Le vote blanc pour plus de démocratie ? Par Maximilien Richonet

Publié le 16 Février 2014

Le Parlement français a voté ce mercredi en faveur de la reconnaissance du vote blanc.

vote-blanc

Par Maximilien Richonet

Il s’agit d’une avancée démocratique non négligeable, qui va permettre à des millions de Français qui n’ont plus, ou jamais eu confiance en nos dirigeants politiques et ne placent aucun espoir en eux, de s’exprimer librement dans les urnes à partir du 1er avril prochain.

Indéniablement, un certain nombre de citoyens ont une vision désenchantée de la politique. Quoi d’étonnant lorsqu’elle s’apparente plus à une tactique pour la prise du pouvoir et sa conservation qu’à celle de servir son peuple par le débat, le dialogue, les propositions et la réalisation de lois au service du bien commun.

Et que dire de la multiplication sans fin des scandales politiques ? Affaires de sexe, d’argent caché, de financements plus ou moins occultes… et j’en passe !

La question de la rémunération pour le moins excessive de nos politiciens se pose aussi, quand certains d’entre eux ont un taux d’absence sur les bancs décisionnaires qui laisse pantois. Quel bel exemple donné à nos plus jeunes !

Mieux : une indemnité forfaitaire de 304 euros est versée pour chaque jour de présence aux réunions officielles des organes du Parlement européen !

Ce dégoût légitime de la politique se ressent par la montée chaque année du taux d’abstention. De 25,2 % lors du second tour des législatives de 1958 à 44,59 % en 2012 ! Tout un symbole !

Et puis, le peuple français n’est bon qu’à voter pour renouveler le CDD de ses prélats… On ne fait jamais appel à lui pour les grandes décisions qui le concernent directement, comme le mariage homosexuel ou l’immigration… Le dernier vote décisionnaire, celui sur l’Europe en 2005, ne fut même pas respecté. Alors, dans de telles conditions, à quoi bon voter ?

Il sera désormais possible de dégainer un carton rouge à nos politiciens. De quoi, je l’espère, les faire réfléchir…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Repost 0
Commenter cet article

mika 16/02/2014 23:42


C Q F D


http://www.nationspresse.info/presse-media/revue-de-presse/hollande-et-chirac-nauraient-pas-ete-elus-si-le-vote-blanc-avait-ete-reconnu

mika 16/02/2014 23:40


Comme l'avance EPICURE la mesure sera inopérante. La
véritable prise en compte du vote blanc dans le décompte des pourcentages serait une catastrophe pour nos candidats et notamment pour Chirac et Hollande qui n'auraient jamais été élus.

Epicure 16/02/2014 22:27


Rien ne les fera changer puisque le vote blanc ne sera qu'une indication sans valeur de sanction: comme les Rapports de la Cour des Comptes depuis 52 ans que je m'y intéresse....!!!!!!!!!!!!!!