Les "illettrés économiques" de Nathalie Elgrably-Lévy. Préface de Nancy Verdier

Publié le 24 Juin 2011

Voici un article intéressant montrant que les USA sont dirigés par un homme médiocre et peu au fait des réalités économiques :Barack OBAMA. Les Etats-Unis ne sont  pas le seul pays à être dirigé par un ou plusieurs individus médiocres. La France et l'Europe aussi. Cette MEDIOCRATIE généralisée est-elle voulue ? Est-ce pour mieux faire passer des lois iniques? Est-ce afin qu'une poignée d'hommes influents aient davantage d'emprise sur le politique au détriment des démocraties ? Si le Président n'est qu'un pantin médiatique et téléguidé, un robot froid sans âme et sans imagination, qui va se soucier désormais du bien être des citoyens? Parce que les réalités économiques et politiques se sont effacées derrière la seule réalité financière, désormais même la grande puissance américaine est manipulée. Plus besoin d'avoir de grands talents aux commandes. Il suffit de donner au peuple de la musique et du sport, une illusion de bonheur. Et pendant ce temps une oligarchie invisible et mondiale tient le monde entre ses mains. Sont-ce là les prémices d'un gouvernement mondial?
Nancy VERDIER
***********************************

Les illettrés économiques

23/06/2011

Au fil des siècles, les pays traversent des périodes de prospérité et de marasme. De grandes puissances économiques deviennent des brebis galeuses, et vice-versa.

 

 

Le cas américain est éloquent. Comment expliquer qu'une économie qui a fait l'envie de toute la planète pendant des décennies connaisse maintenant des difficultés économiques aussi graves que persistantes ?

 

 Certes, on peut invoquer la bulle immobilière, l'endettement de Washington, la baisse de la valeur du dollar, etc. Bien que réels, ces phénomènes ne peuvent à eux seuls expliquer la débandade de l'économie américaine. Ils ne sont que l'expression flagrante d'un mal plus profond et largement répandu.

Dans plusieurs pays, mais particulièrement aux États-Unis, la plus grande tragédie n'est ni le chômage ni la récession, mais bien le fait d'être dirigé par un parfait illettré économique !

Barack Obama nous a récemment donné une preuve supplémentaire de son ignorance abyssale des principes économiques les plus élémentaires lors d'une entrevue accordée à la chaîne NBC. Alors que l'animatrice l'interrogeait sur la persistance du chômage en dépit des plans de relance, le président des États-Unis a répondu : «Notre économie connaît des problèmes structurels attribuables au fait que beaucoup d'entreprises ont compris qu'elles peuvent être plus efficaces avec moins de travailleurs. Quand on va à la banque, on utilise le guichet automatique, on ne va pas au comptoir. À l'aéroport, on utilise la billetterie électronique plutôt que de s'enregistrer au comptoir.»

Ainsi, pour M. Obama, le chômage demeure élevé à cause des nouvelles technologies. Le problème, ce serait l'innovation. Vous avez bien lu, l'I-N-N-O-V-A-T-I-O-N ! L'efficacité nuirait à l'économie.

Cette affirmation circule depuis longtemps dans les cercles gauchistes, mais il est stupéfiant, déconcertant et carrément terrifiant d'entendre l'occupant de la Maison-Blanche entretenir pareil mythe !

STUPÉFIANT

Stupéfiant, parce que ce mythe a maintes fois été déboulonné au cours des deux derniers siècles. On peut citer les économistes Frédéric Bastiat au XIXe siècle, ou Joseph Schumpeter et Henry Hazlitt au XXe siècle, mais le gros bon sens suffira.

Il est vrai que les innovations technologiques font disparaître certains emplois. En revanche, n'oublions pas qu'elles ne tom-bent pas du ciel. Il faut des ingénieurs pour les concevoir, des usines pour les produire et des travailleurs pour les transporter, les installer et les entretenir. Autant d'emplois qui doivent leur existence à ces mêmes technologies.

DÉCONCERTANT

Déconcertant, car le président des États-Unis devrait savoir mieux que quiconque que la prospérité d'un pays passe obligatoirement par la productivité. Or, rien ne permet d'augmenter la productivité mieux que le progrès technique.

TERRIFIANT

Terrifiant, parce que si Barack Obama est convaincu que les avancées technologiques augmentent le chômage, il devrait logiquement croire que tout recul technologique permet de créer des emplois. J'ose à peine imaginer le genre de politiques économiques tordues qu'un raisonnement aussi bancal pourrait inspirer !

Il est impossible de maintenir la prospérité avec des politiques qui contredisent les lois fondamentales de l'économie. Or, malheureusement, nous vivons dans une ère où ce sont des illettrés économiques qui prennent les décisions. Et on se demande pourquoi ça va mal ?

Chroniques Nathalie Elgrably-Lévy

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

L'En Saignant. 25/06/2011 17:12



Mais non; Barack OBAMA est cohérent avec lui même pour ventre sa triste soupe ... ! C'est pour cela que cet islamiste de la secrète veut à tout prix nous fourguer la Turquie dans l'Europe .. Pour
notre plus grand bien, le retour au moyen-âge sous l'emprise de mahomet = notre appauvrissement et plus d'emprise de l'économie américaine sur notre terre brûlée.!.!