Les chrétiens d'orient se meurent dans l'indifférence du monde occidental

Publié le 6 Avril 2010

Je relaie un extrait d’une interview faîte sur l’excellent site Drzz.info que je viens de découvrir grâce à un ami. Cette échange avec Ilios Yannakakis se fait sur le devenir des Chrétiens arabes et l’épuration discrète qu’ils subissent.

En France, lorsque l’on parle d’épuration cela ne concerne que celle des musulmans au Kosovo du temps de la dictature Serbe. Pour mémoire, la Serbie fût bombardé et les « vainqueurs » amputèrent la Serbie d’un tiers de son territoire et singulièrement son berceau historique sous prétexte que ce territoire était à majorité musulmane. C’est un peu comme si l’île de France cœur et origine de notre Nation nous était séparée du reste de la France sous prétexte que sa population serait à majorité musulmane et que cette majorité nous aurait fait une guerre d’indépendance.

Donc disais-je, l’épuration en France concerne toutes les minorités mais en aucun cas, les minorités chrétiennes. C’est, en quelque sorte culturel ! D’où ce grand silence envers la communauté chrétienne d’Orient. Sans compter qu’en France, se réclamer chrétien n’a pas bonne presse pour les bien-pensants.

En effet, pour eux, il faut porter l’étendard de la révolte contre tous les absolus, les dictateurs, les extrêmes (de droite bien sûr) ou tous ceux qui pourraient y ressembler de prés ou même de loin. De même les religieux Juifs et surtout l'état d'Israël.  Les Catholiques et particulièrement le Pape, mais en aucun cas contre ceux qui sont les victimes obligatoires comme les Palestiniens de Gaza et d’ailleurs, les fondamentalistes musulmans qui représentent, à leurs yeux aveugles, une certaine avant-garde du peuple musulman. Ils sont là, à leurs manières, les nouveaux idiots utiles chers à Lénine.

Pendant ce temps là, des Chrétiens se meurent dans l’indifférence du monde occidental. Des mosquées se construisent partout en Europe et singulièrement en France sous prétexte que l'islam est la deuxième religion, mais dans le même temps, des églises, par ailleurs, sont pillées. Des musulmans espagnols d’origine marocaine ou convertis occupent la Cathédrale de Corfou sous prétexte qu’elle était une ancienne mosquée pendant que l’on arrête, expulse, assassine des chrétiens dans les pays musulmans. Pourtant, les chrétiens sont le plus souvent la deuxième religion de ces pays. Mais là aussi c'est le grand silence de nos bien pensants. Quelle belle innocence de notre monde occidental !

 Gérard Brazon

 

Drzz.info :  Nous allons parler du terrible sort des chrétiens dans les pays musulmans.

Vous avez soutenu les chrétiens d’Irak et ceux de Haute Egypte, persécutés par l’intolérance de l’Islam. Quel est le contexte de ces persécutions ?

 

Ilios Yannakakis : Permettez-moi de rappeler que la coexistence entre les Chrétiens des différentes Eglises et les musulmans au Moyen Orient se déroula sans heurts majeurs pendant des siècles. Au XIXème siècle, les autorités ottomanes, le Khédive d’Egypte, Mohammed Ali et ses descendants et jusqu’aux années cinquante du XXème siècle, les jeunes Etats arabes indépendants veillaient aux bons rapports des Chrétiens et des Musulmans. Au Caire, par exemple où j’ai vécu jusqu’en 1949, les relations entre Egyptiens musulmans et Chrétiens, et les Chrétiens étrangers étaient conciliantes, tolérantes. Les Coptes occupaient de hautes fonctions dans l’Etat et se sentaient appartenir de plein droit à la nation égyptienne. Certes, dans des villages de Haute Egypte, des vendettas ensanglantaient  épisodiquement les familles des deux  communautés. Mais dirais-je, c’était la coutume parmi les fellahs.

La montée des nationalismes extrêmes, les régimes de type « socialisme arabe » des années cinquante et soixante en Egypte, en Syrie, en Irak, les défaites des Etats arabes lors des guerres israélo-arabes, ont précipité le départ des communautés étrangères et des Juifs du Moyen-Orient. Les Chrétiens arabes ont perdu leur «environnement» cosmopolite, moderne, ouvert au monde. L’exode des Chrétiens arabes du Moyen Orient débuta justement en ces années soixante.

La fin du rêve du panarabisme nassérien dans les années soixante dix, suite à l’effondrement des régimes de « type socialiste » en Egypte, en Syrie, et les mutations du Baath irakien, sont concomitants de la démographie galopante -fait majeur depuis lors. La population rurale envahit les villes qui se « ruralisent » et qui croissent à un rythme infernal. Cette population rurale qui vit le choc aliénant d’une adaptation malheureuse à la vie urbaine est le terreau sur lequel l’islam intégriste se développe au détriment des partis politiques déjà en décomposition depuis l’époque du « socialisme arabe » 

            Drzz.info :   Comment réagissent les musulmans modérés, la société civile, les démocrates, les humanistes et les intellectuels ? Et la presse arabe ?

IY : Une des conséquences de la régression économico-culturelle indiscutable des pays de la région c’est l’impuissance des intellectuels à constituer une sorte d’opposition aux forces rétrogrades de l’islamisme intégriste. Depuis l’époque du «  socialisme arabe », les démocrates, les humanistes sont marginalisés et réprimés. La presse arabe est soumise à une censure rigoureuse de la part du pouvoir. Les journalistes s’autocensurent et rarement expriment leur indépendance. La société toute entière subit quotidiennement la double pression du pouvoir et des islamismes radicaux .

Drzz.info :   Comment les Chrétiens des pays musulmans vivent et réagissent à cette situation ? Comment voient-ils l’attitude des pays occidentaux, des pays Chrétiens, à leur égard ?

IY : Les Chrétiens des pays musulmans choisissent le silence et l’exode à la grande satisfaction des pouvoirs nationalistes et des islamistes de toutes teintes. Les islamistes agissent de sorte que les pays arabes soient dans quelques années « épurés » des Chrétiens. Il ne s’agit pas d’épuration ethnique mais religieuse. Déjà ces pays sont Judenfrei, maintenant c’est au tour des Chrétiens.

Drzz.info :   Après 1948, environ 900.000 Juifs ont été chassés des pays arabes du Moyen Orient et d’Afrique du Nord et il n’en reste qu’une poignée. La communauté Chrétienne, bien plus importante, est elle en train de suivre le même chemin ?

IY : Incontestablement mais cette fois-ci l’exode des Chrétiens se passe dans le silence, et l’indifférence des pays démocratiques. Les humanistes, les progressistes, de gauche comme de droite, ligotés comme ils le sont par le « politiquement  correct » détournent la tête pour ne pas prendre position et accuser les pays musulmans de pousser à la porte de leurs propres pays les Chrétiens arabes.

Drzz.info : Depuis que l’autorité palestinienne est devenue autonome, en 1994, la population Chrétienne de Cisjordanie est passée de 15% à 2%. Les Chrétiens subissent donc les mêmes humiliations et injustices que partout ailleurs. Devant les médias, ils affirment que le problème, c’est l’occupant israélien, et qu’ils sont solidaires du sort de leur peuple, de leurs frères arabes de Palestine. Il y a une contradiction : d’un coté ils sont persécutés par les musulmans au point de fuir massivement, et de l’autre, ils se rangent du coté musulman, contre Israël. Pouvez-vous m’éclairer sur ce point ?

IY : Peut-on penser que les Chrétiens de Cisjordanie et la poignée de ceux-ci qui vivent encore à Gaza, peuvent s’exprimer librement. ? Devant les journalistes occidentaux qui les interrogent que peuvent-ils répondre d’autre sinon que le «  problème » ce sont les Israéliens ?

A propos des fêtes de Pâques, la désinformation sur les « restrictions » imposées par les Israéliens aux Chrétiens palestiniens pour se  rendre sur les Lieux Saints de Jérusalem atteint des sommets. Mais personne ne semble réagir.

Drzz.info : Pourquoi, selon vous, la communauté internationale, les médias, même dans les pays majoritairement catholiques, ne font rien, ne disent rien, n’entendent rien ? Y a-t-il rivalité ou conflit entre les Chrétiens orientaux et les Catholiques romains ? Une autre raison ?

IY : Non, il n’y a aucune rivalité entre Chrétiens orientaux et Catholiques romains.

Pouvez-vous imaginer qu’en France, puisse se tenir un meeting à la Mutualité pour défendre les Chrétiens arabes et dénoncer les exactions qu’ils subissent ? La « bien-pensance », le « politiquement correct » des intellectuels, des medias, la réaction immédiate des organisations des Droits de l’homme toutes tendances confondues se mobiliseraient pour dénoncer les organisateurs de ce meeting et les accuser de stigmatiser l’Islam.

Drzz.info : Le représentant du Vatican, le Frère Pier Battista Pizzabella, a remis au Pape une liste de 93 doléances à propos du harcèlement subi par les Chrétiens de Bethléhem entre 2000 et 2004. Cette liste est parue dans le Corriere della Sera, mais aucune suite n’a été publiée. Qu’a fait le Vatican ? Quelle est son action concrète ?

IY : Le Vatican, cette courageuse institution, n’a nulle intention de se mettre à dos le monde arabo-musulman.

Drzz.info : Si nous étions dans un monde parfait, que pensez vous qu’il faudrait faire pour « arrêter le massacre »?

IY : Il ne faut pas être dans un monde parfait pour dénoncer, dénoncer et encore dénoncer cette situation. Mobiliser des hommes et des femmes, courageux, lucides, pour se rendre  dans ces pays, rencontrer les Chrétiens, les écouter, leur exprimer solidarité et compréhension .Au retour des ces missions publier, les faits, faire appel à d’autres personnes pour qui la défense des Droits de l’Homme n’est pas un vain mot. Et surtout ne pas lâcher prise.

(...) Lire la suite sur Drzz.info

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

El borak 06/04/2010 19:23



Bonsoir,


En fait voilà bien la tolérence des musulmans envers les non-musulmans,dans le monde, et bientot en France,il n'y a qu'a voir les blogs musulmans et leurs commentaires,ils froles le pénal,mais je
vais me répéter mais comment peut ont prétendre que la religion musulmane en france est la deuxième religion,???? ils ne sont que 10% (5 à 6 millions d'ames) et les 90% autres alors !la
démocratie c'est le choix du nombre le plus fort, je trouve que la republique laique fait bien trop de concessions à leurs égars,me viens en tete un proverbe assez cru qui est :Fait du bien à
vilain il te chie dans la main (sorry).


Bonsoir et encore merci pour vos sujets.