Le Tadjikistan a interdit aux mineurs de se rendre dans les mosquées

Publié le 5 Août 2011

Le Tadjikistan a interdit ce mercredi aux mineurs de se rendre dans les lieux de culte de cette ancienne république soviétique d'Asie centrale à majorité musulmane, en vue de lutter contre l'intégrisme religieux.

Le président Emomali Rakhmon a promulgué une loi adoptée en juillet à l'unanimité par la chambre haute du Parlement tadjik, ont indiqué des médias locaux.

90% de la population est musulmane

Ce texte sur la responsabilité parentale interdit aux jeunes de moins de 18 ans de fréquenter les lieux de culte et oblige les parents à inscrire leurs enfants dans des écoles laïques.

Les autorités tadjikes estiment que les nouvelles mesures vont permettre d'empêcher la propagation de l'intégrisme religieux dans ce pays où 90% de la population est musulmane.

Le président a également approuvé des amendements dans le code pénal. Désormais, les personnes reconnues coupables d'«enseignement religieux illégal» encourent jusqu'à 12 ans de prison ferme.

Attentats et incidents armés fréquents

De plus, les amendements rendent la «participation active» à une manifestation non autorisée passible d'une peine allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

Des incidents armés et des attentats attribués par le gouvernement à divers mouvements extrémistes religieux ont régulièrement lieu au Tadjikistan, pays frontalier de l'Afghanistan.

Le Tadjikistan, pays le plus pauvre de l'ex-URSS, a été le théâtre d'une guerre civile dans les années 1990 opposant les forces de Emomali Rakhmon et une rébellion islamiste.

© 2011 AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article