Les jeunes communistes sont vraiment très cons, comme le chante Brassens - Par Gérard Brazon

Publié le 22 Mai 2014

Par Gérard Brazon

Le mouvement jeunes communistes d’Ivry sur seine Organise une soirée-débat "Stop à l'islamophobie" le 23 mai place voltaire à Ivry-sur-Seine à 19h00.

Chaque jour me vient de nouvelles informations, qui chaque jour, me rendent aphone où me laisse effondré de désespoir...  Alors mon entourage, lassé de m’entendre, m’enferme dans mon bureau comme un gosse qui chiale trop fort pour que je me calme. Voyant mon ordinateur qui semble me faire un signe, comme pour me réconforter, je m’installe devant lui et caresse de mes gros doigts son délicieux clavier. Je lui parle doucement, lui dit ma rage. Puis me vient à l'esprit avec le calme revenu, des mots embrouillés d’abord, puis des phrases que j’essaye péniblement de mettre en forme. La thérapie fonctionne. Même si l'orthographe et la grammaire vacillent encore. Que l'on veuille bien me pardonner.

Je pense à ces milliers de personne qui savent et ne peuvent écrire. A ces millions de personnes qui savent confusément mais ne réalisent pas d’où vient le malaise. Nous sommes là pour défricher si c'est possible, nous sommes les sentinelles me dis-je, un rien prétentieux. Je pense aussi à ces millions de personnes qui ne savent pas, ne cherchent pas à savoir et sont comme les communistes dans une cage où ils ânonnent les mêmes stupidités depuis 50 ans pour les plus jeunes, depuis 70 ans pour les plus anciens qui tiennent encore debout, cheveux long, barbe blanche, idées courtes, burinés par des kilomètres de "manif-camarade", rendus sourds par les hygiaphones hurlant les mêmes sempiternelles fadaises, et qui se déclarent à l’avant garde du peuple. Les pauvres fous ! Ils continuent de radoter ces militants communistes à la ramasse.

Ah, J’en ai connu de ces cégétistes laborieux, obtus, dans mon entreprise publique, à la garantie de l’emploi assurée qui refusaient l’évidence, et allaient même affirmer en salle du personnel que Solidarnosc n’était qu’un syndicat de traîtres, que la Pologne croulait sous les richesses du socialisme et que le capitalisme avait inventé les films où le peuple faisait la queue des journées entière pour avoir un peu de viande. Ils y croyaient dur comme fer.

Comme chantait Brassens, « le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con, qu’on est vingt ans, que l’on soit grand-père, quand on est con, on est con. Comment ne pas avoir cette chanson dans la tête qui vient vous hanter lorsqu’il s’agit de parler des communistes, de ces cons de base, qui jamais ne comprendront rien à l’affaire.

Alors donc, le mouvement jeunes communistes d’Ivry sur seine Organise une soirée-débat "Stop à l'islamophobie" le 23 mai  contre: «L'islamophobie» «La peur de l'islam»... «L'islam-gangrène»... « L'invasion musulmane »... Autant de termes qu'il est devenu banale d'entendre en France depuis quelques années.

Guerre aux ChrétiensEnfant de 9ans décapité

Pour les demeurés communistes, ce n’est pas une réalité. Boko Aram, c’est une illusion. La chrétienne enceinte qui sera pendue pour apostasie, un leurre. Les pendus homosexuels également. Pire encore dans la bêtise : Ce racisme anti-musulman est en réalité un transfert des discriminations anti-arabes qui ont existé jusqu'à la fin des années 90 ! L’islam est donc devenue une race ? Les communistes des psychologues ?

Les idiots utiles de l’islam ignorent qu'ils parlent d’un système totalitaire qui se prétend religion et ils considèrent au passage, que c’est une race. Un peu comme si le communisme était une race, au même titre que le nazisme et autres joyeusetés qui firent périr des millions d’individus. Bien entendu, comme le terrain est sableux, nos compères à deux neurones raccrochent le bébé à une discrimination concernant les arabes, en oubliant au passage que dans l’islam, il n’y a que 14% d’arabes et que parmi les arabes il y en a quelques millions qui sont chrétiens.

Alors oui, il faut le savoir. Il faut creuser un peu. Il faut connaître son sujet et ne pas confondre Staline avec l’Abbé Pierre. Entres-vous plus de controverses, cons caducs ou cons débutants, petits cons de la dernière averse vieux cons des neiges d’antan. Tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais !

40 coups de fouet pour un pantalonExécution d'une femme afghanneVous prenez automatiquement la défense de l’horreur au nom de l’humanisme assassin de gamines lapidées, de lycéennes violées, de chrétiens d’Orient mis en croix devant des gosses. Pour vous, ce n’est pas l’islam ?  Jeunes abrutis ! Pour vous, ce n’est pas l’obéissance à Allah, ce dieu démoniaque qui fût au service d’un malade déclaré prophète par lui-même, pour lui-même. Un gigolo devenu meurtrier de masse et qui a fini sa vie en pédophile. Vous, qui vous dites sans dieu, sans croyance, vous vous aplatissez devant une idéologie mortifère.

Nous devons déconstruire leur vision biaisée de l'identité Française dites-vous, alors même que toute votre histoire a consisté à détruire la France, la Nation et de trahir nos armées sur les fronts de nos batailles, comme avant-guerre, en organisant le désarmement face à l’ennemi nazi ou en sabotant les avions de notre armée, (des militants communistes furent fussillés pour cela ! Qui le sait aujourd'hui ?) à collaborer avec les nazis jusqu’en juin 1941 pour obéir à Staline, au nom de "La France est mon pays, l’URSS ma patrie" ! A saboter encore les usines d’armements lors de la guerre d’Indochine au nom de la solidarité nécessaire avec les communistes du Viêt-Cong, à porter les valises du FLN qui servaient à alimenter en armes ceux qui tiraient sur nos soldats de France.

N’avez-vous donc rien appris de ces ordures du passé. De ces Maurice Thorez, Jacques Doriot, l’un artisan de la déconfiture française, déserteur, l’autre ex communiste, créateur du Parti Populaire Français artisan de la collaboration et grand ordonnateur de la Waffen-SS Française.

N’avez-vous toujours pas compris que vous êtes des inutiles, des croupions, des camés au gros rouge. Vous méprisez les patriotes français, la baguette de pain, le sauciflard et le pinard ! Savez-vous où ils vous le mettent les patriotes ? Dans l’ordre ou pas…

Etes-vous à ce point attardés pour ne pas réaliser que votre idéologie a tué 100 millions de personnes, bien plus que les nazis et bien moins certes, que l’islam. Mais à votre décharge, c'est 14 siècles de massacres islamiques et non 80 ans de communisme que les auteurs ont à leur actif. Rien qu’en Inde avec le massacre de l’Indi Kouch, c’est 80 millions de morts. Fort heureusement, votre idéologie, comme le nazisme n’est plus, alors même que l’islam sévit encore.

Alors, avant de dire cette énormité : Ce n'est pas l'islam qui nous envahit mais bien les propos nauséabonds et rétrogrades d'une partie de la classe politique Française et de nos médias, prenez la peine de regarder pas dessus la Méditerranée, d’observer l’Afrique subsaharienne, de constater d’où vient les financements qui permettent à ces salauds, à ces groupes djihadistes qui, rappelons-le au passage, ne font qu’obéir au Coran, au beau modèle qu’est Mahomet, celui qui trouvait normal au 7 iém siècle, de piller, de capturer des femmes pour en faire des esclaves et de massacrer tous les opposants, y compris les poètes.

Pour vous donc, les esclaves au Qatar, en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabe Unis,  vous en avez rien à faire. Rien à faire des droits de la femme en terre d’islam.

Vous n’en avez rien à faire des meurtres de femmes en Somalie, au Yémen, au Pakistan en Afghanistan ! L’égalité des sexes, vous vous en tapez le coquillard.

Vous êtes de grands malades au fond, mais c’est normal, vous êtes des communistes. Une engeance dont on n’a pas encore fait le procès et qu’il faudra bien éradiquer un jour... comme l’islam.

Gérard Brazon (Mon blog – Puteaux-Libre)

* (Wikipédia)  En 1951, A. Rossi faisait état d'un certain nombre de sabotages à l'initiative des communistes : poudrerie de Sorgues, établissements Renault, établissement Farman (Aviation), établissements Weitz à Lyon, SOMUA (Chars) à Vénissieux, Compagnie générale de construction à Saint-Denis, CAPRA à Courbevoie5.

Plus tard, les historiens ont eu tendance à minimiser les sabotages. (On se doute pourquoi ?) Ainsi, Jean-Pierre Azéma, tout en notant que les actes de sabotage « furent très peu nombreux » et qu'un seul tract répertorié préconise la sabotage actif, fait quand même état, en plus de l'affaire des usines Farman, d'actes de sabotage caractérisés dans des usines pyrotechniques près de Bourges. Après avoir noté qu'« En l'état actuel des sources, un seul cas est connu avec certitude, celui du sabotage des moteurs d'avion aux usines Farman à Paris [...] » 

Toutefois, dans un ouvrage sorti plus récemment, MM. Berlière et Liaigre, professeurs d'histoire, font état de plusieurs autres sabotages et incitations au sabotage.

Ainsi, un tract distribué en février 1940, déclare aux ouvriers: "[P]ar tous les moyens appropriés, en mettant en œuvre toutes vos ressources d'intelligence, empêchez, retardez, rendez inutilisables toutes les fabrications de guerre." Des sabotages sont relevés à la Société Générale d'Application et d'Électricité et de Mécanique (sabotage de 58 tubes de canon antichar) en octobre 1939, à l'usine de bougies BG en novembre 1939, accompagnés de tracts et papillons calligraphiés, aux usines Renault à Boulogne-Billancourt sur des chars en décembre 1939, à la cartoucherie de Toulouse entre décembre 1939 et février 1940, aux chantiers de constructions navales de Saint-Nazaire...

En 2006, deux historiens, Jean-Pierre Besse et Claude Pennetier publient un document d'archive relatif aux négociations pour la reparution de l'Humanité en juin-juillet 1940. Ils appellent ce document la « déclaration d'intention du 20 juin ». Ce sont des notes où Maurice Tréand prépare des arguments pour convaincre les nouvelles autorités d'occupation d'autoriser la diffusion légale de l'Humanité. (...) 

Durant cette période où les évolutions sont aussi rapides que brusques, des directives contraires ont été données et là encore, on peut s'interroger sur la façon dont le militant communiste de base a reçu et interprété ces mots d'ordre. "

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 23/05/2014 19:14


Merci pour cette info  !


On savait déjà que ls socialauds étaient d'immondes raclures, mais là, ils battent des records !

Marie-claire Muller 22/05/2014 21:34


Le gouvernement déroule le tapis rouge à un djihadiste





Mercredi 21 mai 2014 à 2:09


Communiqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen – mardi 20 mai 2014


Marion Maréchal-Le Pen dénonce la venue très discrète sur notre territoire de Monsieur Abdelhakim Belhadj, reçu début mai au Quai d’Orsay, à l’Institut de Recherche et d’Etudes Méditerranée-Moyen
Orient et à Science-Po Paris.


Alors que le Premier ministre clame haut et fort que le gouvernement va régler le problème des djihadistes français, c’est l’ex-numéro deux d’Al-Qaïda que celui-ci invite en France,
actuellement responsable de centres de détention en Libye dans lesquels exécutions sommaires et actes de torture sont couramment pratiqués.


Ce n’est pas un hasard que cette visite peu glorieuse ait été aussi peu médiatisée compte tenu des états de services de cet éminent djihadiste : vétéran de l’Afghanistan dans les années 80
aux côtés des Talibans, fondateur du Groupe Islamique combattant en Syrie, responsable d’Al-Qaïda à Bagdad pendant la guerre du Golfe, responsable de l’assassinat de deux députés tunisiens,
arrêté en 2003 par la CIA et enfin, suspecté par les autorités espagnoles d’être impliqué dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid.


Abdelhakim Belhadj, aidé en cela par le Qatar et la France, est également l’un des principaux acteurs de l’insurrection de 2011 en Libye qui a débouché sur le chaos que l’on connait. Aujourd’hui
à la tête de 25000 hommes, très impliqué dans l’entraînement des djihadistes (dont des français), appliquant la charia dans les zones qu’il contrôle en Libye, il a aussi la mainmise sur les
champs pétrolifères libyens. Une raison vraisemblablement suffisante pour que le gouvernement en oublie subitement ses prétendues valeurs et les sacro-saints droits de l’homme.


Share on facebookShare on twitterShare on emailShare on
pinterest_shareMore Sharing Services120

Pivoine 22/05/2014 18:32


Cette soirée-débat est d'autant plus incompréhensible que bcp de communistes sont racistes !

mika 22/05/2014 11:19


La résistance communiste (source site contre
culture)


Pacte germano-soviétique : du 22 août 1939 au 21 juin 1941


 


Premier calcul :
Arrivée des Allemands à Paris : 14 juin 1940
Libération de Paris : 25 août 1944
Durée de l'occupation à Paris : 1533 jours
Durée de l'occupation vue par les communistes : 1161 jours, soit le quart de moins que les autres.

Second calcul : 
Déclaration de guerre : 1 septembre 1939 (Invasion de la Pologne)
Fin de la guerre : 8 mai 1945 (Armistice)Total : 2076 jours
Durée de la guerre contre le nazisme,  pour les communistes :  1417 jours, soit le tiers de moins que les
autres.
Disons que pour une journée de 7 heures (35 heures oblige), qui commencerait à 9 heures du matin, que les communistes ont embauché à
11 heures 13 minutes.