une droite décomplexée publié chez Fayard, Jean-François Copé écrit : « Un ‘racisme anti-Blanc’ se développe dans les quartiers de nos villes où des individus – dont certains ont la nationalité française – méprisent des Français qualifiés de ‘gaulois’, au prétexte qu’ils n’ont pas la même religion, la même couleur de peau ou les mêmes origines qu’eux. J’entends de plus en plus d’habitants de Meaux s’en plaindre et ce racisme-là est aussi inacceptable que toutes les autres formes de racisme : nous devons donc le dénoncer, comme nous condamnons toutes les autres discriminations ».

Jean-François Copé écrit encore : « Je sais que je brise un tabou en employant le terme de ‘racisme anti-Blanc’ mais je le fais à dessein, parce que c’est la vérité que vivent certains de nos concitoyens et que le silence ne fait qu’aggraver les traumatismes. Ces phénomènes sont impossibles à voir depuis Paris, dans des sphères médiatiques et politiques où la grande majorité des dirigeants sont des Français blancs de peau, nés de parents français. Dans ces microcosmes, le manque de diversité limite la présence de personnes de couleur ou d’origine étrangère. Mais regardons la réalité en face: la situation est inversée dans beaucoup de quartiers de nos banlieues », précise Jean-François Copé dans son Manifeste pour une droite décomplexée.

D’autres intervenants français, notamment Pascal Bruckner, Ivan Rioufol, Gilles William Goldnadel (cf. photo ci-dessous et lien en bas de page vers son dernier livre), Guy Millière et Eric Zemmour, abordent ce type de problématique. Le Front National et L’AGRIF (Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne) ne sont plus les seuls à traiter ce sujet longtemps resté tabou. Mais les médias français, dans leur immense majorité, préfèrent se voiler la face et pratiquer la langue de bois politiquement correcte. C’est notamment le cas dans l’audiovisuel hexagonal, qui actuellement se surpasse en matière d’islamophilie complaisante et en matière de racisme anti-français.

Michel Garroté

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

yves IMBERT 29/09/2012 05:40


je préfère que COPE énonce une réalité même avec des arrières pensées d'arriviste que le voir continuer dans le déni de réalité des JUPPE, NKM et autres  anti-Marine primaires

LMarie-claire Muller 28/09/2012 18:32


Interdit aux français


21 Septembre 2012 · par observatoire du mensonge · dans A la une!, Désinformation  




 


 


 


 


 

 

9 Votes



 




J’aime la France



Est-ce que d’aimer son pays, c’est être raciste ?


“Qui donne ne doit jamais s’en souvenir.


Qui reçoit ne doit jamais oublier.”


Proverbe hébreu


INTERDIT !


En France, il existe une police de la pensée qui
règne sur nos esprits. Cette police affecte d’abord les politiques et  surtout les médias.


Tu as le droit de dire que ce qui est permis et correct. permis par la gauche bien sûr.


Pour le reste, ouvrir la bouche est un véritable crime contre la nation. La nation bien sûr est à gauche comme les bien pensants. Les moralisateurs et donneurs de leçons officiels, oui ils ont ce
label en France, et dont on constate aujourd’hui le mal qu’ils peuvent faire. En plus ils sont racistes comme de vulgaires extrémistes de droite. (voir national-socialiste)


Il est donc interdit de dire que :


-       l’Islam est fanatique et véhicule une pensée moyenâgeuse,


-       l’étranger en France a plus de droits sociaux qu’un français, preuves à l’appui,


-       le juif de gauche est anti Israël quasiment ouvertement, dans ce cas il y a plusieurs mots interdits ensemble,


-       l’écologiste se fout bien de la nature et fait de la politique,


-       les socialistes sont des marxistes et vivent avec au moins cent ans de retard,


-       un noir est noir,


-       et le plus grave est bien sûr de dire que tu aimes la France.


Evidemment si tu utilises un de ces phrases, c’est que tu es un réactionnaire bourgeois raciste.


Si tu utilises plusieurs de ces phrases tu deviens un fasciste et même en cas de récidive un nazi.


Pendant ce temps, les islamistes font sauter leurs bombes partout dans le monde. Pendant ce temps les islamistes détruisent les sociétés. Pendant ce temps l’Occident est lâche.


Pendant ce temps des milliers de civils, par définition innocents, sont abattus sans sommation ni possibilité de se défendre.


Les islamistes au non de leur « Jihad » tuent bébés, enfants, femmes, vieux sans un remord.


Les bombes sont destinées à tuer (oui, Mesdames et Messieurs les journalistes, les bombes sont fabriquées dans cet unique but).


Les islamistes posent leurs bombes au marché, dans une école, dans un bus, dans un hôtel, dans un aéroport, dans un lieu de prières, dans un magasin, dans un bâtiment public, bref partout où des
civils sans défense vont mourir.


Pendant ce temps, dans ton propre pays, toi l’affreux fasciste raciste tendance nazi et blanc, tu payes pour que tous les autres aient la possibilité de se faire soigner dans les hôpitaux
français gracieusement.


Pour les « tu crois », « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai », je leur propose une visite instructive d’un hôpital public au choix et après, nous
pourrons entamer un débat juste et sérieux.


Sinon certains quartiers de Paris sont pas mal non plus à visiter mais là prenez votre passeport.


Pendant ce temps en France, et malgré les belles phrases et autres envolées lyriques de la gauche socialiste, l’antijudaïsme se développe sans modération mais pas seulement car un nouveau mal
s’est déclaré : l’anti-français.


L’anti-français crache sur la France, l’insulte et la bafoue mais les gens de la gauche caviar vont vous expliquer que c’est un phénomène social dû à Sarkozy…


L’antijuif  va même jusqu’à pouvoir s’exprimer publiquement avec le concours financier de l’état comme à  Avignon, cet été au Festival bien connu. Là un spectacle intitulé sans ambages
« Jérusalem,  Plomb Durci » et présenté officiellement n’a eu que pour but de traîner les juifs dans la boue la plus abjecte…


Alors quand la gauche française marxiste et tellement proudhonienne nous joue les éplorées pour bercer et berner les gogos d’un côté et que de l’autre, tous, je dis bien tous, les actes réels
antijuif sont accomplis sans aucune restriction quelconque, j’affirme que c’est bien de la désinformation.


Quand j’entends des amis juifs de gauche raconter avec force conviction des bobards pour jobards contre les sionistes donc contre les juifs, désolé mais je ne vois pas d’autre mot
qui corresponde, j’ai le droit en tant que citoyen français de dire mon dégoût pour ces pratiques pourries et dramatiques.


D’ailleurs, je n’ai pas vu de manifestants en provenance des associations anti ceci ou anti cela si promptes pourtant à condamner les pensées des israéliens avant même qu’elles n’existent
réellement et se traduisent par des actes…


Nous avons tous un devoir de mémoire qui est sacré.


Encore ne faut-il pas essayer de le diluer dans des mélanges savants dont le seul but est justement de le faire disparaître.


Encore ne faut-il pas l’atténuer en le comparant à des faits qui n’ont rien à voir avec.


Serions-nous assez stupides pour laisser passer ce convoi de l

Dorothée 28/09/2012 14:17


Leurs neurones : pois chiche, bien trop gros, petit pois encore trop gros, grain de riz, toujours trop gros, reste le grain de sable. Intelligent pour "leurs bourses" y compris MADONA LA
DEGENEREE

mika 28/09/2012 14:11



Najat Vallaud
Belkacem se
mort les doigts d’avoir écrit dans « Raison de plus »


 


" Il n'y a plus guère d'ailleurs
qu'Eric Zemmour, rigolard populiste, pour parler encore de race, comme s'il y avait besoin de cela pour dénoncer le racisme anti-Blanc dont chacun peut convenir sans mal ni
complaisance qu'il existe et qu'il est aussi condamnable et stupide que tout autre ".