Le stalino-mélenchonien Corbière se dit menacé de mort et accuse Riposte Laïque ! par Martine Chapouton

Publié le 22 Mars 2012

Martine Chapouton  de Riposte-Laïque

Notre ami Corbière fait encore parler de lui. Il prétend avoir reçu des menaces de mort, affirme refuser de les évoquer publiquement… mais cela sort quand même dans L’Express ! Il réussit à accuser Riposte Laïque d’exciter contre lui des « extrémistes de droite ». Qui se ressemble s’assemble, des sites musulmans comme oumma.com et mejliss nous avaient déjà fait le coup. Nous ne savons pas ce qui permet à ce stalino-mélenchonien de citer notre site, mais nous savons que ce ne sont pas des militants de Riposte Laïque qui ont menacé de mort, sur twitter, un dirigeant politique qui avait le malheur de ne pas leur convenir. Ce sont deux honorables « journalistes » de Front de gauche. L’un s’appelle Jean-Charles Girault, il sévit à Médiapart, l’autre Nathanaël Uhl, il collabore au Nouvel Observateur.

Nous aimerions que Corbière rende publiques les menaces de mort qu’il dit avoir reçues. Nous souhaiterions qu’il apporte la preuve des origines de ces menaces. Ce que nous constatons, c’est que les appels à la haine et à la violence viennent du candidat Mélenchon, sont relayées par Corbière et les siens, et sont prises au sérieux par des militants, journalistes, qui se permettent ouvertement de menacer de mort Louis Aliot. Ce que nous constatons, c’est que ce sont des militants de Front de gauche qui virent physiquement Nicolas Dupont-Aignan d’un rassemblement devant l’ambassade de Grèce, et que Mélenchon trouve cela normal.

Nous rappelons donc, sans appeler à la haine du tout contre le camarade Corbière, qu’il bénéficie d’un logement social à Paris, bien que recevant 4000 euros d’indemnités de premier adjoint au maire, continuant à toucher un salaire d’enseignant, et ayant une épouse, Raquel Garrido, qui est avocate de droit international. Pour justifier son logement social, lui qui demande au gouvernement d’en construire encore et encore, il affirme qu’il risque de ne pas être réélu en 2014 !

Nous rappelons que le grand laïque Corbière, membre de la Libre Pensée, n’a jamais bougé une oreille contre les prières musulmanes dans les rues de Paris, ni contre les 22 millions d’euros que Delanoé va prendre aux Parisiens pour financer l’ICI…. mais qu’il a mené une grande bataille contre 36.000 euros prévus pour un temple protestant :

Bien évidemment, Corbière s’est fait connaître de Riposte Laïque par son grand fait d’armes : avoir fait interdire de salon du Bnai Brith Pierre Cassen et Christine Tasin par le maire UMP du 16e arrondissement, Claude Goasguen, qu’il avait intimidé et menacé à mots couverts d’une campagne de presse contre lui.

Bien évidemment, pour Corbière, ce jour du printemps est une catastrophe. Le tueur de Toulouse n’est pas un intégriste catholique, pas davantage un adhérent de Riposte Laïque, ou un militant du Front national, il est membre d’une religion de laquelle son mentor disait qu’en France, « Il n’y avait aucun problème avec l’islam ».

Mélenchon parlait de la 6e République, place de la Bastille, comme celle d’un renouveau démocratique. Avec des Corbière, Girault ou Uhl, on a un avant-goût de ce qui nous attend.

Martine Chapouton

ARTICLE EXPRESS

http://www.lexpress.fr/actualite/indiscrets/un-proche-conseiller-de-melenchon-menace-de-mort_1095785.html#xtor=AL-839

Alexis Corbière, artilleur spécialisé anti-FN dans l’entourage de Jean-Luc Mélenchon, a reçu des menaces de mort, dont certaines à son domicile.

Alexis Corbière, qui tient le rôle de l’artilleur spécialisé anti-FN dans l’entourage de Jean-Luc Mélenchon, a reçu plusieurs menaces de mort, dont certaines à son domicile. « Tu mériterais d’être égorgé », lui signifie l’un de ses correspondants, tandis qu’un autre évoque ses enfants, au milieu de reproductions d’articles de presse.

Ces événements inquiètent le candidat du Front de gauche, qui refuse pour autant de les évoquer publiquement. Corbière ne met pas en cause le Front national en tant que tel, mais « des extrémistes de droite complètement excités par des sites Internet, comme Riposte laïque ». Il qualifie aussi d’ »énormes conneries » les menaces reçues sur Twitter par Louis Aliot, le n°2 du FN, émanant d’un militant du Front de gauche.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article