Les églisent brûlent en Egypte, et le nouveau pape prie avec les musulmans !

Publié le 29 Août 2013

Lettre ouverte à Monseigneur Dominique REY, Évêque de Fréjus-Toulon.

Par Jean-Marie CROUZIL pour Riposte-Laïque

Monseigneur, vous êtes mon Évèque, c’est pour cela que je vous écris.

Le 15 Août 2013, une vingtaine d’églises ont été incendiées en Égypte…

L’avant dernier Pape, encore en vie mais retiré des affaires de l’Église, en prière commune avec les musulmans… Comment peut-on s’imaginer ?

Mais, prient-ils le même Dieu ? ont-ils le même but ?

L’actuel Pape les qualifie d’amis ! Sa Sainteté veut ouvrir en grand les portes de l’immigration aux musulmans de l’Afrique du nord mais ne proteste pas quand les Chrétiens de Syrie ou d’Égypte sont massacrés.

Sa sainteté vient de l’Amérique du Sud. Il confond « ce qui appartient à César et ce qui appartient à Dieu ». C’est Jésus qui a Raison.

Où allons-nous ?  Nous entrons dans un processus d’irénisme débridé. Nous ne voulons pas la guerre mais acceptons le déshonneur de la soumission à l’Islam. Nous aurons les deux dans peu de temps.

Le fondement de l’ordre social est la moralité, le fondement de notre moralité est la religion chrétienne plus spécialement catholique. J’exhorte donc  les chrétiens à partir en guerre pour défendre la moralité en perdition. Je ne mets pas dans le même panier athéisme et laïcisme (godless and secularism comme disent les anglo-saxons).

Détrôner totalement les horribles monstres du paganisme, les impies, ne peut se faire que par un œcuménisme total judéo-chrétien. Nous combattons côte à côte non pas uniquement parce que nous affrontons le même ennemi mais parce que, par-dessus tout, nous servons et nous adorons le même Dieu.

Pendant ce temps, de peur d’offenser les sensibilités des musulmans, le monde continue à détourner son regard des exactions du jihad islamique contre les chrétiens et permet ainsi leur poursuite sans vergogne et au grand jour. Le sort des chrétiens d’Orient et d’Égypte n’émeut même pas la conscience internationale qui acquiesce au nettoyage ethnico-religieux de ces pays où l’islam vise à faire place netteLa diversité religieuse est inacceptable pour l’islam (En Arabie Saoudite, il n’y a ni Église, ni temple, ni synagogue). Par contre, quand il est en phase de conquête (en Occident),  il revendique le droit à la différence et refuse adaptation et intégration.

L’œcuménisme se définit comme un dialogue interreligieux dont le but est de réunir toutes les églises chrétiennes. Ce n’est pas facile : être catholique n’est pas bien vu aux USA. En Australie, ils nous appellent dédaigneusement des « Papistes » (Après la guerre 14-18, l’Australie s’est opposée farouchement à ce que la France reçoive en dédommagement une île du Pacifique appartenant à l’Allemagne. C’est dire. On a bien vu son attitude hostile à la France lors des soulèvements en Nouvelle Calédonie !).

L’extension de l’œcuménisme à l’islam est de l’hérésie pure et dure.

D’aucuns, comme Peter Kreeft, (professeur de philosophie au Boston College, université catholique de recherche dirigée par les Jésuites) s’efforcent de lisser toutes les contradictions entre chrétienté et islam (Son livre Ecumenical Jihad: Ecumenism and the Culture War). Il souhaite effacer toute rugosité, tout conflit, toute divergence, Il va jusqu’à réfuter l’existence même de discordances entre tradition chrétienne et tradition musulmane. Voilà ce qui fait l’irénisme. Mais parmi les bizarreries du dialogue islamo-chrétien, il ne suffit pas de nier ces discordances pour les voir disparaître. Puisque ce philosophe  poursuit ses activités d’enseignement dans des établissements catholiques, c’est qu’il n’a pas été désavoué par sa hiérarchie. Est-il couvert par l’Église ? Je n’en doute pas une seconde.

C’est grave, très grave !!! Peut-on suivre l’Église dans cette voie ?

Quoiqu’en pense Kreeft, christianisme et islam sont très différents. Donnons-en plusieurs exemples, dans les dogmes et les traditions.

La Trinité, (Dieu est unique mais en trois personnes, Père, Fils et Esprit), dans le christianisme, n’est pas admise par l’islam qui croit en une unité divine absolue. De ce fait, les chrétiens sont considérés comme des « associants », donc des impies.

Pour l’islam, Allah est le Maître de tout. Il ne peut être « père » car il n’a pas d’épouse.

Pour l’islam l’homme n’est pas libre, l’homme est l’esclave d’Allah. C’est Allah et  Lui seul qui décide s’il préfère envoyer quelqu’un en enfer ou plutôt le guider vers la vérité. Le crime commis par un musulman est toujours une volonté divine. Un acte considéré comme un crime par un chrétien ne le sera pas pour un musulman (exemple : tuer un impie ou un apostat)

Pour l’islam, Jésus n’est qu’un prophète. C’est un être humain comme les autres.

Pour l’islam, Jésus n’a pas été crucifié, il n’est pas mort sur une croix, il n’est pas ressuscité et il n’est le sauveur de personne.

Pour l’islam, Jésus annonce la venue de Mouhammad qui guidera l’espèce humaine vers la vérité absolue.

Pour l’islam, Jésus reviendra à la fin des temps pour détruire le christianisme et islamiser le monde.

Pour l’islam, ces prophètes sont des musulmans qui enseignaient l’islam. Leur message a été détourné et pris en otage pour créer le judaïsme et le christianisme.

Pour l’islam, il n’y a pas de morale absolue au delà de ce qui est bon pour l’avancée et la défense de l’islam.

Pour l’islam, tromper les non-croyants est permis quand les croyants (musulmans) sont en état de guerre ou sous une contrainte. Ruse et dissimulation sont érigées en véritable stratégie de guerre. Tant que le monde n’est pas totalement islamisé, l’islam est en « guerre  sainte », en jihad permanent.

Pour l’islam, les biens des non-croyants peuvent être pris comme butin de guerre. Les non-croyants sous gouvernance de l’islam sont soumis à une taxe spéciale dont les musulmans sont de fait exemptés.

Pour l’islam l’avortement est permis jusqu’au 3e mois de grossesse et même au-delà.

Pour l’islam, la vie d’un musulman a plus de valeur que celle d’un non-musulman et la femme musulmane a un statut inférieur à celui de l’homme.

Pour l’islam, l’homme peut prendre quatre épouses et des  concubines. Dans l’islam, l’homme peut divorcer de sa femme en prononçant simplement 3 fois la formule :  « Tu es répudiée ». On a même glosé sur la validité du divorce par texto … Si le mariage chrétien est indissoluble, un chiite peut contracter un mariage de plaisir pour une courte durée. De même les sunnites ont inventé des mariages à durée déterminée pour assouvir leurs désirs sexuels.

Pour l’islam, l’homme peut acheter des esclaves sexuelles en plus de ses épouses.

La litanie des divergences est encore longue …Alors que les évangiles sont Amour, le coran est haine farouche, menaces et enfer.

Christianisme et islam sont incompatibles. L’islam n’est compatible avec rien.

En présence de ces nombreuses discordances dans l’essence, le rituel et les traditions du Christianisme et de l’islam, nous constatons l’immense abîme qui les sépare, de la liberté à la soumission, de l’égalité à l’inégalité, de la monogamie à la polygamie, la fusion dans l’islam des pouvoirs religieux et politique, l’enseignement de la haine, etc.

Lancer une telle action de rapprochement avec l’islam est une  stratégie d’autodestruction,  qui videra encore davantage les églises, les temples, les synagogues, qui en affaiblira les communautés et laissera l’islam dominer l’Occident et le monde libre.

Les Papes seraient pour la reconnaissance de cette secte formée par un pédophole ? On croit rêver !!!

Allons à la source des renseignements puisque, en France, on nous cache tout :

Voilà ce que dit le Père Boulad : « Nous sommes écœurés en Egypte par la position des gouvernements occidentaux qui prennent fait et cause pour les Frères Musulmans »

Le Père Henri Boulad, S.J., directeur du Centre culturel jésuite d’Alexandrie, dénonçait vendredi l’information sélective et unilatérale des médias et des gouvernements occidentaux pour défendre les Frères Musulmans qu’ils veulent faire passer pour des victimes alors que ce sont des bourreaux… Le prêtre jésuite égyptien s’exprimait en direct depuis Le Caire sur une webradio canadienne, 98,5, dans l’émission « Puisqu’il faut se lever » du journaliste Paul Arcand.

Écoutez cette remarquable intervention ici ! 8 Mn et 53 secondes de vérité à ne pas manquer.

http://www.985fm.ca/webradio/#/puisqu-il-faut-se-lever-391/paul-arcand-968/2013-08-16-entrevue-pere-henri-boulard-186781.mp3

Ici, en France, c’est aux catholiques, de mettre leurs évêques en quarantaine dès qu’il s’agit pour eux de traiter avec l’islam. On ne traite pas avec l’islam.

Nous ne voulons pas de l’islam. Il faut chasser l’islam de France.

Il faut lancer une croisade pour libérer la France, fille ainée de l’Église.

DELENDA CARTHAGO, disait Caton.  Les romains l’ont fait.

IL FAUT DÉTRUIRE L’ISLAM, soi-disant religion, en fait, secte créée par un pédophile.

Nous devons le faire pour protéger l’œuvre de Dieu. « C’est Allah et  lui seul qui décide s’il préfère envoyer quelqu’un en enfer ou plutôt le guider vers la vérité. » C’est un Dogme de l’islam. Voilà la vérité de cette secte : Allah – Dieu – a choisi ce pédophile pour guider le peuple vers la Vérité !  Dieu serait-il pédophile ? Mahomet a inventé un dieu dans le désert arabique pour lui tout seul : Allah a choisi un pédophile comme lui !. C’est plus facile d’inventer un dieu à son image : comme cela on n’a aucun ennui ni aucun problème avec lui !!!

Mais ce n’est pas tout :  « Pour l’islam, Jésus annonce la venue de Mouhammad qui guidera l’espèce humaine vers la vérité absolue. »  ce qui veut dire que Jésus a annoncé l’islam !  Ça va pas non ?  Et il y en a qui croient cette hérésie !!!
« L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu Un, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de ta terre » Déclaration Nostra Aetate sur l’Église et les religions non chrétiennes.

Non : l’islam est une SECTE immonde.

Il faut ouvrir les yeux. Ne pas pactiser avec le diable absolu : l’islam.

Mon directeur de conscience, le Chanoine FARENG du petit Séminaire de Saint-Sulpice la Pointe, décédé il y a quelques années à 102 ans, ne m’aurait pas pardonné de ne pas vous avoir alerté.

Jean-Marie CROUZIL

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

FRANHENJAC 30/08/2013 00:58


Merci !

marie-plume 29/08/2013 21:45


Excellent article, et tellement véridique! Faut-il vraiment nommer Pape, un tel monsieur qui se commet et offense aussi ouvertement tous les Chrétiens et Catholiques? Non, c'est un illuminé qui
désacralise la fonction papale! Et qui déçoit nombre de catholiques ici en France, quoi qu'en disent les médias, du même style que certains journaleux! Peut-on faire parvenir cet article au
Vatican, et à quelques  évêques qui somnolent derrière leurs bureaux dorés? Pauvres scélérats à la solde d'un faux dieu en babouches! Eux aussi il faut les débouter, et vite! 

mika 29/08/2013 17:33


Égypte : des musulmans prennent d'assaut une église, qu'ils saccagent et brûlent



https://www.youtube.com/watch?v=qgbvyDfg0vk