Les auto-dhimmis. C'est bien le pire que nous vivons... Par Étienne Péléant

Publié le 11 Novembre 2012

Les marchés de "Noël" se transforment en marchés "d'Hiver"! 

Les marchés de Noël sont une tradition bien ancrée dans le nord et l'est de la France. Ils tendent à se multiplier vers le sud. En dehors de leur appellation, ce ne sont pas des activités chrétiennes mais essentiellement commerciales. Mais "Noël", c'est trop catho pour certains et cela pourrait agacer certains musulmans.

« C'est ainsi, chose comique, que les notables d'Amiens en sont venus à débaptiser le traditionnel marché de Noël, ô le vilain mot, pour l'appeler marché d'Hiver, ce qui est quand même infiniment plus joli » (Franz-Olivier Giesbert  - "Le Point" titré "cet islam sans gêne").

Significatif exemple de dhimmitude mentale préventive.

Le dhimmi en pays musulman est un être de second rang, un "protégé-assujetti" : ses libertés sont restreintes et il paye un impôt spécial. Il doit s'effacer devant le musulman qui lui est par principe supérieur.

On finira peut-être par être obligés d'y passer. Mais on n'est pas obligés d'accélérer le  processus !…

De notre part, méconnaissance des principes de l'islam.

De la leur, motif de mépris pour une lâcheté de plus.

"Que penser de l'islam ?"

Cette conférence de 30 minutes est intéressante pour trois raisons :

- elle fait ressortir l'importance des "hadiths" (traditions relatives aux actes et aux paroles de Mahomet) et de ses compagnons et des "siras" (biographies de Mahomet).

 Coran + hadiths + siras sont à la base de la "charia", ensemble de lois et règles de vie pour tous les domaines de la vie publique et privée.

- elle permet de visualiser, sur une carte du bassin méditerranéen et décade après décade, les attaques de l'islam contre l'Europe. On réalise que ces attaques n'ont pratiquement jamais cessées. Il n'y pas que Poitiers...

- elle rappelle que l'islam est intrinsèquement violent, qu'il est aussi intrinsèquement totalitaire posant par principe la non séparation du politique et du religieux, du public et du privé.

À ce sujet, lire ou relire l'étude de René Marchand : "ne concevoir l'islam que comme une religion est un piège mortel pour les Européens".

Étienne Péléant - Fiche CLAIR et NET n° 9

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article