Les islamistes scandent Allah Akbar devant le Sénat… et c’est Pascal Hilout qui passera au tribunal !

Publié le 31 Janvier 2012

Riposte Laïque

A Clermont-Ferrand, où des émeutes ont secoué la ville pendant plusieurs jours, on a vu et entendu, devant la préfecture de la capitale auvergnate, cinq cent musulmans, sous le regard attendri de Borie, avocat de la LDH, scander « Allah akbar », le cri des musulmans quand ils égorgent les chrétiens et tous ceux qui ont le toupet d’être juifs, mécréants ou homosexuels !

Nous avons entendu le même cri devant le Sénat, où une centaine de petites soldates de l’islam, furieuses qu’une assemblée puisse légiférer sur le voile des assistantes maternelles, ont gémi « halte à l’islamophobie » et ont menacé Hollande, lui faisant savoir que les musulmans étaient… 10 millions en France, un chiffre plus proche des réalités que les 4 millions annoncés par Guéant. Nous avons vu une banderole, brandie par ces fanatiques, comparant ce vote à la politique d’Hitler, montrant donc que pour ces musulmans, exterminer des juifs et interdire le voile dans certains situations professionnelles, c’était pareil. Sur cette vidéo, Pascal Hilout a traduit la réelle signification des paroles prononcées en arabe, ce jour là, devant le Sénat. C’est sans ambiguïté.

A Lyon, devant les locaux du PS (c’est bien la peine qu’Aubry se soit donné tout ce mal avec le recteur UOIF de Lille, Amar Lasfar), nous avons entendu le président de la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie, le nommé Abdel Aziz Chaambi, annoncer clairement la couleur. « Fadela Amara est venue comme caution bougnoule, comme caution maghrébine chez Sarkozy pour ne rien faire dans les banlieues ! (…) On ne veut pas de cette diversité à la noix, on veut des gens comme nous, des gens parmi nous, qui aillent prendre les commandes, et on en est capables ! (…) Aujourd’hui aux municipales vous pouvez faire des listes. Aux prochaines législatives, il faut qu’on présente des candidats là où on peut. (…) Il y a un objectif politique derrière, je vous le dis ! (…) Quand on nous dit qu’il y a six millions de musulmans en France… »


L’arrogance, le mépris et la haine de ces militants est palpable dans leurs attitudes, dans leurs regards, dans leurs expressions. La volonté d’en découdre, la certitude d’être en mission sacrée, est visible dans ce qui ressemble à du fanatisme. Jamais une religion, depuis 1905, n’a osé provoquer aussi ouvertement la République laïque. Nous n’avons pourtant, face à ces trois événements graves, entendu intervenir aucun candidat se réclamant des valeurs de la gauche, aucune organisation se prétendant laïque, aucune association se prétendant anti-raciste, aucune organisation syndicale, aucun ministre du gouvernement, pas davantage le Premier ministre ou le président de la République. Des djihadistes annoncent clairement la couleur, ils ne cachent même plus qu’ils entendent se servir de toutes les méthodes pour imposer l’islam à notre pays, y compris les élections par la loi du nombre, et la nouvelle « citoyenneté de résidence » chère à la gôche ! Et tout le monde se tait ! Ils ont peur de l’émeute, de perdre des voix musulmanes, ou les subsides de l’émir du Qatar ?

Lire l'ensemble de l'article ICI 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Francis Claude 31/01/2012 19:42


cher homonyme c'est avec plaisir que je viens de lire vos commentaires qui sont exactement mon analyse mais je n'ai hélas pas vos talents de plume. Pour moi le prochain Président , mais je
souhaite une Présidente, quel qu'il soit va vivre un enfer, je suis également de votre avis Sarkosy devrait laisser la place car orgeuilleux comme il l'est il ne voie pas que les français le
detestent et que le vote contre lui sera un vote sanction comme nous en avons hélas déja connu(Giscard/mitterand) alors au second tour allons massivement voté pour MARINE qui comme vous le dites
est la seule capable de redonné un visage Français a la France!!!mais attendons nous a de trés graves troubles de l'ordre public les racailles armée jusqu'aux dents ne vont pas laisser le gateau
s'échapper sans faire couler le sang des Français(que nos detracteurs la ferment je sait la plus part des racailles sont FRANCAIS MAIS DE PAPIERS SEULEMENT)et le blocus de tous les gauchistes de
tous poils de France risque de paralysé notre pays. Et si par malheur c'est le capitaine de pédalo qui passe alors la c'est la France profonde derriére Gavroche qui va ce révoltée pour que nous
gardions notre identité nos coutumes notre fiertée...nous avons pratiquement le méme age et j'espére que nos fils irons faire le travail que nous ne pouvons plus faire
phisiquement(quoique..............)


courage et relevons la téte....

Francis NERI 31/01/2012 19:01


Le prochain quinquennat ne sera pas une promenade de santé, non ! Avec 10 millions d'ennemis potentiels installés sur notre
territoire, c'est plus que probable.


Et comme il est convenu que François Hollande soit Président, et qu’ensuite il prendra l’assemblée nationale, la gauche, avec le Sénat
et les régions, aura tous les pouvoirs à sa disposition pour mettre en œuvre son projet de « coalition » autour des « djeunes », des femmes, des minorités.


Ainsi pour cette gauche qui parie sur l’immigration contre les classes populaires, la question centrale de la justice
sociale pour le peuple français n’est pas une option. François Hollande l’a souvent exprimé et il le maintient.     


Revendiquer la préférence nationale ferait désordre. La gauche est tiers mondiste et ce n’est pas négociable. Circuler il n’y a rien à
voir !


Cette nouvelle « architecture » de la gauche Française se heurte à "d’effrayantes" études d’opinion « sous hautes
protections et ultras secrètes » : Marine le Pen serait en effet quasiment à égalité avec Nicolas Sarkozy.


Le spectre d’un 21 avril à l’envers devient une hypothèse crédible.    


Vous imaginez la suite : la reconstruction de la droite se ferait autour de Marine le Pen si, comme François Hollande le pense,
il ne gagnerait contre elle qu’avec 60 % des voix ! Rien à voir avec Jacques Chirac qui fit 82 % il y a 10 ans.


Nicolas Sarkozy se présentera t-il ? A sa place je n’en ferai rien. Qu’il laisse la place à quelqu’un de moins
« grillé » dans l’esprit des Français et s’intéresse à l’Europe ou à la banque par exemple. Voilà ce qui est à sa dimension ! Il y ferait probablement un bon
Président ! 


Devons nous nous réjouir de son élimination au premier tour ? Je pense que non et qu’il serait préférable de retrouver Marine et
Nicolas au second.


Dans le cas contraire, préparons nous à nous battre avec Marine qui sera alors le dernier rempart contre l’islamisation
de la France et le capitalisme financier prédateur et irresponsable.    


31 01 12


Francis NERI


http://semanticien.blogspirit.com

marco 31/01/2012 17:25


Le prochain quinquennat ne sera pas une promenade de santé...