Les "fausses excuses" d'un Abdellah Ouahhabi accusant Bernard Carayon

Publié le 11 Janvier 2011

Je ne résiste pas à vous donner à lire une lettre adressé par Abdellah Ouahhabi en réponse à Bernard Carayon en lettre ouverte.

           Monsieur  Ouahhabi n’a pas apprécié les propos de Bernard Carayon qui demandait que les musulmans de France manifestent leur désaccord sur les crimes commis par leurs frères en religion contre les chrétiens d’Orient en Egypte et ailleurs. Ce monsieur utilise la bonne vieille méthode de la culpabilité retournée. Les habitués de la rhétorique reconnaîtront la technique habituelle de nos bobos gauchos.

Il écrit une lettre ouverte, s’excuse bien sûr de tous les massacres, affirme sa sincérité et passe tout de suite à l’attaque en accusant Bernard Carayon et en trouvant des justificatifs et des raisons pour que les musulmans de France n’aient justement pas à manifester.

Alors tout y passe, la culpabilité, le renversement de la preuve, l’innocence, l’éternelle antienne sur le colonialisme, l’esclavagisme, la misère, la victimisation de l’immigration ce nouveau prolétariat de l'extrême gauche, l’inévitable sionisme qui a remplacé le classique antisémitisme mal vue désormais. Bref, toute la panoplie de la bien pensance.

L’immigré comme une nouvelle arme anti capitaliste, anti partis politiques de droite. L’immigré perçu comme une victime. L’immigré musulman issu des colonies, exploitée par des blancs sans scrupule. Coupable donc ! La France est coupable et elle doit-être traitée comme telle.

Fort heureusement, les français commencent à comprendre le jeu malsain que cette « intelligentsia » d'extrême gauche ou de gauche leur ont fait subir pendant plus de trente ans. Au fond, les français se demandet justement pourquoi? Si cette France était peuplée de salauds et d’horribles exploiteurs, pourquoi disais-je, dans les rues de France, ces descendants des colonies et autres descendants d’esclaves sont-ils aussi si nombreux?

Est-ce uniquement pour revendiquer leur différence, leur religion, leur spécificité ?

Ou est-ce parce que ce pays leur offre une chance de mieux vivre, d’étudier, de réaliser une vie meilleure que celles de leurs parents, de construire un foyer et de vivre en paix dans un beau pays qui leur assure la sécurité sociale et médicale. Mais je m’égare certainement.

Ce monsieur Abdellah Ouahhabi n’a qu’un seul but ! Casser du franchouillard, du politicien de droite classique et de la droite nationale. Il fait également dans l’antisionisme primaire puisqu’il édite sa lettre ouverte sur un site qui s’en réclame ouvertement. Comme quoi, tous les chemins mènent à la Mecque !

Voici des extraits de sa « lettre ouverte » Elle est tout simplement imbuvable mais forcez-vous car c'est comme cela que l'on apprend à connaître la rhétorique des adversaires politiques, des ennemis de notre France des lumières!

Gérard Brazon

 

 

(...)
Je voudrais par la présente lettre ouverte me désolidariser des crimes contre des innocents, qu’ils soient Musulmans ou Chrétiens, ou appartenant à un autre culte ou n’ayant pas foi dans un être suprême. Ma position est claire : elle se base sur le respect réel et effectif à la déclaration universelle des droits de l’homme dont le premier droit est le droit à l’égalité universelle de tous les êtres humains, en particulier le droit de vivre. Je me désolidarise totalement de tous les actes terroristes provenant de groupes informels ou de gouvernements organisés. Cela est dit et doit être entendu.

Cela fait, vous êtes un homme public et vous avez fait une déclaration publique. Je pense avoir le droit de vous faire une réponse publique, même si elle devait vous déplaire. Je trouve vos propos provocateurs et je vous trouve de très mauvaise foi. De mon point de vue, vous êtes un agent de «la confrontation des civilisations», c'est-à-dire un partisan d’un renouveau des croisades.

Je vous explique mon opinion sur vous. Vous appartenez à un parti qui a sciemment instrumentalisé des thèmes racistes. Le ministre de l’Intérieur du gouvernement que vous soutenez a été condamné à deux reprises par des tribunaux français. Même s’il répond que des appels sont en cours, on ne peut pas ignorer le fait que deux juges indépendants ont pensé qu’il a tenu des propos racistes et qu’il a enfreint la présomption d’innocence.

(...)

 

Je suis d’origine algérienne, j’ai lutté contre le colonialisme français et je trouve que j’ai plus de légitimité républicaine à revendiquer ma nationalité française que vous qui par vos déclarations provocatrices voulez rouvrir l’enfer des guerres de religions. J’ai comme l’impression que vous avez été un mauvais Français, des faux républicains qui ont soutenu la thèse législative «des bienfaits du colonialisme».

Vos lois anti foulard, anti burqua, anti banlieue…, quelle floraison de termes et je sais que vous ne vous arrêterez jamais d’en inventer d’autres pour votre croisade contre les Français pauvres parmi les plus pauvres. Ceux qui ont construit nos autoroutes, nos cités urbaines, nos stations nucléaires, ceux qui collectent notre vin bordelais…, ces pauvres et modestes Français musulmans qui revendiquent leur juste place dans la société. Vous êtes le chevalier d’un système social de prédation nationale et internationale qui a généré le terrorisme parmi les populations musulmanes à travers le monde, puis qui invoque celui-ci pour intensifier les raids contre les plus pauvres parmi les pauvres de France et contre les déshérités du monde.

(...)

N’avez-vous pas honte de profiter du décès tragique de Coptes égyptiens pour libérer votre fiel contre vos concitoyens français ? Je sens que vous préparez déjà les prochaines campagnes électorales autour des mots d’ordre «de sécurité» contre la délinquance des pauvres, statistiquement, contre les jeunes désespérés musulmans (...)

Les Musulmans de France répondront à votre appel personnel et aux provocations semblables provenant des rangs de votre parti de manière massive :

- quand vous et les gens comme vous cesseront de les discriminer dans leur propre pays;

- quand vous cesserez de les stigmatiser pour alimenter la hargne de la populace;

- quand vous cesserez de les présenter comme des sous-citoyens;

- quand, DANS LES FAITS, vous ferez cesser toutes les formes de discrimination politique, économique, culturelle et religieuse contre eux;

- quand vous et votre parti politique, vous aurez fait cesser toutes les aventures militaires post-coloniales appuyées par des marionnettes locales (massacres de populations locales) dans les pays sous-développés très souvent peuplées de Musulmans;

- quand vous cesserez de mettre la France au service d’intérêts impérialistes et colonialistes ou encore, israéliens.
-  Où sont les noms de places centrales dans nos villes portant les noms d’anti esclavagistes ?  Où sont, dans nos villes, les avenues centrales qui portent le nom de Français anticolonialistes. (...)

Lire l'ensemble de cette logorrhée

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

muller marie-claire 12/01/2011 14:52



Sarko parle aussi le politiquement correcte,lui qui appelait un chat,un chat nous explique,aprés avoir à mots "voilés" dénoncé les priéres dans les rues,que chacun doit avoir un endroit pour
prier(sous entend)attendez vous à + de mosquées(LAMENTABLE!!)



Comment freiner l’expansionnisme islamique ? - Par Michel Garroté



-


-





-


-


Les vœux que Sarkozy a présentés aux autorités religieuses ont quelque chose de
surréaliste (extraits) : « Les résultats d'un sondage publié avant-hier dans un grand journal du soir et qui montrent qu'un trop large tiers des Français et des Allemands interrogés
considèrent les musulmans comme une menace me préoccupe et ne peut que préoccuper les hommes et les femmes de bonne volonté ». Pour Sarkozy, la menace préoccupante ne vient pas de l’islam.
La menace préoccupante vient de l’inquiétude d’un trop grand nombre de Français face à l’islam.


-


Sarkozy a ajouté : « La République ne peut pas accepter qu'une
religion investisse l'espace public sans son autorisation ; mais dans le même temps, la République implique qu'elle tienne ses promesses en permettant que chacun puisse prier dans des lieux
dignes ». Sarkozy feint ainsi d’ignorer que l’islam n’est pas une religion comme le christianisme et le judaïsme. Sarkozy feint ainsi d’ignorer qu’une mosquée n’est pas un lieu de culte et
de prière comparable à une église, à un temple ou à une synagogue. Une mosquée est - aussi - un lieu d’endoctrinement et d’encadrement politique et idéologique. Et Sarkozy feint d’ignorer
cela.


-


L’analyste Joachim Véliocas, interviewé par ‘Les 4 Vérités’ (extraits), donne
une piste pour freiner l’expansionnisme islamique : « En France, résister est très compliqué. Nous ne vivons pas dans une vraie démocratie depuis la fin de la proportionnelle en 1988.
Et quand, exceptionnellement, le peuple est consulté par référendum, on n’en tient pas compte ».


-


Joachim Véliocas ajoute : « Ainsi, les associations, notamment de
riverains, sont-elles les mieux placées pour freiner les projets (ndmg – de mosquées etc.) en jouant sur des questions techniques comme la concordance avec l’architecture préconisée par les
bâtiments de France. C’est au niveau local que la pression peut s’exercer, en s’opposant aux maires conciliants. Les élus veulent certes gagner les voix musulmanes, mais pas au prix de la perte
de celles des Français historiques ».


-


Et à propos des élus politiques justement, on peut lire sur ‘Les 4 Vérités’ :
« Si les élus visaient effectivement le service du peuple, ils pourraient faire campagne sur des questions simples (Que pensez-vous de l’immigration ? De notre dette publique ? De
la politique familiale ?) ».


-


‘Les 4 Vérités’ poursuit : « Et ils pourraient même proposer des principes
politiques simples pour répondre à ces questions (car la politique, ce ne sont pas d’abord des mesures, mais des principes). Cela nous permettrait de trancher sérieusement entre les candidats. Au
lieu de cela, il y a fort à parier que nous aurons de la bouillie de ‘complexité’, avec un catalogue de La Redoute de mesures démagogiques et catégorielles. Ce ne sera peut-être pas ‘simpliste’,
mais ce sera certainement nuisible ».


-



muller marie-claire 11/01/2011 20:59



Le culot de ce type!!il représente bien les échantillons de "nique ta mére "qui clament leur haine du Pays d'accueil et des indigénes ,c'est eux les victimes et c'est nous qui prenons leur
schysophrénie en pleine g.....Merci Giscard,tonton et les autres!c'est un cadeau que nous n'oublierons pas de sitôt,à votre place je ferais profil bas,car avoir élu des traîtres et des vendus
grassement payés pour ce resultat!honte à vous!!!!!!!!


4 vidéos de Oscar Freysinger dont l'une intitulée:


Oskar Freysinger : « La France est foutue » [4 vidéos à ne pas rater]


Par Yann le 18 décembre 2009


Quatre courts extraits d’interview à ne pas rater. Indépendamment de la question de savoir si la France est déjà foutue, on ne peut qu’apprécier la lucidité et la justesse du
diagnostic d’Oskar Freysinger sur les sujets dont il est question dans ces vidéos, la clarté incisive de son propos, et le formidable courage politique dont il fait preuve.


Interview d’Oskar Freysinger (UDC) (13 décembre 2009)


« Au nom du multiculturalisme, on fait rentrer [en Occident] une société qui n’a pas du tout le sens du multiculturalisme, une doctrine qui est purement mono-culturelle. (…) Avec l’illusion
d’avoir détruit les frontières traditionnelles, d’avoir abattu les murs, on ne fait que reconstituer de multiples murs intérieurs aux nations. »


<a href="http://www.youtube.com/v/La8GQWbfEro">http://www.youtube.com/v/La8GQWbfEro</a>



Bordet 11/01/2011 17:23



Abdellah Ouahhab, c'est du lourd!


C'est la pensée universelle façon tontons flingueurs à la sauce victimes-de- tous- les- pays-rebellez-vous. Abdellah, il éparpille, il pulvérise, il atomise dans un flamboyant fourre-tout dont
l'indigence d'analyse n'a d'égal ces jours-ci que les paillasseries « au gluten » de l'inénarable sociologue Erwan Lecoeur .Abdellah a gratté avec ardeur les fonds de tiroir de son
indignation monomaniaque pour les déverser en une indigeste logghorée : tous, tous, tous les malheurs du monde sont la faute du méchant occident colonisateur et esclavagiste et les premières
victimes sont bien sûr les pôvres musulmans, partout, partout dans le monde et surtout en France.( On suppose qu'il a oublié les traites arabes qui perdurent et la castration de millions de
noirs!) Il arrive même à nous caser les Roms, Cuba et l'Iran qu'il nomme peuples libres(!), le Venezuela, la Bolivie, le code de l'indigénat, les génocides nazis, la chute du bloc soviétique,
etc..., etc...Avec Abdellah, c'est Médrano, la machine à explorer le temps, la téléportation, les croisières Paquet de l'humanitaire, l'almanach Vermot de la géopolitique. Une fois achevée la
lecture de sa prose il vous reste le sentiment délicieux d'avoir accompli un voyage dans l'espace et le temps à la vitesse de la lumière. Ah, la magie baroque des contes orientaux! Abdellah nous
précise qu'il est athée et qu'il revendique sa  « culture musulmane universelle »; c'est vrai qu'il a la vigueur militante d'un imam de Vénissieux, la verve allumée d'un génie
sorti de la lampe d'Aladin, le charisme envahissant du marchand de tapis( de prière) et surtout ce penchant naturel pour la victimisation qui est le fond de commerce de nos banlieues
stigmatisées.


Aujourd'hui, pour citer Abdellah, je signe: «  Populace Hargneuse »


 



Gérard Brazon 11/01/2011 20:54



J'attends de votre part un article sur un sujet de votre choix ! Bien à vous. Gérard



roy 11/01/2011 17:20



Là on comprend bien la haine qui se dégage de ces gens que nous avons fait français mais qui n'hésitent pas à présenter les vrais français comme des moins que rien. La gauche n'y est pas pour
rien pas pls que Sarko qui soutient le droit du sol.


Ce droit du sol qui permet à des tas de gens de pouvoir revendiquer la nationalité française. Cette nationalité se mérite et l'on voit bien que cette nationalité leur permet de critiquer,
d'abreuver d'injures ceux qui osent dire les vérités. S'en sortira-t-on ?



la gauloise 11/01/2011 11:11



ON DEMANDE D'URGENCE UN CHARLES MARTEL........!