Les habitants de Stockholm marchent pour libérer la Suède de l’occupant musulman

Publié le 9 Août 2012

Samedi dernier s’est tenue à Stokholmn la Marche pour la Liberté organisée par SION (Stop the Islamization of Nations), SIOA, SIOE et EDL (English Defence League) et d’autres organisations occidentales. Pamela Geller et Robert Spencer figuraient parmi les speakers.

Comme d’habitude, les media collabos se sont empressés soit d’ignorer la manifestation, soit d’offrir au public les mensonges habituels concernant le nombre des participants, leurs objectifs et la nature et les actions de la contre-manifestation islamo-socialiste.

Ce qui est frappant, c’est le témoignage noir sur blanc de beaucoup de Suédois qui n’ont pas réussi à y participer (*) : il révèle la même peur de la marginalisation ressentie par beaucoup d’Allemands lors de la montée au pouvoir des nazis – et donc les mêmes tactiques terroristes de chantage utilisées par les autorités suédoises.

Voici l’un de ces messages envoyés au site Atlasshrugs2000.typepad.com, attn : Pamela Geller (ma traduction) :

Je regrette d’avoir fait partie de ceux qui n’ont pas osé passer le cordon de police pour vous rejoindre. Je suis resté non loin du grand hôtel vitré, du côté où se tenaient les anti-manifestants qui ont essayé à plusieurs reprises de rompre le cordon de police. La raison pour laquelle je n’ai pas osé [vous rejoindre] est aussi simple qu’elle est effrayante : des représentants de la AFA (Antifascistisk Action, association suédoise d’extrême gauche) avaient infiltré le groupe des membres accrédités de la presse. En allant vous rejoindre, j’aurais dû passer devant eux, et ils filmaient soigneusement toute personne marchant vers votre groupe. Stockholm est une petite ville et si je vous avais rejoints, mon visage aurait figuré le jour même sur leurs blogs. Quelques jours plus tard, je n’aurais plus eu un seul ami et j’aurais risqué de perdre mon emploi (je suis répétiteur en mathématiques et je prépare ma maîtrise en cette discipline).

J’ai beaucoup d’admiration pour vous et M. Spencer, j’attendais impatiemment cette manifestation depuis le moment où j’en avais entendu parler et j’espérais pouvoir échanger quelques mots avec vous et M. Spencer. Je regrette infiniment d’avoir manqué de courage, mais voici ce qu’est devenue la Suède.

Hier, j’ai dit adieu à la démocratie dans mon pays. Je n’en attends plus rien à présent.Lorsque j’aurai ma maîtrise, j’espère pouvoir émigrer aux USA que j’ai appris à aimer comme si c’était ma patrie.

(Ce propos me fait mal au ventre car c'est le propos type d'une personne qui n'assume pas mais revendique tout de même! De loin bien sûr, sans faire de vagues pour lui et a de plus le toupet de dire qu'il va ensuite immigrer. Il n'a aucune conscience des énormités qu'il prononce. A prendre avec le plus grand des mépris. Ndlr Gérard Brazon)

(*) A noter par ailleurs que plusieurs policiers ont reconnu avoir refoulé les participants désireux de se joindre aux manifestants. Une autre Suédoise qui avait fait 5 heures de train pour participer à la manifestation n’a même pas pu y arriver, ayant été refoulée par la police. Comment peut-on, devant ces faits, nier encore l’agression islamo-gauchiste que subit l’Occident ?

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Atikva pour www.Dreuz.info

http://www.european-freedom-initiative.org/index.php?option=com_content&view=article&id=419:stockholm-freedom-march-a-huge-success&catid=44:eu-news-sweden&Itemid=68 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article