Les élections régionales: le droit de vote et la culpabilisation.

Publié le 13 Mars 2010

             L’abstention est un signe supplémentaire du désespoir dans lequel de nombreux Français sont plongés ne nous apprends pas Laurent Fabius dans Capital.
L’abstention est annoncée comme importante. Sera-t’elle aussi forte que cela et pourquoi ?
 

              Depuis quelques jours, les élections en Irak servent d’arguments forts pour motiver le déplacement des électeurs. En effet, si les Irakiens se déplacent sous la menace des fondamentalistes islamistes et qu’ils ont risqué leurs vies pour aller voter pourquoi les français ne voteraient-ils pas ?   

             La France n’est pas à sa première élection, elle ne sort pas d’une guerre sanglante et d’une dictature sanguinaire. Elle n’a pas (encore?) de réseaux islamistes attentatoires aux libertés fondamentales et posant des bombes pour tuer. La comparaison relève plus de la volonté de culpabilisation du citoyen lambda que de vrais arguments de fond.

Je ne suis pas sûr que ces méthodes, devenues habituelles désormais, soient efficaces. Elles risquent même de provoquer l'effet inverse. Les français prennent de plus en plus conscience de ces "petites manipulations".
            Bien sûr, les citoyens français n’ont pas toujours voté dans leur histoire. Il y eut même une époque ou le vote était en fonction des biens (vote censitaire) laissant de côté des millions de français qui n’avaient que leur force de travail, leur bras. Curieusement, c’est le Prince Président Louis Napoléon qui, prenant le contre pied des républicains, a rétabli le suffrage universel que ceux-ci considéré comme étant trop... conservateur pour ces progressistes de l’époque !

             L’élection majeure en France est celle du Président de la République. Voulu par le général de Gaulle contre l’avis, encore une fois, des  progressistes de l’époque. De là à imaginer que les progressistes n’aiment le peuple, il n’y a qu’un pas que j’aurai tendance à franchir.

            Demain ce sont les régionales: élections qui ne devraient pas avoir de liens avec des choix politiques nationaux. La région c’est les lycées, les transports, les routes, la formation professionnelle, l’apprentissage, etc. En aucun cas la politique nationale. Les français le savent-ils? Malheureusement, c’est le vote sanction qui est sollicité par la gauche. De plus, c’est l’occasion d’une mesure entre les Verts, le Parti Socialiste, le Front de gauche et autres groupes. Le citoyen dans cette affaire ? Quelle importance au fond. Des élus régionaux vont s’installer jusqu’en 2014. D’ici là, l’abstention sera oubliée comme pour les européennes.

             Le français n’est pas motivé ? Il y a bien longtemps qu’il sait que son vote n’a pas la force qu’il souhaiterait. Les référendums ont douché bien de ces français qui aimeraient que le pouvoir respecte leur choix au lieu de se passer de lui lorsque son choix ne correspond pas "aux décideurs".

             C’est sans doute toutes dans ces dérives du pouvoir envers les choix du peuple qu’il faut trouver des réponses à l’abstention. Les français se demandent, à tort ou à raison, à quoi cela sert-il de voter ?

             Voici ce qui dit Riposte-Laïque dans son édito que vous pouvez lire en cliquant ICI.


              Le droit de vote est un droit conquis dans le sang. Il ne nous a pas été accordé mais arraché à l’oppression. Qu’elle soit royale, impériale ou républicaine à divers degrés.

Pour ma part et malgré tout, je crois encore qu’il faut voter.
             Votez qui vous voulez, 
             Votez blanc si vous n’êtes pas convaincus mais allez votez demain Dimanche.

Gérard Brazon

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Toto87 20/03/2010 11:37


"Le droit de vote est un droit conquis dans le sang."

Ah oui ? je veux les dates des batailles et les noms de ceux qui sont morts pour avoir le droit de vote.

Pareil pour moi, je sais pourquoi je ne vote plus depuis plusieurs années. Voter est immoral.


Petit Tonnerre 20/03/2010 11:02



C'est juste une bande d'escrocs, à droite y'en a pas un pour réduire les dépenses et les impots, alors que ça devrait être le but de la droite. Ils se gavent sur le dos des contribuables et on
devrait voter pour les remercier, on dirait une mafia... 



ouguiliang 14/03/2010 11:38


les gens ne savent pas pourquoi il votent. Quant a moi, je sais pourquoi je ne vote pas  !!!!

les politiciens ne representent qu'eux-même... voter c'est légitimer ! voter c'est dire "on vous donne le pouvoir de vous enrichir sur notre dos comme vous le faites depuis 60 ans"

désoler mais je ne participerai pas à cette mascarade !