Les journalistes économiques ou politiques ne peuvent s’empêcher de caricaturer les positions du Front National - Par Daniel BENBASSAT

Publié le 29 Août 2012

  

Je suis souvent agacé de ces a priori, et je souhaitais donner ma position personnelle sur ces sujets, qui est aussi celle de nombreux militants, sans engager en rien le FN, mais en expliquant comment je vois les choses.

 

Le FN veut revenir au franc

 

Le FN n'est pas pour une sortie de l'euro immédiate et solitaire. Le FN est simplement pour anticiper une explosion de l'euro qui n'est que trop probable, les difficultés se propageant de la Grèce, vers l'Espagne, le Portugal et l'Italie.

D’autres pays, comme l'Allemagne, la Finlande et sans doute l'Autriche et les Pays-Bas avouent étudier un plan B dans ce cas. Même la Grande-Bretagne, qui n'est pas dans la zone euro, se prépare à un tel évènement.

Par ailleurs, le FN propose que la sortie de l'euro se fasse en partenariat avec d'autres pays de la zone euro, en négociant, en autres avec l’Espagne et l’Italie, qui sont les pays voisins qui y ont le plus d’intérêt.

De plus, le FN prévoit, au préalable à toute sortie de l’euro, un  référendum pour recueillir l'avis du peuple français.

 

Le FN est contre la mondialisation ; Le FN est pour la fermeture des frontières

 

Le FN n'est pas opposé à la mondialisation systématiquement et sans nuance. Le FN est pour les échanges libres de marchandises entre pays développés de la zone euro (Allemagne, Italie, Espagne, etc..).

Le fait de préconiser un certain protectionnisme ne veut pas dire qu’il faut fermer les frontières. Les USA, et d’autres pays d’Amérique, protègent leurs frontières, que ce soit pour les marchandises, les capitaux  ou les personnes.

 

Le FN est contre le libre-échange

 

Le FN propose simplement un protectionnisme raisonné (c'est-à-dire en fonction de catégories de produits et de la situation du pays exportateur) vis-à-vis de certains pays qui n'ont pas les mêmes contraintes que nous (coût du travail très faible, sans aucune assurance ni sécurité ni horaires maximum pour les travailleurs, pas de normes de sécurité des produits, pas de norme anti-pollution, etc...).

Il est certain que les industriels français ne sont pas compétitifs dans ces conditions.

Le FN veut simplement diminuer l'inégalité de concurrence que cette situation engendre, par des droits de douane appropriés.

 

Le FN est contre le libéralisme

 

C'est complètement faux. Dans le cadre national, le FN est tout à fait libéral au sens économique, c'est-à-dire qu'il est pour la libre entreprise, et il se préoccupe beaucoup des PME-TPE.

Au contraire du gouvernement Sarkozy qui a beaucoup favorisé les grandes entreprises, en particulier sur le plan fiscal, le FN préfère favoriser les PME qui sont celles qui créent de l'emploi en France.

 

Le FN est pour un état-providence

 

Le FN n'est pas pour un état providence qui interviendrait dans tous les domaines.

Au contraire de l'UMP et du PS, le FN est pour un état stratège, qui donne des orientations, mais ne se mêle pas de tout.

En plus de la stratégie économique et politique, le rôle de l'état devrait être de gérer au mieux les services publics (hôpitaux publics, école publique, poste, infrastructures, sécurité, justice, administration), y compris dans les campagnes, mais pas de prendre la place du privé dans d'autres secteurs, comme l'industrie, le logement, l'emploi, les services, la santé, la formation, etc...

Il est à noter que le FN demande la réduction du budget des régions, qui sert essentiellement aux élus socialistes actuels à subventionner leurs électeurs, et à faire des dépenses somptuaires sans intérêt pour le grand public.

 

Le FN veut supprimer complètement l’immigration.

 

C’est faux. Il faut continuer à accueillir des étudiants étrangers, et offrir des postes à des compétences spécifiques qui n'existent pas en nombre suffisant en France.

Par contre, il n'y a aucune utilité à accueillir des immigrants sans aucune qualification, qui vont alimenter le travail au noir.

De même il n'y a aucune utilité à faire venir des immigrés qui vont prendre la place des français sur des postes en nombre insuffisant, et donc qui vont provoquer une augmentation du chômage, et en fin de compte vont aggraver le déficit public ou vont engendrer des impôts et taxes supplémentaires.

A ceci, s’ajoute d’ailleurs l’AME et des retraites payées à des étrangers, n’ayant pas ou peu cotisé en France.

 

Le FN fait une fixation sur la sécurité.

 

Les moyens de la sécurité des citoyens, effectifs de police et de gendarmerie, ont beaucoup baissé pendant les 10 ou 20 dernières années, alors que la population a augmenté. Ce n’est donc pas faire une fixation de souhaiter le retour a une situation plus satisfaisante.

Dans le même temps, la justice est de plus en plus engorgée, les délais de jugement se rallongent, et les coupables ne sont pas punis faute de place dans les établissements pénitentiaires.

Les délinquants mineurs sont de plus en plus nombreux et ils ne risquent plus rien.

Les zones de non-droits s’étendent, là où les dealers de drogue sont rois et où les forces de l’ordre n’ont plus accès sous peine d’embrasement, comme les récents évènements d’Amiens viennent nous le rappeler.

De plus en plus de policiers ou de citoyens se trouvant au mauvais moment au mauvais endroit, sont fauchés par des tirs de Kalachnikov, que seuls peuvent se procurer les gangsters.

Même si certains endroits du territoire français sont encore épargnés, il est certain que la situation se dégrade, et le désengagement des services publics n’arrange pas les choses.

 

Le FN est anti-musulman

 

Le FN est un parti laïc qui considère que la religion est une affaire privée. Il n’est donc pas plus contre les musulmans que contre les juifs ou les chrétiens. Le FN s’insurge simplement contre les manifestations de certains islamistes qui vont à l’encontre de la laïcité ou des lois de la république.

On peut citer comme exemples à ce propos : les prières de rue, la viande issue d’abattoirs rituels sans information du consommateur, la construction de mosquée sur les fonds publics, le port de burqa dans l’espace public, la polygamie, le refus de la mixité dans les services publics, les menaces contre la liberté d’expression, etc…

 

Daniel BENBASSAT

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article