Les antifas d'où venait Clément Méric en cause dans l'agression de trois policiers...

Publié le 17 Juin 2013

LMPT de Nantes annulée à cause de l'extrême-gauche

La "Manif Pour Tous 44" a annulé l’évènement qui devait avoir lieu samedi soir au mémorial de l’abolition de l’esclavage. En effet, des antifas ont eu des démêlés avec la police nantaise et 3 policiers de la Bac sont actuellement à l’hôpital. Pour des mesures de sécurité toutes les actions « Manif pour tous » ont été annulées.

Toutefois, un rassemblement à 14h devant la Cathédrale de Nantes aura lieu pour « protéger » la Cathédrale de toutes attaques éventuelles qui pourrait avoir lieu lors du passage de la Gay Pride.

*****

Curieusement cela n'a pas fait les "UNES" des journaux biens pensants.  Je suis outré d'écouter des commentaires sur les radios de certains auditeurs qui confondent tout et surtout étalent leur ignorance de l'Histoire.

Quand va-t-on comprendre dans ce pays que le fascisme comme le nazisme trouvent leur origine dans le socialisme et non dans la droite.

- Que le premier parti fasciste français avait Doriot comme "chef" et qu'il avait été un ponte du Parti Communiste Français. 

- Qu'Hitler avait investi un parti d'extrême gauche avant de le transformer en parti nazi.

- Que Mussolini était un grand ponte du parti socialiste italien avant de créer le parti fasciste.

Alors donc que cesse cet ostracisme sur le Front National qui est jusqu'à la preuve du contraire, un parti républicain. 

******

Voici un exemple d'une interprétation partisane des médias!

Il ne s’appelle pas Clément Méric

Nouvelles de France 

vous propose ce témoignage d’un jeune militant frontière angevin qui montre le deux poids deux mesures médiatique qui sévit en France.

Il ne s'appelle pas Clément MéricTandis que nous sortions de chez une amie vendredi vers 18h30, nous avons croisé 4 personnes se revendiquant « antifas » qui nous ont insultés : nous leur avons demandé qui ils étaient, ils ont refusé de nous répondre, l’échange en est resté là.

Moins de 2 minutes après, dans la même rue, une vingtaine de personnes nous sont tombées dessus, armées de planches à clous, de battes de baseball, ainsi que de poings américains et de couteaux. Un militant a été blessé ; ayant pris un coup de planche à clous à l’arrière du crâne, sa tête a percuté une voiture, cassant le pare-brise arrière de celle-ci. Il a repris plusieurs coups de batte dans la tête au sol.

En deux semaines, les agressions contre des militants sont devenues monnaie courante à Angers. Il y a quinze jours, un jeune responsable politique engagé contre le mariage, qui avait vu son hall d’immeuble dégradé à plusieurs reprises par des autocollants « SCALP » et « NPA », a été menacé chez lui par un homme se revendiquant « responsable de la CGT » ; dans le même après-midi, il a été agressé par trois individus pour ses opinions politiques. Heureusement, ceux-ci ont autant de courage physique que de cohérence dans leurs idées politiques… L’un d’eux cependant était présent aujourd’hui lors de l’agression, semblant être l’un des meneurs de la bande d’extrême-gauche.

Un autre militant pour la famille a également eu le plaisir de trouver des menaces de mort gravées sur sa porte.


À Angers, les bandes d’extrême-gauche se montrent de plus en plus belliqueuses à l’égard de leurs opposants politiques, les veilleurs en ont fait les frais ces deux dernières semaines ; à l’appel du NPA et du Front de Gauche, ceux-ci ont pu voir leurs veillées perturbées par des gauchistes (certains d’entre eux étant armés de casques ou de tiges en bois), lesquels sont allés jusqu’à crever les pneus d’un veilleur responsable des enceintes et du micro…

Ce climat montre que François Hollande, loin de rassembler les Français comme il l’avait prétendu, mène une politique faisant monter les violences dans toutes les villes de France.

Vendredi un jeune homme aurait pu mourir également, et c’était peut-être dans les intentions des agresseurs ; mais il ne s’appelle pas Clément Méric, n’est pas le fils de bourgeois de gauche, n’étudie pas à science-po. Silence des médias.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Banro 18/06/2013 23:37


" des antifas ont eu des démêlés avec la police nantaise et 3 policiers de la Bac sont
actuellement à l’hôpital. "


Heureusement que je ne suis pas policier, car les antifas ce n'est pas pas
à l'hopital qu'ils seraient allés, mais au cimetière !


 


 


 


 

Epicure 17/06/2013 17:05


A le Suffrage Universel des Imbéciles. Quelle merveille.


 

mika 17/06/2013 16:29


Robert Ménard : "Les antifas frappent également les gens dans la rue" 11/06



https://www.youtube.com/watch?v=TwtCGlFVzYY