Ces femmes qui ont renoncé à l'islam totalitaire.

Publié le 26 Février 2011

.

« Pour moi, l’islam est incompatible avec les droits de l’homme »

Taslima NasreenPour moi, l’islam est incompatible avec les droits de l’homme et de la femme. Ce n’est pas de l’islam dont nous avons besoin pour lutter contre l’ignorance, mais d’un code civil basé sur l’égalité des sexes et d’une éducation laïque pour tous.

Dans le Coran, les femmes ne sont pas traitées comme des êtres humains mais comme des êtres inférieurs et des objets sexuels, condamnés à la servilité par un texte qui est vieux de 1 400 ans ! (…) Le Coran est un livre sacré, mais uniquement pour les hommes !

[lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

« Le Coran est complètement dépassé aujourd’hui »

« Vous ne pouvez pas réécrire un livre établi en l’an 651 de notre ère ! Les versets du Coran ne peuvent être reformulés, c’est ainsi… Ce livre doit être considéré comme un simple document historique, écrit il y a mille quatre cents ans. Le Coran est complètement dépassé aujourd’hui, nous n’en avons plus besoin pour vivre.A l’époque, ce texte servait de guide pour l’organisation de la société. Le Coran doit rester du domaine privé et personnel. C’est pourquoi je me bats pour la sécularisation de la société et la séparation entre l’Eglise et l’Etat dans les pays où le Coran régit encore la vie quotidienne et les affaires personnelles. Le Coran est inutile dans le monde moderne. » [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

Islam : des textes religieux anachroniques et déplacés

Pour les fondamentalistes, il était impossible de tolérer que je dise que les textes religieux étaient anachroniques et déplacés. Quelle ne fut pas leur fureur quand ils m’entendirent affirmer que la loi religieuse, qui établit des discriminations à l’égard des femmes, devait être remplacée par une loi laïque et par un code civil cohérent.

Par centaines de milliers, les extrémistes sont descendus dans les rues pour exiger que je sois mise à mort par pendaison. Une fatwa fut déclarée contre moi, ma tête fut mise à prix. Au lieu d’engager des poursuites contre les fondamentalistes, c’est à moi que s’en prit le gouvernement. Je fus condamnée pour avoir froissé les sentiments religieux du peuple. Un mandat d’arrêt fut décerné contre moi.

Malgré ces pressions, j’ai continué à écrire (…) Je me suis prononcée très clairement en faveur de la séparation de la religion et de l’État, d’une loi laïque, de l’éducation laïque. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

Être femme dans un pays musulman

Je voudrais vous raconter l’histoire de Yasmin, une jeune fille de 15 ans. Employée comme domestique, elle a été violée par son employeur. Elle s’est enfuie. Tandis qu’elle regagnait à pied la maison de ses parents, elle a été vue par des policiers. Ils lui dirent qu’il n’était guère prudent pour une jeune fille de marcher dans les rues en pleine nuit et lui proposèrent de la ramener chez elle dans leur fourgonnette. Et que s’est-il passé ?

Après l’avoir violée, les six policiers l’ont tuée, puis ils ont jeté son corps dans des buissons. Quand la nouvelle de son meurtre a été connue, les villageois ont manifesté contre la police. Les policiers ont tiré dans la foule, sept personnes ont été tuées.

Dès le lendemain, le gouvernement déclarait dans un communiqué que Yasmin était une mauvaise fille, une prostituée, et que les policiers étaient parfaitement en droit de la traiter comme ils l’avaient fait. Ce genre d’histoire n’est pas rare, au Bangladesh. Et je sais que des choses semblables se produisent également dans d’autres pays. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

« Le problème n’est pas l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même »

« Le problème n’est pas simplement l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même. Non seulement les médias occidentaux, desquels nous n’espérons plus guère de grands principes moraux ou de courage, mais également les intellectuels, font preuve de lâcheté quand il est question d’une juste critique de l’islam et de ses dogmes…

(Ibn Warraq) démontre de façon convaincante que les atrocités commises en Algérie ou en Afghanistan ou encore au Soudan sont la conséquence logique des principes gravés dans le Coran, les Hadiths, la Sunna et la Charria.

Autrement dit, ce que l’ayatollah Khomeini a mis en pratique en Iran, c’est l’islam, l’islam véridique, et non pas quelque aberration (…) Quand il décrète sa sentence de mort contre Rushdie, Khomeini ne fait que suivre un précédent instauré par Mahomet, le fondateur de l’islam, celui-là même qui n’avait aucun scrupule à obtenir vengeance ou régler une querelle par l’assassinat politique.

Le Jihad (…) est clairement prôné par la loi islamique, et le Coran foisonne de passages, qui exhortent le croyant à tuer l’incroyant ou le non-musulman (…) L’islam a conquis par l’épée, et ce faisant il a détruit la chrétienté en orient et la culture persane séculaire, pillant et brûlant les églises et les temples ; il a dévasté l’Inde et a littéralement mis à sac des milliers de temples hindous. (…)

La situation déplorable des femmes est aussi une conséquence logique des principes qui sont parsenés dans tout le Coran, les Hadiths et la charia. Warraq insiste sur la nature totalitaire de l’islam ; montrant en quoi il est incompatible avec le respect des Droits de l’Homme.

Taslima Nasreen, préface au livre de Ibn Warraq publié en 1995 « Pourquoi je ne suis pas musulman « .

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

« Il n’y a rien à garder du coran »

Maintenant, nous connaissons la modernité et les droits de l’homme. Le Coran peut être considéré comme un document historique. Je n’ai jamais dit qu’il fallait le détruire. On doit le prendre comme un élément de notre histoire passée, mais ne pas chercher à l’appliquer de nos jours.

Je voudrais faire comprendre aux femmes qu’elles doivent lire le Coran avec un esprit clairvoyant pour y chercher une quelconque justice. Si elles ne la trouvent pas dans le texte – et elles ne la trouveront pas –, elles devront cesser de suivre ces règles et commencer à se battre. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

« Tout est dans le coran : j’ai été choquée quand j’ai réalisé que des millions de gens croyaient à ce livre horrible ».

Si c’est insulter l’islam que d’affirmer que le Coran est un texte oppressif, alors je peux insulter l’islam. Mon stylo est ma seule arme. Je ne me trouve pas spécialement radicale. Je dis seulement la vérité. Tout est écrit dans le Coran. C’est moi qui ai été choquée quand je l’ai lu pour la première fois, quand j’ai vu que des millions de gens croyaient encore à ce livre horrible.

Le Coran ne dit rien sur la réalité du monde, il ne permet pas la mise en œuvre des droits de l’homme, de la démocratie, de la liberté d’expression. Il est plein d’idées fausses sur l’Univers. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

L’islam considère la femme comme un objet sexuel, un objet sale, comme de la merde.

Les musulmans qui souhaiteraient voir les femmes libérées sont en contradiction avec leur doctrine: Allah ne les aurait pas acceptés. Le Coran le dit clairement, et ce sont les paroles d’Allah lui-même. L’islam considère la femme uniquement comme un objet sexuel, un objet sale comme de la merde. Le Coran dit textuellement:

«Ô vous qui croyez, si vous êtes malade ou en voyage, si vous avez été en contact avec vos excréments ou que vous ayez touché une femme et que vous n’ayez pas d’eau, recourez à du sable [avant de prier] (4.43).» [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

C’est bien l’islam, l’authentique islam, qui prescrit de tuer les apostats et les incroyants.

Beaucoup de musulmans modernes disent que les fondamentalistes ont tort, que ces derniers ne représentent pas le vrai islam, et que celui-ci n’a jamais prescrit d’assassiner les incroyants. C’est faux! C’est bien l’islam, le vrai islam, l’authentique islam, qui prescrit de tuer les apostats et les incroyants. Cela est explicite dans le Coran. Le Coran dit même que l’on peut tuer les juifs et les chrétiens et que, si on se lie d’amitié avec eux, Allah promet l’enfer.Si les fondamentalistes ont voulu me tuer, c’est parce qu’ils veulent appliquer le vrai islam. Ils sont l’islam authentique. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

« Lorsque j’ai critiqué l’islam au nom des femmes, les fondamentalistes sont devenus fous »

Lorsque j’ai tenté de critiquer l’islam au nom des femmes et de la justice, les fondamentalistes sont devenus fous. Ils n’ont pas accepté de débattre, ils n’ont pas argumenté, ils ont seulement voulu me faire taire et me tuer.

Ils ont décrété une fatwa que le gouvernement a cautionnée au lieu de les sanctionner. Ce n’était pas illégal, puisque le Coran dit que l’incroyant doit être tué: Allah le permet. Pour sauver ma vie, j’ai été forcée de me cacher et de quitter mon pays. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

L’islam est une torture contre les femmes

Toute mon enfance, j’ai beaucoup souffert. Toutes les femmes étaient opprimées : à l’époque, je voyais cela comme le fruit de la tradition. Je ne comprenais pas que l’islam était l’outil du système patriarcal.

Je vivais dans une société et une famille musulmane, et j’avais l’habitude de voir les femmes enveloppées dans leur burqa de la tête aux pieds, se faire battre par leur mari, qui pouvait être polygame ou qui divorçait quand il le voulait. Je pensais alors que, peut-être, ces hommes agissaient mal, que sûrement l’islam ne permettait pas de telles choses.
 

A 14 ans, je suis tombée sur un Coran traduit en bengali, et j’ai comparé plus de 12 traductions différentes… A ma grande surprise, j’ai compris que c’était bien Allah qui déclarait les femmes inférieures, qui prônait la polygamie, le divorce uniquement pour les hommes, le droit de battre leurs épouses, l’interdiction faite aux femmes de porter témoignage en justice, l’inégalité en matière d’héritage, le port du voile…

Oui, Allah permettait tout cela. J’ai compris que la condition des femmes musulmanes n’était donc pas un problème spécifique à la société bengalie, mais bien le fait de la loi d’Allah, une loi terrifiante, ou plus précisément de la loi que Mahomet avait faite au nom d’Allah…

Je pense réellement que l’islam est une torture contre les femmes, une torture que nous devons combattre. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

Dénoncer l’islam

Dans la plupart des pays musulmans les femmes sont sous le joug de sept cents ans de charia (loi coranique). Des millions de femmes endurent de terribles souffrances. Elles sont enfermées, brûlées, lapidées à mort… Venant d’une famille musulmane, je me sens la responsabilité de dénoncer l’islam, car les femmes qui y sont soumises n’ont ni les droits ni la liberté qu’elles devraient avoir.

On leur a inculqué depuis des siècles qu’elles étaient des esclaves pour l’homme, qu’elles devaient suivre le système que les hommes ou Dieu ont créé. Sous la charia, les femmes sont considérées non pas comme des êtres humains, mais comme des objets sexuels, des êtres de seconde classe. Nous n’avons pas besoin de cette loi, il faut la combattre! [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

Le coran dit clairement que les femmes sont inférieures.

Dans les pays musulmans, la situation est pire qu’ailleurs, faute de séparation claire de la religion et de l’Etat. La loi y est fondée sur la religion, ce qui est la source de tous les maux des femmes.

Je ne pense pas que l’émancipation des femmes soit possible dans le cadre d’un Etat islamique. Le coran dit clairement que les hommes sont supérieurs et les femmes inférieures. On ne peut pas donner une interprétation positive de pareilles affirmations. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

Islam, viols et crimes d’honneur

Il n’y a pas de crimes d’honneur au Bangladesh, mais le viol est très répandu. Quand une femme est violée, toute sa famille est humiliée. Lorsque deux familles sont ennemies, il arrive que les hommes de l’une violent les femmes de l’autre pour la déshonorer. Les violeurs ne sont presque jamais inculpés ou condamnés.

Le taux de suicide chez les femmes violées est très élevé : elles ne sont pas tuées par des proches, mais se suicident pour racheter l’honneur de leur famille. Il y a une autre pratique courante au Bangladesh, celle des attaques à l’acide. Un amoureux éconduit, par exemple, peut jeter de l’acide au visage de la femme qui l’a repoussé.

Les fatwas sont également très fréquentes : les intégristes prononcent des fatwas contre les femmes qui ne suivent pas les préceptes de l’Islam, et ils les lapident. Ca arrive souvent.

Ce sont des lois religieuses qui donnent leur pouvoir aux intégristes. Le droit de la famille est fondé sur la religion, et comme la religion officielle est l’Islam, les intégristes prônent l’application de ce qui est écrit dans le Coran. Le gouvernement ne prend aucune mesure contre eux car cela reviendrait à s’attaquer à l’Islam. Si au lieu d’un droit islamique, on avait un droit séculier avec séparation entre Etat et religion, il serait plus facile de mettre ces criminels en prison et d’établir en pratique l’égalité entre hommes et femmes. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

Islam et mépris de la femme

Le coran donne un statut juridique aux femmes qui les maintient dans une évidente infériorité. Ce statut ne fait que les emprisonner définitivement dans un statut de femme et non pas d’être humain.

• Dans le texte sacré du hadith Tirmizi, quand un homme appelle sa femme pour faire l’amour, elle doit accourir aussitôt si elle est en train de faire la cuisine, et peu importe qu’elle soit consentante ou non.
• Dans le hadith Moslem, lorsqu’un homme demande à son épouse de le rejoindre sur sa couche, qu’elle refuse de le faire et qu’il en éprouve de la colère toute la nuit, les anges vont la maudire jusqu’à l’aube .
• Les femmes sont à ce point méprisées et infériorisées que le hadith Tirmizi enjoint les hommes, au cas où leur épouse commettrait une grave erreur, de ne plus l’accepter dans leur lit et de la frapper avec modération.
• Le hadith Ahmed oblige les femmes à obéir a leur mari, quand bien même il leur demanderait « de marcher de la colline Zarad à la colline noire, puis de la colline noire a la colline blanche ». Lire la suite de cette entrée »

Publié dans Non classé. Mots-clefs : . Commentaires fermés

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article