Les Algériens se déchaînent dans toutes les villes de France.

Publié le 24 Juin 2014

Certains nous disent que ce sont des jeunes français. N'importe quoi surtout lorsque l'on peut voir les images et les vidéos des déprédations de ces Algériens. Ils ne sont pas Français hormis sur les papiers. Que les choses soient claires. Ils le disent, si ce n'est le revendiquent. Pourquoi se boucher les oreilles messieurs les journalistes et autres politiciens.

Gérard Brazon

Deux articles sur ce sujet sur Boulevard Voltaire

**********

Manuel Gomez

 

Deux courants de pensée existent depuis quelques années en Algérie. D’abord, celui qui considère les ressortissants se réclamant de la nationalité de l’ex-puissance coloniale comme« des moins que rien » car celle-ci, selon tous les gouvernements successifs, aurait pratiqué un génocide. Les tenants de ce courant estiment que les expatriés qui acceptent la double nationalité en choisissant d’être français ne sont pas indispensables pour l’Algérie et cela leur occasionne d’ailleurs beaucoup d’ennuis quand ils s’y rendent.

Le président Bouteflika en personne ne cache pas son hostilité envers les binationaux algéro-français qui préfèrent revenir dans leur pays sous la « protection française » et qui veulent être traités comme des Français en cas de problème.

Et puis le courant de ceux qui considèrent que ces binationaux sont français seulement pour de basses raisons matérielles grâce à leur passeport mais sont avant tout de cœur algérien.

Dans quelle catégorie se situe l’équipe de football algérienne ? Jusqu’à peu, le nombre de joueurs locaux avait toujours été supérieur à celui des binationaux. Ce n’est plus le cas et l’on constate le résultat. Pour le moment, toutes les critiques sont mises sous éteignoir jusqu’à la prochaine défaite…

Que des joueurs français d’origine algérienne se forment, s’entraînent et jouent en France ne pose aucun problème. Mais comment la FIFA peut-elle accepter qu’une équipe nationale – l’Algérie – soit composée de 16 joueurs de première nationalité française sur les 23 sélectionnés ? (Elle a bien accepté que les joueuses de foot musulmanes gardent leur voile. ndlr Gérard Brazon)

Supposons qu’à un prochain stade de cette Coupe du monde 2014 – ce qui n’est pas impossible –, l’Algérie rencontre la France et que, par miracle, elle élimine notre équipe ! Nous serions éliminés par une équipe composée sur le terrain par 7 Français sur les 11 joueurs (c’était le cas dimanche contre la Corée du Sud).

Et quelle serait la réaction des quelques millions de Français possédant la binationalité après un tel match ? Notre ministre de l’Intérieur aurait bien du souci à se faire et il lui faudrait une mobilisation nationale (Police, CRS, gendarmerie et armée) pour essayer de maintenir l’ordre car ce n’est pas en Algérie que les voitures seront incendiées et les devantures brisées. Là-bas, ils risqueraient trop gros ! Alors qu’en France…

************

Va-t-on devoir subir des débordements à chaque match de l’Algérie ?

Par Gabriel Robin

Mondial 2014: la joie des supporters de l’Algérie – 23/06 - YouTube thumbnail

 

Suite à la brillante victoire algérienne par 4 buts à 2 contre la Corée du Sud, la France a une fois de plus été plongée dans une bruyante et trop expressive célébration de joie de "Français d’origine algérienne" (ou Algériens tout court).

À Paris, les transports publics ont dû être interrompus, et toutes les grandes villes ont été le théâtre de dégradations et autres nuisances sonores jusque tard dans la nuit. Entendons-nous bien : il est légitime, pour des supporters, d’être heureux d’un beau match remporté. En revanche, il n’est pas normal d’alimenter la rubrique des faits divers à chaque match joué.

Surtout que, parmi ces supporters enflammés, nombreux sont de nationalité française. Et nos ressortissants légaux n’ont pas été les derniers à se manifester, et même parfois à déclarer sur Twitter « avoir envahi la France ».

Il s’agit d’un match de football, mais il a agi comme un exutoire pour des gens qui n’ont pas le sentiment français. On ne peut demander à personne de renier ses origines, il est même normal de ne pas les oublier. Toutefois, la manière de nous les rappeler interroge.

De nombreux incidents ont éclaté partout dans le pays. D’abord, un bruit excessif qui a pu réveiller de nombreux compatriotes pour une célébration qui ne les concernait pas, mais aussi, et c’est plus grave, des dégradations de biens publics et des arrêts de trafics. Comment peut-on décemment se revendiquer français quand on affiche un drapeau d’un autre pays dans les rues à la moindre occasion ? Cela relève d’une forme de schizophrénie patriotique.

On peut d’avance imaginer que les divers débordements enregistrés ne seront pas commentés comme il se doit. J’entends déjà les euphémismes dont les médias et les pouvoirs publics sont coutumiers : « Les supporters algériens fêtent leur équipe dans l’allégresse » ou bien « Grande joie collective suite à la victoire de l’Algérie en Coupe du monde ». Soit, mais je ne crois pas que les Français seront trompés une fois de plus par ces circonvolutions sémantiques.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

EssyLU 25/06/2014 16:24


Plus encore que ces agissements de décérébrés, ce qui est impardonable est le déni de réalité manifesté par l'Etat PS, par les associations pseudo anti racistes et en réalité immigrationnistes et
anti France, par les médias en dehors de Valeurs Actuelles , Le Parisien, TV Libertés


Vivement les tribunaux populaires et la condamnation de ces pseudo élites à vivre avec le salaire minimum dans les cités aux mains des adorateurs du drapeau algérien

lombard 25/06/2014 12:01


bonjour


A QUANT LA REMIGRATION !!!!