Le régime shiite de Téhéran dénonce les autorités sunnites de Bahreïn pour avoir autorisé la construction d’une… église catholique.

Publié le 17 Septembre 2012

Le petit royaume du Bahreïn (665 km2) comporte plus d’immigrés (54 %) que d’autochtones (46 %). Ces derniers sont des musulmans majoritairement sunnites, mais une minorité shiite y est fort active et revendicative : elle n’est pas pour rien dans les manifestations et émeutes que le royaume connaît depuis 2011.

Les chiites sont évidemment soutenus par Téhéran, alors que la famille royale de Bahreïn est soutenue, y compris militairement, par la monarchie sunnite saoudienne. Les médias shiites iraniens ont lancé une campagne de dénonciation contre le Bahreïn, au motif que le roi a accordé un terrain de bonne taille et bien situé pour y édifier une église catholique alors que le Vatican vient de décider de transférer le vicariat apostolique pour la péninsule arabique du Koweït à Bahreïn. Il faut dire que les récentes sorties d’un membre du parlement koweitien, Osama Al-Munawer, annonçant, à la suite du grand mufti d’Arabie Saoudite, son souhait de voir disparaîtretoutes les églises de son pays, ne sont guère encourageantes… Les sites gouvernementaux iraniens ne décolèrent pas contre le roi de Bahreïn, peut-être pas tant pour cette construction d’une église que pour avoir fermer des mosquées et des hussainia (salles de réunions chiites) dans ce royaume…

D.H.

Source : Mohabat News

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article