Le racisme anti-blanc n'existe pas à la Goutte d'Or, et pour cause...

Publié le 29 Septembre 2012

L'article débile de service tout droit dans la ligne de l'apaisement qui veut utiliser le rire, la moquerie histoire de faire passer la pilule blanche.

Oui le racisme anti-blanc existe et ce n'est pas parce qu'un journaliste gaucho-bobo va à la Goute d'Or faire un reportage bidonné d'avance, que cela changera les choses. D'ailleurs, entre les lignes on s'aperçoit rapidement que les personnes interviewées sont pas blanc-blanc et si elles le sont parfois, elles sont totalement assimilées à la culture locale bien loin de Brigitte Bardot, Edih Piaf, voire Halliday, Montaigne et Hugo. C'est couscous tam tam et pourquoi pas d'ailleurs puisque le local justement est si peu français. Ce n'est surtout pas un reportage honnête. Bref je vous en laisse un extrait...

Gérard Brazon

***

Le pavé est lancé et les réactions politico-politiciennes fusent après la polémique lancée par Jean-François Copé et son « racisme anti-blanc ». Tabou brisé ou invention électoraliste ? Direction la Goutte d’Or, au cœur du XVIIIe arrondissement de Paris, à la rencontre de Blancs et de moins Blancs.

L’expression les fait exploser de rire. « C’est la meilleure ! Je connaissais le racisme anti-noir, le racisme anti-arabe, mais le racisme anti-blanc, jamais vu ! ». Réaction unanime de Bilal, Mohamed et Ali, en classe de 3e au collège Clémenceau, classé « ambition réussite ».

À l’image du quartier, l’immense majorité des élèves est d’origine africaine, maghrébine et asiatique. « Les Blancs, ils s’infiltrent bien, ils deviennent comme nous.

Y’a des groupes de dealers, de geeks, de sportifs mais pas de groupes de Noirs ou de Blancs ». Même s’ils avouent tout de même connaître d’autres quartiers où ces derniers se font « victimiser». « C’est normal, les Noirs veulent se venger de l’esclavage ! » (Ils devraient reprendre leurs livres d'histoire et réaliser que les arabo-musulmans les ont mis en esclavage pendant 14 siècles et que cela continue encore au Soudan et ailleurs! Le journaliste inculte ne le sait même pas lui-même. Ndlr Gérard Brazon) Jusque-là, rien de bien idéologique. (Ben voyons)

Ici, on se check, on se bouscule, on s’insulte. « Ils sont violents d’une manière générale. Pas à cause d’une couleur de peau, précise David, surveillant au collège. Lorsque je leur dis que je suis français, ils me répondent que j’ai de la chance ». Autant dire que, pour lui, Jean-François Copé « aurait mieux fait de se taire, tant ce racisme anti-blanc est une main tendue au FN », conclut-il.

La Goutte d’Or, ce quartier parisien classé Zone Urbaine Sensible (ZUS), est l’un des plus pauvres et des plus cosmopolites de la capitale. Exemple parfait d’un « quartier difficile », évoqué par le candidat à la présidence de l’UMP dans son livre, Manifeste pour une droite décomplexée. Et pourtant, même lorsque le Blanc s’y fait rare, le racisme n’est pas automatique. Car du côté des « Gaulois » du collège, on ne se plaint pas. En témoigne Inès, bras dessus, bras dessous avec sa copine métisse. « Je n’ai jamais eu de problèmes au collège », répond-elle, interloquée.

La suite ICI

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Jacques COUTELA 30/09/2012 10:52


Tant qu'il éxistera des journatiste qui agissent comme en 1940 les sossos agissaient en soutenant et en collaborant à l'invasion de notre pays....  Rappellez-vous mittérant et pétain
 deux frères à cette époque. Communistes vous aviez des couille patriotiques à cette époque. Où sont-elles aujourd'hui???? Vos pères de l'époque doivent se retourner dans leures tombes.

S. Dekerle 29/09/2012 19:33


Si dénoncer le racisme anti-blanc c'est "faire le jeu du FN" alors cela prouve une chose: SOS Racisme ne reconnait pas ce racisme là et que le système est contre nous. "Blancos", "Faces de
craie", "Toubabs", "Sales Blancs", "Sales Français" faites vous agresser, lyncher, tuer en silence, quitter vos terres s'il le faut mais surtout ne faites pas le jeu du FN!

mika 29/09/2012 17:36


Marine le Pen : Commission
permanente du Conseil régional Nord Pas-de Calais. 
(Vidéo
4 mn)  http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=GzcEbGLBnzU