Les débarquements de Lampedusa préparent les futurs Français de papier - Par Gérard Brazon

Publié le 31 Juillet 2014

Nous n’en finissons pas de subir les conséquences des « guerres » voulues par les USA basées sur des mensonges comme celui des « armes de destructions massives ». Le fils Bush voulait la peau de Saddam pour venger le père dont on ignore encore pourquoi il n’avait pas été jusqu’au bout lors de sa première intervention en Irak.

Obamaprosterne

Barak Hussein Obama faisant allégeance au Roi d'Arabie Saoudite

Tout a été bon pour faire cette deuxième guerre. Combien de dizaines de milliers de morts pour abattre un seul dictateur même sanguinaire. Combien de soldats américains, d’Irakiens et pour quels résultats ? Georges Bush fils ne fut jamais inquiété. Mieux, il fut réélu et aujourd’hui coule des jours heureux sans faire de cauchemars j’imagine. Pas comme ses Marines et les familles en Irak.

Son pitoyable remplaçant, Barak Hussein Obama, ovationné par tous les habitants de la planète bobo, tous ravis de voir un noir à la Maison Blanche affirmant de fait que « l’humanisme et l’intelligence » était de facto noir et donc, affirmaient  et affichaient sans le vouloir un racisme anti blanc. Il n’a pas fait mieux sinon pire car la couleur de peau n’empêche pas la vénalité, la stupidité, l’ignorance, l’arrogance, la bêtise et l’hypocrisie. Il ne suffit pas d’être noir pour être blanc comme neige.

Barak Hussein Obama fit pire en favorisant l’islamisation du Moyen-Orient et de l’Europe. Il restera dans les mémoires des résistants comme celui qui aura permis au « nazislamisme » d’être représenté partout dans le monde et singulièrement en Europe.

Les révolutions arabes n’ont été au début que des tentatives de renversement de régimes dictatoriaux comme en Tunisie. Les peuples souhaitaient un changement. L’Egypte, la Libye, la Syrie ont suivi. Tout cela fut récupéré ou sans doute initié ! Qui sont les véritables acteurs, ceux qui ont manipulé les masses et pourquoi ? On peut tout de même faire un parallèle avec les différentes « révolutions » en Europe comme en Géorgie ou en Ukraine. Là la réponse à la question de savoir « à qui profite le crime » est plus simple: l’OTAN et derrière, les USA avec les toutous de France,  comme Sarkozy et Hollande en tête.

Mais au Moyen-Orient comme en Ukraine aujourd’hui, des monstres se sont échappés. Personne ne sait véritablement s’ils sont encore sous contrôle à la manière d’un Hitler que la finance et les intellectuels de l’époque, croyaient sous contrôle.

Depuis le Caucase, la Tchétchénie, on sait que l’Arabie Saoudite et le Qatar sont parties prenantes et ont voulu exporter le Wahhabisme avec la complicité des USA qui ne voyaient que leurs approvisionnements en pétrole. Tous ces braves gens ont ouvert une boîte de pandore. Il n’est même pas sûr que l’espérance soit encore là. Ils ont allumé une mèche et ils risquent bien de se retrouver à faire face à un danger bien plus puissant sur leur propres territoires. Les « fous de dieu » fidèles à la lettre du Coran, aux hadiths et à la Sharia, souhaitent détruire tous les mausolées comme nous avons pu le constater au Mali. Ils souhaitent détruire la Mecque et sa Kaaba. C’est tout dire ! Dans la folie des Princes d’Arabie, ils auront trouvé plus fous qu’eux. Ce ne serait rien si cette folie ne risquait pas de s’étendre au-delà des frontières du Moyen-Orient et de contaminer l’Europe et singulièrement la France qui est le pays d’Europe où il y a le plus de musulmans. Souvenons nous deBrigitte Gabriel, femme de combat lorsqu’elle parlait de ces majorités pacifistes qui n’ont aucune importance car elles n’ont jamais pu interdire les minorités bellicistes à faire les guerres.


Nous allons vivre des jours incertains et cela me fait regretter les jours bénis de la guerre froide qui avait permis de garder un équilibre basé sur la terreur de la bombe certes, mais sous contrôle. Ce n’est pas l’Europe, contrairement au discours des européistes béats qui a permis la paix mais bien cette guerre froide. On voit bien ce que vaut l’Europe aujourd’hui en ces temps plus que troubles, puisqu’elle trouve le moyen de financer des groupes comme le Hamas organisation terroriste à Gaza au nom de l’humanitaire. Une organisation pour qui l’humain, surtout très jeune, n’est que du pâté sur pieds ou de la chair à canon malléable et corvéable au nom d’un dieu qui doit se cacher pour peu qu’il ait un minimum de conscience de tout le mal que ses adeptes font en son nom.

12 Otages Nepalais EgorgesEnfant de 9ans décapité

Nous n’en finissons pas de ces guerres qui demain seront de religions sur notre territoire de France et de civilisation finalement. Les troupes ne cessent de débarquer à Lampedusa. Elles viennent grossir les rangs des « Français de papiers » qui rêvent d’en découdre avec la France et le prouvent à chaque manifestation ou prétexte: foot, Gaza et demain police, justice, etc.

On notera que les mêmes et leurs petits copains de la gauche ne se bousculent pas pour défendre les Chrétiens d’Orient à Mossoul, les massacres au Nigéria, les exécutions sommaires, les rapts de lycéennes, les viols en Afrique et dans tous les pays sous la loi islamique, les femmes vitriolées, les pendaisons des homosexuels, les décapitations au sabre ou les lapidations sur les places publiques…

Femmes défigurées

 

Sans importance pour ces bobos du keffieh humanitaire, de cette gauche bien-pensante du NPA, des Communistes, des écolos, des socialistes, toute cette engeance qui plonge ses racines dans le sang des victimes des différents régimes qu’ils ont favorisés durant les trois cent dernières années! De Robespierre à Mao en passant par Gracchus Babeuf, les communards, Lénine, Mussolini, Hitler et j’en passe. Il est bien naturel au fond que cette engeance s’entende si bien avec le nazislamisme comme Hitler s’entendait si bien avec MohammedAmin al-Husseini le grand Mufti de Jérusalem qui mit deux divisions de WaffenSS musulmane à sa disposition. La boucle ne cesse d’être bouclée et qui hélas ne cesse de se délier immédiatement dans les mémoires.

Waffen-SS-musulmans2

Malheureusement, les hommes ont la mémoire courte et ne cessent de revivre sans cesse ce qu’ils refusent de regarder et d’analyser. C’est bien connu, les pères sont des imbéciles pour la génération montante.

Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom disait une certaine Jeanne ! Pas notre pucelle nationale, Jeanne d’Arc, mais Madame Philipon plus connu sous le nom de Manon Roland. Depuis 1793, Rien de neuf sous le soleil de France ?

Il serait grand temps que d’autres voix s’élèvent. Que des résistants intègrent des mouvements, des partis politiques proches de leurs idées et participent à cette bataille de la civilisation qui s’annonce. Ce n’est pas le moment comme j’entends de ci de là, de faire son Alya, de dire c’est trop tard.

Pour ma part, je n’ai qu’une seule patrie, qu’un seul pays, qu’une seule culture, aucun pays de substitution. Mon pays c’est ma vie disait Reggiani, mais ma patrie c’est la France et mes racines sont ici plantées dans la terre de la Beauce, du Perche, de la Sarthe et de la Charente, jusqu’en 1632 pour les plus profondes à ma connaissance. Alors je vais me battre pour ma France par tous les moyens, par l’action politique, par l’écriture, par le discours, par le débat, par les idées… dans un premier temps. Faire que ma France retrouve son indépendance, sa souveraineté et se libère des chaines de l’obscurantisme islamique et de son soutien européiste.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

ESSYLU 31/07/2014 17:37


ça c'est envoyé,  bravo le patriote


Pourtant je suis loin de partager entièrement  le gaulisme et ensuite le marinisme de Gérard BRAZON, dans les deux cas la raison de notre désaccord est la même, une tolérance
incompréhensible  de de Gaulle en 1945  envers les  communistes, puis maintenant  un attrait  apparent et fort curieux  de Marine pour le marxisme et donc la bien
pensance, le même semble-t-il que celui qui a fait trahir ses engagements de 2007 à Sarko