Les islamistes d'Egypte se dirigent-ils vers la chute? Par Daniel Pipes.

Publié le 15 Février 2012

par Daniel Pipes


http://fr.danielpipes.org/blog/2012/02/islamistes-egypte-chute

Version originale anglaise: Are Egypt's Islamists Heading for a Fall?
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Terrifiés par les manifestants laïques / modernes / libéraux qui ont fait connaître leur présence sur la place Tahrir, ainsi que par les hooligans du football, Mohamed Tantawi et le Conseil suprême des forces armées de l'Egypte ont établi une relation mutuellement bénéfique avec les islamistes du pays, empêchant ainsi leur adversaires communs d'accéder au pouvoir.

Très intelligent - mais peut-être un peu trop malin. Voici pourquoi:

Plus de la moitié de la consommation calorique de l'Egypte est couverte par les importations de l'étranger, laissant le pays vulnérable aux prix internationaux des matières premières.

En Égypte, qui importe plus de la moitié de sa ration alimentaire, les salaires doivent suivre le prix des denrées alimentaires ou les gens commencent à mourir de faim. Pourtant, le pays semble se diriger vers un effondrement financier monumental en 2012, et peut-être d'ici l'été.
Si les islamistes se pavanent en pensant bien gouverner l'Egypte, la population va les blâmer, eux et leurs alliés du Conseil Suprême des Forces Armées (CSFA) - pas les « tahriris »[les gens de la place Tahrîr]- pour avoir faim. Leur colère pourrait rapidement devenir féroce. Après avoir attendu 84 ans pour atteindre la légitimité et le pouvoir, les Frères musulmans peuvent estimer avoir finalement été dupés en prenant en charge la barre du navire au moment même où ce dernier se dirige vers un iceberg.
*********

Commentaires:

(1) Une blague circulant pendant le règne de Hosni Moubarak («Pourquoi Moubarak n'a pas nommé un vice-président ? » "Parce qu'il ne peut pas trouver quelqu'un de plus bête qu'il ne l'est") semble être fausse. Tantawi est encore plus incompétent que Moubarak.

(2) la dictature militaire, qui a tenu d'une main ferme l'Egypte depuis 1952, a si mal dirigé le pays au point de le laisser péricliter que son gouvernement semble finalement être menacé.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

jpb 16/02/2012 09:25


nos denrée alimentaire que l'on exporte doit suivre le court du baril  ,dans les pays producteur de pétrole.