Le sénateur socialiste immigrationiste Richard Yung, salit la France de l'Algérie.

Publié le 14 Novembre 2011

Les socialistes français ne renoncent jamais à leur folie internationaliste ni même à cette idée de repentance permanente! Cette volonté d'abaissement de la France, d'ouverture des frontières, d'abandon de la protection des travailleurs français qui sont au chômage en faveur de l'immigration est consternante! De plus le sénateur Richard Yung affirme des certitudes contraires aux intérêts de la France.

Les Français ignorent au fond le travail de sape que mènent les socialistes et leurs compères contre la Nation France et sa culture. Pour gagner des voix de franco-algériens ils se vendent. C'est tout simplement écoeurant.

En voici encore la preuve sur cet article venant du quotidien d'Oran, ou un sénateur socialiste salit la France auprés de journalistes algériens.

Gérard Brazon

*************


Après Annaba et Alger, Richard Yung, sénateur français représentant les Français établis à l'étranger, a séjourné ce week-end à Oran. A l'hôtel Timgad, il a rencontré, vendredi en fin de journée, les membres de la communauté française d'Oran et ses environs. En marge de cette rencontre et en dépit de sa fatigue à cause de ses déplacements incessants, il a consenti à nous recevoir. Parmi les annonces qu'il nous a confirmées, l'intention du groupe socialiste au Sénat français de déposer un projet de loi concernant l'octroi du vote aux étrangers dans les élections municipales. La date fixée pour ce dépôt est le 8 décembre prochain. M. Yung, ne se fait pas énormément d'illusion sur l'aboutissement de ce projet. Certes, la gauche bénéficie d'une petite majorité au Sénat, mais une fois que ce projet de loi débouche à la chambre basse, dominée par la droite, il risque d'être rejeté, explique-t-il. Mais l'essentiel est de «remettre ce débat, ébauché déjà en 1981, sur le tapis», dira-t-il. 
Par ailleurs, il nous apprendra que son parti (socialiste) envisage de limiter les centres de rétention qui se sont multipliés en France depuis l'arrivée de la droite au pouvoir. Dans ces centres, les immigrés, notamment ceux qui sont en situation irrégulière, ne bénéficient d'aucun droit, notamment celui de voir un juge des libertés, dira-t-il. Cependant, il tiendra à préciser que le parti socialiste demeure toujours attaché à la lutte contre l'émigration clandestine. Dans ce sens, il relèvera l'hypocrisie de la droite au pouvoir puisque actuellement deux nouvelles lignes de métro, aux 14ème et 15ème arrondissements de Paris sont réalisés grâce au travail des clandestins. (En tant qu'ancien permanent syndical de cette entreprise, je trouve particulièrement odieux d'affirmer sans précaution dans un pays étranger qui plus est, que la France, un parti politique, la RATP, ses services techniques font travailler volontairement des clandestins et toute conscience! C'est jeter la suspicion sur notre pays, d'un territoire étranger, sur nos lois et réglements et sur la probité d'un pays, de partis politiques, d'une entreprise de service publique, d'un certain nombre d'agents d'encadrement de cette entreprise que je connais bien. C'est poursuivre cette idée fausse que la France se serait construite uniquement grâce à l'apport de l'immigration y compris irrégulière. C'est nier la grandeur de la France, son crédo sur les Libertés et les Droits de l'Homme! Si ce sénateur socialiste a des informations sur l'utilisation de travailleurs clandestins sur ces chantiers des métros parisiens, il se doit de les donner aux autorités françaises, à la RATP et non de les dévoiler à des journalistes étrangers qui plus est, à Oran en Algérie. Cette attitude est tout simplement scandaleuse de la part d'un élu. Note de Gérard Brazon
(...)
S'agissant de ce qu'il a appelé les lois mémorielles, il se déclare ne pas «être fanatique» de ce genre de débat. Cependant, sur les récents débats sur les événements du 17 octobre 1961 à Paris, il dira qu'il est «important pour la France d'assumer ses responsabilités historiques» (...)
D'un autre côté, Yung et Farid Hasnaoui, un franco algérien hôte du sénateur en Algérie, nous ont confirmé l'intention de François Hollande de se rendre en Algérie dans le cadre de sa campagne pour les présidentielles. Et pour cause, le candidat aux primaires socialistes Arnaud Montebourg a pu récolter presque vingt mille voix suite à son voyage d'un week-end en Algérie.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

francis Claude 15/11/2011 12:44



tous a fusillé