Les Français soutiennent les "Pigeons"

Publié le 12 Octobre 2012

Par lefigaro.fr

Plus de la moitié des Français jugent que le gouvernement a bien fait de reculer face à la fronde des créateurs d'entreprise sur la taxation des plus-values de cession, selon un sondage Tilder-LCI-OpinionWay.

Plus de la moitié des Français jugent que le gouvernement a bien fait de reculer face à la fronde des créateurs d'entreprise et de start-up, ­relayés par le patronat, sur la taxation des plus-values de cession, selon un sondage Tilder-LCI-OpinionWay publié jeudi.

«Face à la grogne des entrepreneurs sur les nouvelles règles concernant la taxation des plus-values de cession des entreprises», le gouvernement «a eu raison» de «modifier son projet initial», selon 56 % des sondés, tandis que 43 % pensent qu'il «a eu tort».

Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle sont les plus critiques vis-à-vis de la position de Bercy, qui a rapidement reculé: 37 % ­d'entre eux seulement approuvent la modification du projet initial, tandis que 63 % la désapprouvent. Ceux qui ont voté Nicolas Sarkozy pensent au contraire à 66 % que le gouvernement a bien fait, une opinion partagée par 59 % des électeurs de François Hollande.

De nombreux jeunes entrepreneurs et créateurs de start-up, autoproclamés «Pigeons» et relayés par le patronat, se sont élevés contre l'alignement de la fiscalité des revenus du capital sur celle des revenus du travail, prévue dans le projet de budget pour 2013 présenté fin septembre.

Face à ces protestations, le gouvernement a rapidement reculé, promettant des ­aménagements importants, qui ont satisfait la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) mais pas une coalition d'organisations ­patronales, menée par le Medef, qui demande le ­retrait pur et simple du nouveau dispositif de taxation des revenus du ­capital.

LIRE AUSSI:

» Les créateurs de start-up se disent pris pour des «pigeons»

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

Versaline 12/10/2012 19:23


Et les électeurs de Marine Le Pen, on ne leur demande pas leur avis... comme d'habitude... à croire que ce parti n'existe pas pour les sondeurs !!!