Les Champs-Elysées sont devenus le lieu d’une bataille symbolique.

Publié le 9 Juillet 2013

Lieu ouvert pour des événements festifs ou des victoires sportives, site abandonné aux racailles les soirs de Saint-Sylvestre, avenue propice aux mendiants mineurs venus de l’Est et aux vendeurs à la sauvette de Tours Eiffel, les Champs-Elysées sont interdits aux adversaires de la loi Taubira. Familles et patriotes not welcome !


A la sortie du métro Champs-Elysées les CRS regardent avec suspicion les poussettes. De l’autre côté de l’avenue, la chasse aux faciès tourne à plein régime : un jeune homme porteur d’un drapeau tricolore, une jeune fille en ballerines roses risquent l’interpellation ! Aujourd’hui à Paris, on est encagé pour moins que ça ! Que diable, en novlangue il faut défendre la République, en français courant protéger une petite oligarchie arrogante, prétentieuse et coupée du peuple.
La police politique est là pour ça. Ecoutes illégales, arrestations arbitraires, gardes à vue illégitimes, violences policières : STASI/DCRI, même combat !
Le peuple a l’occasion de prendre sa revanche.
Pour le 14 juillet : il va bien falloir ouvrir les Champs-Elysées au public pour la Fête nationale et le défilé militaire. Une belle occasion de commémorer la Révolution et pas seulement en paroles !
Si le gouvernement laisse l’accès libre aux Champs-Elysées, chacun pourra mesurer la popularité du président Hollande.
Si le gouvernement l’interdit, le monde entier verra le caractère peu démocratique du régime. Et les élus du Conseil de l’Europe, de la Russie à l’Italie, pourront se saisir de la situation des droits de l’homme en France.
Alors n’hésitons pas : le 14 juillet, Champs-Elysées pour tous ! Et d’ici là, il n’est pas interdit de tout faire pour rétablir la liberté de circulation sur Paris.
Polémia

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Polux 10/07/2013 21:43


En 81, j'étais dans les troupes à pied avec mon chien et Mitterrand a passé les troupes en revue dans son command-car avec la garde républicaine devant et derrière le véhicule sous les
applaudissements du public.


En 83, j'étais encore dans les troupes à pied avec mon chien et Miterrand a passé les troupes en revue dans son command-car avec la garde républicaine tout autour du véhicule sous les huées du
public !!!


D'ailleurs il me semble que c'est cette année là qu'un type se promenait en homme sandwich avec l'inscriptio " j'ai voté Mitterrand, je suis un con !!! "


Peut être un bis repetita pour Hollande...Mais pour lui il n'aura suffit que d'un an !!!