Le rappeur Oreslan: "sale pute" en travers de la gorge à la Réunion!

Publié le 30 Mars 2012

Oreslan le rappeur doit sérieusement commencer à regretter son opinion sur les femmes. sa "chanson" si on peut appeler cela comme çà, "sale pute" ne cesse de le poursuivre! La "sale pute" sait se défendre au point où il en arrive à regretter, à dire pardon, etc. Mais voilà, elle ne lache rien et le petit "macho" qui prenait son pied sur scène en rappant ces paroles de salopard boutonneux et attardé se fait remettre au coin à l'Île de la Réunion. On se demande pourquoi d'autres rappeurs appelant à la haine des blancs et des policiers ne l'ont toujours pas rejoint!

Gérard Brazon

******* 

La décision est tombée mardi soir sur l'île de La Réunion : la Région a décidé de ne pas subventionner le festival de musique Sakifo cette année, à cause de la programmation controversée du rappeur Orelsan. Une décision morale et un acte politique à 150 000 euros, qui représente environ 10 % du budget total de la manifestation. «Cela signifie qu'il faudra que l'on réalise de 7 à 8000 entrées supplémentaires afin de compenser la perte de cette somme» a réagi Jérôme Galabert, le programmateur, sous le choc. Récemment couronné aux dernières Victoires de la Musique, Orelsan fait aujourd'hui à La Réunion l'objet d'une polémique qui avait battu son plein il y a trois ans en métropole, lors de la sortie de son titre intitulé “Sale pute”, en 2009. Une œuvre de fiction ultraviolente, en circulation uniquement sur le Net, souvent prise au premier degré comme un appel à la haine et à la violence contre les femmes. Depuis l’annonce de sa venue à La Réunion, une dizaine d’associations défendant la cause féministe telles que Slamlakour, Femmes974, Femmes des Hauts femmes d’Outre-Mer s’étaient réunies autour d’un collectif anti-OrelSan. Une pétition - rassemblant quelque 400 signatures - n’avait pas tardé à circuler. 

Le budget du Sakifo réduit de 30% ?

Une mobilisation à contretemps. Car depuis la polémique lancée en métropole, il y a déjà trois ans, le jeune artiste avait eu l’occasion de s’expliquer, de s’excuser et d’écrire un autre album (Le Chant des Sirènes) primé à deux reprises lors des dernières Victoires de la Musique. Malgré cela, Didier Robert, le président UMP du conseil régional de La Réunion a tranché :  «La violence verbale, les appels à la haine, au viol, à la pédophilie, à la violence physique portés par l’un des artistes invités du Sakifo 2012, ne peuvent obtenir ma caution.» Une autre décision tout aussi importante pourrait tomber le 29 mars. Cette fois, il appartiendra au conseil municipal de la ville de Saint-Pierre de décider s’il convient ou non d’accorder sa subvention de 200.000 euros au festival. Si Michel Fontaine (UMP) devait suivre Didier Robert, le Sakifo devrait organiser son festival, en juin, avec un budget réduit de 30 %.

Déjà en métropole... Le chanteur n'en est pas à sa première polémique, puisque déjà en 2009 en métropole avec le titre "Sale pute", une série de concerts avait dû être annulée, notamment aux Francopholies de La Rochelle. Depuis, l'artiste s'est excusé et a pu reprendre ses tournées partout en métropole. Il se produira fin mai à Paris, à l'Olympia, et il est à l'affiche de Solidays en juin. Son procès, intenté par Ni Putes Ni Soumises, doit avoir lieu le 7 mai.

Par Olivier Schwob

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Polux 30/03/2012 17:56


Je pense que ce rappeur doit s'adresser aux mères des 18% de gens qui ont l'intention de voter FN aux prochaines élections, comme l' a si bien dit Madignan à l'émission de Drucker, mais là
silence radio et black out...!!!

riziere 30/03/2012 13:45


Comment peut-on subventiooné ces dérives tout comme d'ailleurs LDH? SOS Racisme, MRAP etc 


 

marco 30/03/2012 13:33


Sale pute,oui,c'est une grave injure envers les femmes de toutes les couleurs,quelque soient les griefs que l'on peut avoir envers elles ou l'une d'elle,on se doit de les respecter autant
qu'elles nous respectent-car enfin,vu sous certains angles,ne sommes nous pas un peu des maquereaux quelques part ???Alors ?Orelsan tu vas avoir un long chemein de croix a faire si tu veux te
racheter...nous sommes très nombreux en France a défendre la cause des femmes contre toute forme de sexisme.

Vanpyperzele 30/03/2012 10:56


Germain,


 


C'est pas nouveau ça mon brave,hélas ça dure depuis quelques dizaines d'années déja,et rien ne porte a croire que ça va s'arreter en si bon chemin,avec les goufres financiers que les politicards
felons dévellopent continuellement,on est pas sur qu'un jour on sera pas les assistés,mais pas sur que les nouveaux français s'evertueront a nous soutenir,malgré que ce soit avec notre argent
qu'ils sont arrivés a ces niveaux de crapulosités envers nous et tous les autres qui ont été associés envers et contre tout,et surtout contre leur liberté de choisir l'avenir de leurs pays ou
régions.

jpb 30/03/2012 10:54


expulsion de toute cette merde

Claude Germain V 30/03/2012 10:15


Ce qui m'interpelle fortement ce sont quand meme les subventions a coup de 200000 , 250000 euros ,c'est une vraie foire a l'empoigne pour faire en plus la promo de racailles eventuelles .....les
collectivités locales jonglent facilement avec l'argent des cons qui payent .Donc lces messieurs qui crachent au bassinet sont bien des voyoux et au plus l'OUTRE MER qui pleure la misere au lieu
de tortiller des fesses en musique ferait mieux de penser a se salir les mains au travail plutot que de bouffer l'argent public au son de la musique .Idem pour la terre de France ......Avec tout
ce fric jeté a la poubelle on ferait mieux de baisser  nos impots ou d'utiliser cet argent a des investissements industriels .TOUS NOS POLITICARDS SONT VRAIMENT DES VOYOUX AVEC l'ARGENT du
peuple !!!!!!