Le Vatican : liaisons dangereuses avec le Wahhabisme qui combat chrétiens et juifs

Publié le 25 Novembre 2012

1164068000-copie-1Observatoire de l'islamisation

Le Vatican collabore à un "Centre interreligieux" dirigé par le ministre wahhabite de l'Education saoudienne

L'Eglise va "promouvoir le respect de la différence et de la diversité" notamment Wahhabite.

  878113369.jpg2302125295.jpg

(Photo : le cardinal Tauran chargé du dialogue avec l'islam au Vatican, et le secrétaire général du centre interreligieux Bin Muammar, qui en tant que vice-ministre de l'Education du royaume saoudien édite 93 livres scolaires hostiles aux non-musulmans, voir livre plus bas.)

Communiqué du Kaiicid 22/11/2012 - Prochaine inauguration du centre de dialogue interreligieux KAICIID porteur d’ambitieux projets :

"Le Secrétaire général des Nations Unies, Mr. Ban Ki-moon, les Ministres des Affaires étrangères du Royaume d’Arabie Saoudite, de la République d’Autriche et du Royaume d’Espagne, son Eminence le Cardinal Jean-Louis Tauran, Président du Conseil Pontifical pour leDialogue Interreligieux  au Vatican, le Docteur Abdullah Al Turki, Président de la Ligue Islamique(...)Ekmeleddin Ihsanoglu, Secrétaire-Général de l’ Organisation de Coopération Islamique, seront réunis le 26 novembre parmi d’éminents leaders religieux, politiques ou de la société civile du monde entier  pour la cérémonie d’ouverture du centre King Abdullah Bin Abdulaziz International Centre for Interreligious and Intercultural Dialogue (KAICIID) à Vienne, en Autriche."

"Le secretariat du KAICIID est dirigé par un Secrétaire Général, H.E. Faisal Bin Abdulrahman Bin Muaammar" (bio) indique le communiqué. L'homme est le ministre de l'Education de l'Arabie Saoudite. Système éducatif où le meurtre est enseigné dans les livres scolaires, voir le livre consacré à la question de Antoine Sfeir.

Lire aussi : Un rapport confirme que l'Arabie Saoudite continue d'exporter ses livres scolaires hostiles aux non-musulmans

 

"Mission

Agir comme un centre névralgique facilitant la compréhension  et le dialogue interreligieux et interculturel pour améliorer la coopération, le respect de la diversité, la justice et la paix.

Rôle

Le centre constituera une ressource stratégique pour les adeptes des différentes religions et cultures. Il permettra aux personnes déjà actives dans le domaine du dialogue de promouvoir l’harmonie et la coopération.

Objectifs stratégiques

Créer, développer et diffuser la connaissance en matière de dialogue interreligieux et interculturel;

Cultiver et promouvoir le respect des différences à travers le dialogue;

Créer des passerelles, gérer les conflits et promouvoir la collaboration entre divers groupes, cultures et religions."

Commentaire de l'Observatoirele seul objectif de ce centre qui porte le nom du roi d'une dictature islamiste est de faire respecter et de diffuser à traver le monde l'islam wahhabitte. L'Eglise catholique est tombé dans le panneau du "dialogue" et de la "coopération", vaste fumisterie au moment où le Grand mufti d'Arabie saoudite a appelé à razer toutes les églises de la Péninsule arabique. 

 

Interrogé sur “la peur“ grandissante en Europe à l’égard de l’islam au vu des réactions dans le débat sur le voile, la burqa ou les minarets, le cardinal français Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a affirmé le 27 juillet 2010 à I-média que “le problème dans ces affaires“ était “l’ignorance des gens qui sont contre l’islam" , car “Il s’agit de gens qui n’ont jamais rencontré de musulmans et qui se basent sur ce qu’il voient ou entendent à la télévision“.

 

Le cardinal Tauran devrait lire cette enquête sur le programme scolaire élaboré par le ministre de l'Education saoudienne qui préside le secrétariat général du centre "interreligieux":

 

 1164068000-copie-1.jpgCe livre reprend un rapport accablant du CMIP, établi à partir d'une analyse approfondie de 93 manuels scolaires saoudiens. On y apprend que ces ouvrages portent une vision du monde et un système de valeurs incompatibles avec la démocratie. La modernité, telle qu'elle est enseignée aux Saoudiens de 6 à 16 ans, est présentée comme la source principale de l'amoralité, du mal et de la corruption. Quant aux chrétiens et aux juifs, ce sont des ennemis à combattre pour la plus grande gloire de l'Islam.L'Arabie Saoudite ne limite pas cet enseignement à son propre territoire, car elle finance, à travers le monde, des écoles qui diffusent le même discours de haine et de rejet de l'autre. On ne peut donc s'étonner de l'émergence récente, à l'échelle mondiale, de groupements politico-religieux dont les activités menacent frontalement la paix, le pluralisme et l'apprentissage de la tolérance. Extrait de la Préface de Antoine Sfeir " A l'heure où la menace terroriste islamiste contre l'Europe se précise, il est urgent de prendre toute la mesure de l'un de ses ressorts essentiels, à savoir la propagation de l'idéologie islamique wahhabite. Cette idéologie, qui a pour cible principale la civilisation occidentale, c'est-à-dire la démocratie et la modernité, n'est connue que de quelques spécialistes. Elle semble ignorée par les médias et le grand public autant que par la classe politique. " 


 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 26/11/2012 11:33


Préfacé par Antoine Sfeir ??? je ne comprend plus le bonhomme , comme si il n'avait pas eu assez d'exemples venant du Liban , son pays de naissance , pays detruit en 1970 par les
musulmans d'Arafat installés là bas ... Partout ou ILS passent cela degenere en conflit ethnique tot ou tard ....

Marie-claire Muller 26/11/2012 00:28


LE DIABLE MOBILISE SES TROUPES!!!et la sélection se fait .Malheureusement là où on croirait que se trouvent des gens biens on trouve des traitres à l'humanité:


Le Salon Beige, Yves Daoudal et le terrorisme palestinien.


24 novembre 2012 | Classé dans: antisémitisme,Chrétienté,Christianophobie,France,Géopolitique,Guerre contre la terreur,Islam,Israël,Judaïsme,Moyen-Orient,Politique Française,Religion,Terrorisme | Posté par: Guy Millière




Mgr Sabbah et Arafat



Guy Millière – Je me définis comme agnostique. Si l’on insistait, je me dirais chrétien, car mes valeurs essentielles sont celles du christianisme. Elles sont aussi celles du
judaïsme, car je n’oublie pas une seule seconde ce que le christianisme doit au judaïsme et ce que le judaïsme et le peuple juif ont apporté à l’humanité entière. Certains Chrétiens, heureusement
nombreux, mais pas assez à mes yeux, ne l’oublient pas non plus. C’est le cas de ceux qui écrivent sur dreuz.info, Michel Garroté et l’abbé Arbez. C’est le cas d’évangéliques comme ceux qui m’ont
invité à donner une conférence à Genève voici quelques jours, Jean-Marc Thobois, qui dirige Keren Israël, Urs Kasermann, président d’Ebenezer Suisse.


Hélas, ce n’est pas le cas de tous les Chrétiens. Nombre de mouvements protestants se laissent aller à un antisionisme qui, comme tous les antisionismes, frôle très souvent l’antisémitisme.


L’église catholique est toujours porteuse d’ambiguïtés certaines, qui se retrouvent plus encore chez les catholiques traditionnalistes.


Je le dis : je lis parfois les sites catholiques traditionnalistes, et lorsqu’ils défendent le mariage, lorsqu’ils combattent l’avortement, lorsqu’ils se trouvent être la proie de gauchistes
hystériques du type des femelles en rut de Femen jouant le rôle de bonnes sœurs nudistes adeptes de la pornographie homosexuelle et prêtes à frapper à coups d’extincteurs, je me retrouverai de
leur côté.


Lorsqu’ils s’aventurent sur d’autres terrains, cela peut devenir très différent. Lorsqu’ils adoptent la cause palestinienne, je pense qu’ils parlent de ce qu’ils ne connaissent
pas et se laissent aller à des frôlements qu’ils devraient réprouver, si leur éthique est celle qu’ils proclament.


A la faveur de l’agression du Hamas sur Gaza, le blog Le salon beige a repris un article d’Yves Daoudal citant Mgr Sabbah.


http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2012/11/20/le-patriarche-michel-sabbah-parle-de-gaza.html


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/11/isra%C3%ABlgaza-la-question-de-fond-demeure-derri%C3%A8re-les-bombes.html


Le salon beige et Yves Daoudal auraient vraiment mieux fait de s’abstenir.


Michel Sabbah est ancien patriarche de Jérusalem. Je veux bien penser qu’il est Chrétien, mais il est aussi un militant de la cause palestinienne et un propagandiste qui n’a jamais hésité à
fréquenter Yasser Arafat au temps où celui-ci finançait et fomentait des actes terroristes absolument ignobles en Israël. Il a du sang sur les mains et des cadavres sur la conscience, si tant est
qu’il ait une conscience. Si certains de ses propos dans le passé n’ont pas été antisémites, leur ressemblance avec des propos antisémites est frappante.


Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les
nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.


Peut-être a-t-il pensé qu’en adoptant la posture du dhimmi soumis, il épargnerait sa propre vie et celle de milliers de Chrétiens du Proche-Orient. Pour ce qui le concerne, c’est réussi, pour les
Chrétiens du Proche-Orient, c’est raté. Pour les Arabes chrétiens vivant sous la coupe de l’Autorité Palestinienne, c’est plus raté encore. Je ne parle pas des Chrétiens de Gaza, il n’y en a
plus. Le seul pays de la région où les Arabes chrétiens vivent sans être persécutés ou sans avoir à se soumettre à des diktats est Israël, le pays que Michel Sabbah se plait à fustiger ou à
traîner dans la boue.


Plutôt que citer un homme que je pourrais aisément qualifier de suppôt des ennemis des Juifs et des Chrétiens, le Salon Beige et Yves Daoudal, s’ils entendent se situer du côté des valeurs
chrétiennes, feraient mieux de ne pas soutenir une cause qui assassine des Juifs, annihile des Chrétiens ou les condamne à fuir. Ils devraient combattre l’islam radical qui est désormais au cœur
empoisonné de la « cause palestinienne », refuser les falsifications de l’histoire, souhaiter la délivrance des Arabes de Judée-Samarie et de Gaza, délivrance qui passe par l’écrasement
du Hamas et la fin de cette imposture qu’est l’Autorité Palestinienne.  Et ils devraient rendre à Israël l’hommage qu’il mérite pour la protection qu’il assure à des Chrétiens que Michel
Sabbah ne cesse de trahir.


Michel Sabbah est ancien patriarche de Jérusalem.


Il est aussi et surtout patriarche du terrorisme palestinien.


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info


PS 1 : Je n’ai pas cité les propos de Michel Sabbah dans mon article. Je le fais ici. « Embargo absurde », dit-il concernant Gaza :