Les dates clefs du déclin économique français- par Yvan Rioufol. Préface de Gérard Brazon

Publié le 31 Janvier 2012

On peut entendre tous les discours mais je crois que désormais grâce à internet, les français ne peuvent plus ignorer que ceux qui se présentent aux élections sont sortis d'un même moule et sont partie prenante des décisions prisent il y a quarante ans!

Aucun de droite comme de gauche ne peut dire qu'ils n'est pas responsable de la situation actuelle! Certes ils étaient probablement trop jeune du temps de Giscard, mais depuis ils ont été aux responsabilités! Ils auraient pu agir et ne l'ont pas fait! Qui ne dit rien consent dit l'adage!

En conséquence, les Français sans crainte et sans honte, peuvent sanctionner le personnel politique acteur de la déchéance économique de la France. La France, notre France n'est plus comme le dit Nicolas Sarkozy le cinquième pays du monde de par sa position à l'ONU mais seulement la vingtième économie mondiale! Sa chute n'est pas terminée et faire croire que la France existe encore, comme au temps du général De Gaulle est un mensonge! Il suffit pour s'en convaincre de voyager un peu et ceux qui le font réalisent que même sa langue n'est plus parlée ou comprise comme autrefois! C'est cela les signes du déclin! C'est contre cela qu'il faut lutter et ce n'est pas avec les responsables de ce déclin qu'il faut s'attendre à avoir un progrés.

Yvan Rioufol a raison de prendre date et d'en rappeler quelques unes! Que cela fasse le tour, que la France sache qui sont les auteurs de ce déclin et combien ils mentent chaque jour qui passe!

Gérard Brazon

**********

 

Par Yvan Rioufol

Chronologie d’une mort annoncée de la France

- 1973 : Loi Pompidou/Giscard/Rothschild : l’État français s’interdit par une loi d’emprunter directement à la banque centrale ;

- 1974 : loi Giscard sur le regroupement familial et donc immigration de peuplement ;

- 1974-75 : la France compte 1 million de chômeurs ;

- 1976 : Giscard abandonne la politique suivie par de Gaulle et Rueff ;

- 1979 : politique des taux très élevés : renversement du rapport entre salaire et profit, entre travail et capital ;

- 1981 : régularisation massive d’étrangers en situation irrégulière ;

- 1983 : 2 millions de chômeurs ;

- 1982-83 : blocage des prix et des salaires ;

- 1983 : abandon de la politique industrielle ;

- 1984, 24 janvier : loi bancaire 84-46, dite de modernisation de Jacques Delors et Mitterrand. Elle fit disparaître la distinction fondamentale des activités bancaires sous un titre unique, les « établissements de crédit », les libérant ainsi de toute contrainte sur l’origine et l’investissement.

- 1984 : L’acte unique et les 300 directives de déréglementation qui généralisent au niveau de l’Europe continentale ce que Margaret Thatcher et Ronald Reagan avaient instauré en Grande-Bretagne et aux États-Unis ;

- 1990 : capitalisme financier fondé sur la théorie de Milton Friedman ;

- 1993 : traité de Maastricht ;

- 2003 : directive européenne, l’immigration est traitée de plus en plus au niveau de l’UE ;

- 2005 : Sarkozy s’assoit sur le vote contre le TCE à 56 % ;

- 2007 : 1 211,6 milliards € de dette publique, soit 64,2 % du PIB ;

- Déficit public 2011 : 98,5 milliards €

- 28 janvier 2012 : 1 727,893 milliards € de dette publique.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article