"Le racisme" comme arme de combat politique? Jusqu'à l'écoeurement... Par Gérard Brazon

Publié le 17 Octobre 2012

Voici l'extrait d'une interview du Sud-Ouest qui fit un petit reportage sous la plume d'Isabelle Castéra que je trouve plutôt limite voire diffamatoire.

Une petite métisse de six ans  est victime de racisme. Le racisme je le rappelle est tout simplement une connerie, avant même d'être dégueulasse. C'est une réaction de débile qui plus est, s'exerce sur une gamine de 6 ans qui ne peut pas comprendre. C'est valable également et bien entendu, quand les racistes sont noirs, arabes et autres et quand cela s'exerce aussi contre les blancs. Pour ma part, rien que ça, a le don de me mettre les nerfs à vif. Mais qu'apprenons-nous à la fin de l'article, en vrac et avec une science de l'amalgame qui frise la désinformation. Dans l'ordre bien sûr:

1/L'éducation nationale fait ce qu'elle peut! (Ben voyons, cela se passe dans l'école mais... elle fait ce qu'elle peut)

2/ Le FN fait 16% (dérives xénophobes bien sûr)

3/ La sociologie a changé.(les jeunes, les dealers, l'alcool, les dégradations, le bruit)

4/ Les gens se sentent abandonné et deviennent irritables.

Que vient faire une gamine de 6 ans qui a peur dans ce fatras de réponses dont la seule qui soit insultante est celle concernant le Front National.

Est-ce à croire que ce sont des enfants d'électeurs nationaux qui persécutent une gamine de 6 ans? Est-ce cela ce que sous entend le Maire? J'avoue que je suis estomaqué par ce type d'article qui dénonce à juste titre des faits inqualifiables qui mériteraient que les gamins et les parents soient convoqués en urgence. On serait probablement surpris des origines d'ailleurs. Mais profiter de ces faits pour discréditer des électeurs, un parti politique est tout simplement écoeurant.

Gérard Brazon

Si vous voulez écrire à ce Maire comme je l'ai fait, c'est: 

Ville de BOURG
Place du district
33710 Bourg / Gironde
France
Tél. : 05.57.68.40.04
Fax : 05.57.68.39.84
 

Internet:  http://www.bourg-gironde.net/index.php?option=com_content&task=view&id=92&Itemid=44

Extrait du Sud Ouest

Si la directrice de l'école se refuse à tout commentaire, (aux agressions et réflexions racistes d'enfants sur la petite Gatinha) Denis Levraud, le maire admet, avec fatalisme que « la sociologie du village a changé en quelques années. L'école fait du bon boulot, mais après, on ne maîtrise pas tout… »

« Cette histoire au lavoir, ressemble à des gamineries, en revanche si la petite est malmenée à l'école, c'est inadmissible et ça ne m'étonne qu'à moitié. Comment comprendre ces dérives xénophobes ? Je vois que le candidat Front national ici a fait 16 % sans bouger le petit doigt, il n'est même jamais venu se présenter à la mairie. Notre petite commune vit en dehors de la communauté urbaine de Bordeaux et les gens se sentent parfois abandonnés. Il y a des problèmes de désordres récents, liés aux comportements nouveaux : les jeunes et l'alcool, les petits dealers de cannabis, le matériel urbain est dégradé, il y a du bruit, des nuisances. On va finir par poser des caméras de surveillance dans le centre du village, un comble non ? »

« Je trouve mes concitoyens beaucoup plus irritables, à cran. Ils se montrent radicaux, les problèmes économiques là-dessus et… les dérapages. » (lire l'ensemble sur le lien
 
ICI Extrait du Sud Ouest)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article