Le scandale des subventions aux associations

Publié le 8 Février 2013


Nos amis de Contribuables Associés viennent de sortir un dossier terriblement édifiant sur le scandale des subventions versées aux associations dans notre pays.

 

Vous pouvez le commander sur le site www.contribuables.org

 

 

 

"Aujourd’hui, une part importante des associations vit largement, et souvent uniquement, de subventions publiques. Ce ne sont plus des associations libres, mais des émanations des collectivités qui les « aident ». Avec l’argent des contribuables bien sûr…

 

Ces fausses associations, dans tous les domaines où elles agissent, ne sont rien d’autre que des tentacules cancérigènes de la sphère publique. Et non pas, comme elles essayent de le faire croire, des entreprises citoyennes respectables, défendant « l’intérêt général ». C’est pourquoi les Dossiers du Contribuable ont tenu à dénoncer cet odieux scandale dans ce nouveau numéro.

 

Elles nous coûtent un bras

 

L’Etat et les collectivités locales versent des milliards à des associations de toutes sortes ! Et sans jamais se demander si d’autres solutions ne seraient pas plus pertinentes…

Les motifs invoqués sont toujours les mêmes : l’efficacité de l’association, sa générosité, son action visant à l’intérêt général, les hautes motivations humanitaires, culturelles, sociales, de ses dirigeants. De quoi vous tirer des larmes…

A Contribuables Associés (qui ne touche aucune subvention), nous gardons l’œil sec et refusons d’entrer dans ces considérations. Ce ne sont pas les associations en elles-mêmes que nous attaquons (certaines peuvent en effet rendre de grands services), mais le principe même de l’ingérence de la sphère publique dans des affaires par nature privées. C’est le fait de prendre de l’argent à tous les contribuables pour, arbitrairement, le donner à certaines associations, avec les résultats que l’on connaît : copinage, clientélisme et gaspillage !

 

Elles menacent nos libertés

 

Elles se nomment SOS Racisme, UNADFI, DAL ou Jeudi Noir. Ces associations sont les grandes prêtresses du politiquement correct, les ayatollahs de la pensée unique.

Elles n’aiment pas plus les fumeurs que les automobilistes. Elles donnent la chasse aux pensées alternatives comme aux logements vides. Sous couvert d’aide aux « plus démunis », aux « mal-logés » ou aux victimes supposées de racisme, elles entendent asseoir leur domination idéologique en présentant leurs choix de société comme seuls légitimes. Ces donneuses de leçon sont aussi des pleureuses ultra-subventionnées qui, pour préserver leurs intérêts et conserver leurs prébendes, n’ont de cesse de sucer la moelle du contribuable. Encore et toujours plus…

 

Elles pourrissent notre jeunesse

 

Quel singulier pays que le nôtre, où l’Etat finance des associations qui font l’apologie du cannabis et des drogues   dures ! Où des collectivités locales subventionnent des « ateliers sexe » dans les collèges et lycées ! Où les pouvoirs publics encouragent les provocations d’homosexuels extrémistes à l’encontre de ceux qui ne partagent pas leurs opinions…

 

Asud, l’association des « drogués heureux », touche 230 000 € en subventions pour le moins stupéfiantes ! Les régions Lorraine, PACA et Bretagne versent des milliers d’euros à la « Sexothèque » des Petits Débrouillards. Et les khmers roses d’Act Up et SOS Homophobie s’en mettent plein les fouilles grâce à la générosité de nos élus...

A un moment où le gouvernement est contraint par la nécessité de réduire les dépenses publiques, il y a là un gisement d’économies possibles…

 

www.contribuables.org

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

Respectvaleurs 09/02/2013 10:05


Un autre dossier serait à faire et à diffuser serait le scandale des subventions à la presse, qui fait certainement autant de mal, dans la mesure où tous les médias subventionnés
aujourd'hui disent la même chose, se débarrassent des journalistes "mal-pensants" et font en fait de la propagande pro-Europe et pro-Islam...

raymond 09/02/2013 08:08


Si de plus  ces associations felones servaient les interets des Francais,meme pas elles servent a payer des avocats,aussi marrons qu'elles pour traduire en justice et faire condanner les
gens qui refusent cette pensee unique et pourrie qu'elles propagent c'est a dire la haine du Francais et de la France sans le pognon induement percu grassement attribue par des des elus de tous
poils aussi pourris que ces associations,elles disparaitraient pour le plus grand bien de la France et des Francais qui paient pour nourrir ces chiens qui ne respectent meme ceux qui les
nourrissent

L'EN SAIGNANT 08/02/2013 12:49


N'y a-t-il pas des textes constitutionnels ou législatifs qui permettent à un certain nombre d'élus de traduire de tels "décideurs" en HAUTE COURS de JUSTICE .? Si oui et que personne ne s'en
serve alors, ne nous étonnons de rien .!