"Les frères musulmans" dans le collimateur au Canada.

Publié le 17 Avril 2014

Le député fédéral de Mississauga présente une pétition à la Chambre des Communes pour demander d’inscrire les Frères musulmans d’Égypte sur la liste des organisations terroristes.

Point Bascule

Le 3 avril 2014, le député fédéral de Mississauga, Brad Butt, a présenté une pétition à la Chambre des Communes pour faire inscrire les Frères musulmans d’Égypte sur la liste des organisations terroristes. Les lignes directrices actuelles sur les pétitions obligent «le gouvernement à répondre à chaque pétition dans les 45 jours civils suivant sa présentation». L’initiative du député Brad Butt est rapportée dans le Hansard.

«Récemment, en direct à la télévision, le cheik Abdul Maqsud, un juriste musulman proche des Frères Musulmans, a émis une fatwa obligeant ‘les musulmans’ (dans ce contexte, il s’agit des partisans des Frères Musulmans en Égypte) de mener des actes de terreur contre ‘les infidèles’ (dans ce contexte, il s’agit du gouvernement égyptien et de tous ceux qui s’opposent aux Frères Musulmans).» (Raymond Ibrahim)

Les partisans des Frères Musulmans ont commis de nombreux actes de violence contre leurs adversaires au moment où le président égyptien Morsi, issu de la confrérie, était au pouvoir et après qu’il ait été destitué.

Raymond Ibrahim a rapporté l’appel du cheik Maqsud et plusieurs cas de violence perpétrée par les Frères Musulmans en Égypte ces dernières années.

Depuis 2002, le Hamas, qui se présente à l’article 2 de sa charte comme «une des sections des Frères Musulmans en Palestine» est inscrit sur le répertoire des organisations terroristes du gouvernement du Canada.

Durant l’été 2013, les médias arabes ont rapporté que le Hamas a défendu les Frères Musulmans dans les rues du Caire et tué des Égyptiens qui manifestaient contre l’organisation islamiste.

La présentation de la pétition au Canada coïncide avec la demande adressée par le premier ministre britannique Cameron aux services d’espionnage MI5 et MI6 de faire enquête sur les activités des Frères Musulmans au Royaume-Uni.

Des leaders de la Muslim Association of Canada (MAC) impliqués dans le leadership des Frères Musulmans en Égypte

La Muslim Association of Canada (MAC) est la principale représentante des Frères Musulmans au Canada  Le 20 août 2013, Point de Bascule a révélé que, seize jours après avoir démissionné de son poste de président de la MAC «pour des raisons personnelles» en décembre 2012, Wael Mahmoud Haddara était identifié comme membre de la délégation égyptienne à l’ONU et conseiller du président égyptien Morsi appuyé par les Frères Musulmans dans undocument officiel des Nations Unies.

Sur son site internet, la Muslim Association of Canada s’est présentée comme une disciple du fondateur des Frères Musulmans qui s’engage à appliquer sa doctrine au Canada :

(Traduction de Point de Bascule) : «Les origines récentes de la MAC remontent à la renaissance islamique du début du XXe siècle, culminant avec le mouvement des Frères Musulmans. (…) La MAC adopte et fait tous les efforts pour appliquer l’islam (…) tel qu’il a été compris dans le contexte contemporain par le regretté imam Hassan al-Banna [1906 – 1949], le fondateur des Frères Musulmans. La MAC considère cette idéologie comme la meilleure représentation de l’islam tel qu’il fut présenté par le Prophète Muhammad.»

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Marie-claire Muller 18/04/2014 23:12


17/04/2014


Une école catholique de Damas (encore) pilonnée par les rebelles: 1 mort et 61 blessés (censure en France)





Jeudi 15 avril au matin, une école arménienne catholique de Damas a encore (en novembre 2013 aussi, 2
morts) été touchée par une roquette. Le quartier est souvent la cible de l'opposition islamiste voulant exterminer les civils non musulmans, armée par l'occident dont la
France :


Agence Fides 15.04.2014 :


Damas (Agence Fides) - Un enfant a été tué et 61 autres personnes (élèves, parents et
enseignants) blessées suite à la chute d’une roquette ce matin devant l’école arménienne catholique de Damas sise dans le quartier historique de Bab Tuma, dans la vieille ville, où sont
concentrées de nombreuses églises et écoles chrétiennes. « Ce matin, vers 07h30 – explique à l’Agence Fides le Père George Bahi, prêtre arménien catholique de l’Exarchat patriarcal de Damas – une
roquette est tombée sur la foule d’enfants, de parents et de professeurs qui attendait l’ouverture de l’école. Un enfant est mort et 61 personnes, enfants et adultes, ont été blessées. Les
secours sont arrivés rapidement sur place et les blessés ont été évacués en direction de trois hôpitaux de la zone. Nous faisons actuellement le tour des services hospitaliers avec S.Exc. Mgr
Joseph Arnaouti (Evêque émérite de Kamichlié des arméniens NDR) afin d’assister et de conforter les parents, les membres des familles et les amis des blessés, tous bouleversés par ce qui s’est
passé ». source


Rappel en novembre 2013, déjà deux petits élèves furent tués par des obus tombés dans
cette même école Hovhannes Atokanian, 6 ans, et Vanessa Mikho Bedros.
Douze autres enfants furent blessés. Vous n'en avez pas entendu parlé en France ? 


"Mgr Armash Nalbandian, évêque du diocèse arménien orthodoxe de Damas, alerte au lendemain d’une attaque perpétrée près de l’église arménienne Saint-Sargis et de l’école nationale
arménienne à Damas, lundi 11 novembre 2013. De nombreuses victimes sont à
déplorer, y compris des enfants. Le Catholicos de tous les Arméniens, S.Exc. Karekine II exprime ses condoléances aux familles et aux amis des victimes et condamne fermement les violences contre
les communautés chrétiennes dans le pays.  (Provenance :
Eglise apostolique arménienne (Damas-Syrie), 12/11/2013) voir
aussiBBC