Les "Frères musulmans" en belgique sous des "faux-nez associatifs"! Et en France, qu'en est-il ?

Publié le 26 Août 2013

En Belgique, une mystérieuse association déclaré "Musulman progressiste" se veut un trait d'union entre les citoyens belges et l'islam.   Mais qui se cache derrière les  "MUSULMANS PROGRESSISTES" ?

Aldo-Michel Mungo Par le Centre d'étude de la Droite.

A l'occasion d'un sondage en ligne, les médias ont relayé l'existence d'une organisation dénommée "Musulmans Progressistes" qui organise "une campagne d'écoute à destination de l'ensemble des citoyens belges pour connaître leurs interrogations en lien avec l'islam et avec les musulmans de Belgique".

Un formulaire à compléter est disponible sur le : sitewww.desmusulmansvousecoutent.be . Les principaux medias présentent cette initiative comme une tentative de jeter des ponts entre les citoyens plutôt que de laisser un fossé se creuser (Le Vif 24 mai 2013).

Le Centre d'Etude de LA DROITE a mené l'enquête et révèle qui sont les dirigeants de cette mystérieuse association. Mystérieuse car il n'existe aucune publication de statuts d'ASBL au Moniteur belge, cette association n'a donc aucune existence légale; ses activités et ses finances étant opaques.

Celui qui se présente comme le président de cette association de fait n'est autre que Fouad Benyekhlef  le président, après en avoir été le porte-parole, de " Musulmans proactifs ". Une ASBL (une vraie celle-là) discrète établie à Verviers et enregistrée au Moniteur belge sous le N° national 0821.410.252. Les statuts d'origine de cette ASBL publiés au Moniteur le 23 décembre 2009 indiquent que les références de pensée religieuse de cette association sont « Le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche » et sa ligne de conduite celle de la « Charte des Musulmans d’Europe ». Ces références trop compromettantes ont été supprimées dans une nouvelle publication du 7 mars 2012.

Fouad Benyekhlef est également le "président" d'une autre association fantôme: "Muslims Rights Belgium"; une officine sans existence légale spécialisée dans les revendications religieuses et faisant le relais de rapports vantant l'islamophobie présumée de la population belge.

Cette myriade d'associations n'est en réalité que l'un des "faux nez" en Belgique le l'organisation subversive semi-clandestine des FRERES MUSULMANS.

Les références au Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche et à la Charte des Musulmans d’Europe sont l'aveu de l'appartenance à cette confrérie non-démocratique. Ce Conseil de la Fatwa et cette Charte ont été créés à l’initiative de la Confrérie des Frères Musulmans fondée en 1936 par Hassan al-Banna et dont le programme en 50 points n’a depuis jamais été remis en cause, entre autres : "interdire tout contact gestuel entre hommes et femmes, éduquer les jeunes à la ferveur de la guerre sainte ". (Voir le magazine Le Point).

Le politologue égyptien, spécialiste de cette confrérie explique que les Frères Musulmans ont construit deux niveaux à l'intérieur de leur système doctrinal. Le premier est pacifique, et en harmonie avec la perception réaliste du quotidien. Le second "œuvre à préparer les militants du mouvement pour le moment de l'affrontement futur dans le but de construire une nation islamique et d'appliquer la charia".

Le chercheur insiste sur les faces "cachées" des Frères Musulmans, et notamment sur la formation de militants "rigoureux et violents", appartenant à "l'organisation secrète", également appelée "appareil militaire". Ces principes dessinent les contours d'une société totalitaire où l'islam contrôle tout. L'organisation préconise également après sa prise de pouvoir d'"interdire les partis politiques".

Un récent reportage de la chaine télévisée publique belge RTBF a présenté cette organisation comme étant "le dernier parti fasciste de la planète".

En effet Les Frères Musulmans ont mis, entre 1941 et 1945, à la disposition du IIIème Reich deux divisions de Waffen SS, dont l'une a participé activement à la "solution finale"; certaines de ses unités étant affectées aux camps d'exterminations nazis. Il s'agit des seuls SS étrangers à avoir revêtu l'uniforme des sinistres et criminels SS-Totenkopfverbände chargés des exécutions de masse.

Le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche, référence intellectuelle de Fouad Benyekhlef et de ses amis, est dirigé par Youssef al Qardaoui  le plus haineux des prêcheurs islamistes qui appelle lors de chacun de ses prêches télévisés, sur les chaines satellitaires, au meurtre et à l'extermination des non-musulmans.

L'objectif avoué du Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche est d'empêcher l'intégration harmonieuse des musulmans européens dans les sociétés occidentales, et ce par un réseau d'officines de revendications religieuses tentant à faire croire aux médias et aux autorités qu'ils (la Confrérie) représentent les minorités musulmanes en Europe.

Le mardi 17 avril dernier, les services de police et de sécurité du pays ont mis fin aux activités subversives de Sharia4Belgium.

LA DROITE réclame qu'il en soit de même pour les activités des officines liées à la mouvance des Frères Musulmans, une organisation qui inspire directement tous les terroristes islamistes au travers des écrits de son idéologue Sayyid Qutb théoricien du Jihad armé moderne.

LA DROITE rappelle que le principal objectif des Frères musulmans, et donc de ses membres, dont Fouad Benyekhlef, est l'instauration en lieu des régimes en place de républiques islamiques partout où vivent des musulmans. Pour rappel la devise de cette organisation est « Allah est notre objectif. Le prophète Mahomet est notre chef. Le Coran est notre loi. Le djihad est notre voie

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/musulmans-progressistes-lance-une-campagne-d-ecoute-vers-les-citoyens/article-4000311331562.htm

http://www.lepoint.fr/societe/les-50-propositions-d-hassan-al-banna-fondateur-des-freres-musulmans-25-05-2013-1672212_23.php

http://www.youtube.com/watch?v=W02j-tBE_l8

Pour le Comité Exécutif,  Son Porte-parole

 

Aldo-Michel Mungo

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

"Pivoine 26/08/2013 13:07


Rien que le fait que les musulmans éprouvent le besoin de constituer des associations, et qu'ils se réunissent régulièrement en "congrès"... prouve bien que l'islam n'est pas qu'une
religion, mais surtout une politique.


Que je sache, les autres religions ne sont pas aussi... militantes !