Les explications vaseuses de Jean Marc Ayrault. Du politiquement correct

Publié le 18 Décembre 2013

Du politiquement correct à tous les étages, c'est à dire de la vaseline pour les plus sensibles, les plus fragiles qui n'ont pas encore compris tous les plaisirs du "vivre ensemble" et du "mariage pour tous".

 

Il ne nous prend pas pour des imbéciles, non, c'est pire.  Je sens la totale manipulation. Tout ce remue-ménage pour rien ? Je n'y crois. Tandis que tous se focalisent sur un sujet, d'autres passeront en sous-main. Comment ne pas se rappeler que les voiles dans la rue sont passés en faisant le tabac sur la burqa et le niqab. Désormais, nos rues sont infestées par les voilées qui défilent et provoquent. Toutes de noires vêtues dans les "Etam" et autres magasins de lingeries fines, toutes voilées avec une armée d'enfants dans les allées des magasins. Regard de mépris devant ceux qui s'étonnent. Quelques niqabs aux caisses d'Auchan de la Défense dans le 92 sans que ne disent rien les caissières, et encore moins les agents de la sécurité et du contrôle.

 

 

On montre du doigt quelque chose et l'on fait de l'autre main. Ni vu, ni connu je t'embrouille. Désormais, c'est avec de solides filtres patriotes qu'il faut entendre les discours de chacun.

Gérard Brazon

Par Jean Marc Ayrault, l'embrouilleur en chef

"L'intégration républicaine, celle des droits et des devoirs, et celle de l'apprentissage de ce que nous avons en commun. Nous voudrions réintroduire les signes religieux à l'école, le voile à l'école ? Est-ce que l'on a dit ça une fois, est-ce que l'on a cette intention ?

Evidemment pas. Moi-même, j'ai voté la loi d'interdiction des signes religieux à l'école. Donc, nous gardons le même cap, mais nous voulons surtout remettre en marche le modèle d'intégration républicaine, qui aujourd'hui est en panne. Et donc, il s'agit à la fois d'accueillir les primo-arrivants, de leur donner les moyens de s'intégrer, de s'adapter, de comprendre nos lois, et nos règles. (Quoi de plus simple que d'annuler les lois et les règles les concernant, leur éviter d'apprendre le Français et l'Histoire, de France,  par exemple)

Et puis il s’agit aussi de donner à tous les Français, quelle que soit leur origine, la chance de pouvoir trouver leur place dans la société en vertu des principes de la République. Parce qu’aujourd’hui, il y a trop de discriminations, il y a trop d’inégalités, il y a trop de sentiments d’être exclu, qui concernent tout le monde et pas seulement les Français d’origine étrangère, tous ceux qui habitent sur des territoires en difficulté. Donc, la bataille pour l’intégration, c’est la bataille pour le modèle républicain, pour ceux qui arrivent dans notre pays, mais c’est aussi la bataille pour l’égalité des droits, pour la lutte contre les discriminations, c’est la bataille pour faire vivre la République."

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 18/12/2013 14:02


Moi-même, j'ai voté la loi d'interdiction des signes religieux à l'école.


 


Je n'y crois pas !!!


Aucun de ces socialopards  n'a voté cette loi. Ils mentent pour rassurer tous ces gauchiottes qui tiennent à la
laïcité !