Les caricatures de Mahomet bientôt republiées - par Ftouh Souhail

Publié le 3 Septembre 2010

Lu chez Drzz info cet exellent nouvelle venue du Danemark écrit par 

Ftouh Souhail de Tunis

caricatures-mahomet12.jpg

 

            Flemming Rose, le rédacteur des pages culturelles du grand quotidien danois Jyllands-Posten, a annoncé cette semaine qu'il publierait à nouveau les caricatures de Mahomet dans un livre intitulé « La tyrannie du silence », qui devrait sortir le 30 septembre prochain, cinq ans après la parution des dessins qui avaient provoqué des émeutes populaires dans le monde musulman.

            Les « caricatures de Mahomet » sont une série de douze dessins, dont celui coiffé d'un turban en forme de bombe. Ce sont les réponses de douze dessinateurs à Kåre Bluitgen, un écrivain danois qui se plaignait que personne n'ose illustrer son livre sur Mahomet depuis l'assassinat du réalisateur Theo van Gogh.

 

           Publiées initialement le 30 septembre 2005 par Jyllands-Posten, elles furent reprises dans le monde entier, et, ce qu’on sait moins, en premier par l'égyptien Al Fagr le 17 octobre 2005.

 

           Ces caricatures d'initiative privée — le journal et les auteurs — ont provoqué l'indignation de communautés musulmanes et ont été la cause de manifestations violentes (attaques des ambassades occidentales, boycott des produits …)

 

             Rappelont qu’en France, France Soir fut le premier journal qui avait osé publier les dessins, le 1er février 2006. Le jour même, le chrétien et controversé homme d'affaires franco-égyptien Raymond Lakah, propriétaire du quotidien, limogea Jacques Lefranc, président et directeur de la publication. Cet exemplaire de France Soir avait été interdit et saisi à Rabat et à Tunis.

 

          L'éditorialiste de France-soir écrivait, au sujet de la publication des caricatures : « Non, nous ne nous excuserons jamais d'être libres de parler, de penser, de croire… Puisque ces docteurs autoproclamés de la foi en font une question de principe, il faut être ferme. Clamons-le autant qu'il le sera nécessaire, on a le droit de caricaturer Mahomet, Jésus, Bouddha, Yahvé et toutes les déclinaisons du théisme. Cela s'appelle la liberté d'expression dans un pays laïque ».

 

          L'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo avait publié lui aussi (après une certaine hésitation) le 8 février de la même année, les caricatures de Mahomet.

 

          Le journal pro arabe Le Monde n’avait, lui, publié que deux des douze caricatures. Le Canard Enchaîné y consacra une édition et proclama « Les intégristes se battent pour le respect de la liberté… d'oppression ».

 

          Des organisations telles que le Conseil français du culte musulman, L'Union des organisations islamiques de France et la Grande Mosquée de Paris avaient tenté une procédure en référé (procédure d’urgence) demandant la saisie de ce numéro du journal.

 

Le 12 septembre 2006, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris déboutait la fédération des associations islamiques qui avait assigné Charlie Hebdo et France Soir pour incitation à la haine raciale, jugeant irrecevable sa plainte liée à la publication des caricatures.

 

La publication de « La tyrannie du silence », prévue le 30 septembre prochain, va relancer le débat sur la censure islamique qui s’abat sur l’Europe, et le droit fondamental et inaliénable à la critique d’une pensée ou d’une religion.

 

Le lobby islamophile d’Europe tente en effet, par tous les moyens, de s’approprier une partie de l’espace public européen, et d’imposer des restrictions à la liberté d’expression (conformément aux pratiques dans leurs pays d’origine, Note de JPG). Aujourd'hui, seuls les bien-pensants de la gauche européenne peuvent nier l'étendue de la pénétration islamique en Europe, pénétration qui  est hostile à histoire et à l’héritage des lumières, et dont le but avoué est la conquête du territoire et de la pensée.

 

Ftouh Souhail, Tunis

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article