Les Juifs de France et de Belgique vont-ils songer à quitter l'Europe ?

Publié le 17 Février 2012

Il y a plusieurs années, j’ai visité Anvers, en Belgique. Là, j’ai découvert une communauté dynamique et bien implantée. Bon nombre des membres de la communauté étaient des diamantaires et des vendeurs de pierres précieuses. Une partie des bénéfices étaient alors donnée aux organismes  de charité et aux programmes sociaux. Les synagogues de la ville étaient pleines de fidèles et les sons de la Torah pouvaient être entendus de partout dans cette ville.

Manifestation anti-juive à Anvers – 2009

Cette communauté a réussi à préserver son caractère juif, et il n’y avait presque pas de mariages mixtes. Bon nombre de membres de la communauté jeune étaient actifs dans le mouvement Bnei Akiva, qui leur a enseigné les valeurs sionistes et un amour pour Israël.

Une mosquée opulente a depuis été construite à l’endroit même où un Bnei Akiva se dressait autrefois. La mosquée sert les nombreux musulmans qui sont arrivés à Anvers ces dernières années. L’invasion musulmane de la ville, et la montée simultanée de l’antisémitisme, ont incité les Juifs de la ville à s’emparer de nouveau de leurs baluchons pour s’en repartir vers d’autres horizons et tout reconstruire de zéro. Heureusement pour les Juifs d’Anvers, aujourd’hui il y a un Etat juif où ils savent qu’ils peuvent toujours émigrer et obtenir immédiatement la citoyenneté.

 

Lors de ma dernière visite à Anvers, quand je leur ai dit qu’il n’y avait pas d’avenir pour les Juifs en Belgique, ils ont refusé de me croire. Ils ne pouvaient pas imaginer qu’ils seraient un jour, considérés comme « des étrangers » dans « leur propre pays », surtout après l’invasion nazie. Mais ce qu’ils pensaient être juste un cauchemar devient maintenant une réalité menaçante.

Dans la ville israélienne de Ra’anana, où je vis, on croise souvent des grandes familles qui ont émigré de France et de Belgique. Ils ont vu la réalité émergente et en sont venus à cette conclusion évidente : l’immigration vers Israël.

De nombreux pays européens se remplissent avec des immigrants originaires de pays musulmans. Il y a des quartiers entiers de Londres, Paris, Amsterdam et Stockholm qui ont perdu leur caractère européen. Ecoutez le bruit assourdissant de l’appel à la prière musulmane, et vous pourriez confondre  des villes célèbres d’Europe avec des quartiers de Turquie, du Pakistan ou d’Afghanistan.

Les gouvernements européens tentent de faire face à la migration musulmane, mais il est déjà trop tard. Ce qui a commencé comme une « migration économique » est aujourd’hui une tentative de prise de contrôle hostile.

La hausse de l’immigration musulmane à travers le continent européen, couplée avec l’inaction des gouvernements, a conduit à une forte augmentation des radicalismes de droite. Les partis nationalistes, avec des slogans qui rappellent les plus sombres moments du 20e siècle, gagnent de la force dans les pays qui étaient auparavant connus pour leur tolérance et leur points de vue modérés. Chaque mosquée construite à Zurich, Copenhague et Oslo fait ressortir des éléments les plus radicaux de la population locale.

Une population qui se sent menacée peut commettre des actions irrationnelles. Les juifs d’Europe sont convaincus que la tendance nationaliste actuelle ne les vise pas, mais il n’y a aucune garantie que les idéologies nationalistes ne rejettent pas tous les étrangers, et que les Juifs, comme en Allemagne en 1936, soient considérés de nouveau comme étrangers dans leur pays. Même s’ils y ont vécu depuis 2.000 ans.

La conclusion évidente est que les Juifs d’Europe devraient sérieusement envisager de déménager en Israël en ce moment. Dans la réalité d’aujourd’hui, l’Etat d’Israël est un îlot de stabilité économique. Les prix des logements sont en baisse et ses réseaux ultra-modernes de communications permettent à quiconque de créer sa propre entreprise à tout moment.

Dans le même temps, Israël devrait lancer une campagne de grande envergure pour permettre aux Juifs d’Europe de venir en Israël et pour les intégrer dans la société israélienne. Il y a de beaux quartiers avec des vues à couper le souffle en Galilée, des villes et villages qui pourraient leur rappeler les maisons qu’ils ont laissées derrière. Voilà comment Israël peut réaliser son objectif fondamental et servir de patrie pour tous les Juifs.

D'après le Dr Haïm Shine – Israel Hayom – Adaptation française Agnes Bar Zvi – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

Claude Germain V 17/02/2012 17:47


Je me suis senti plus en securité en Israel y etant de passage pendant 10 jours que de pressentir cette violence latente qui monte partout en France .Au moins les israeliens savent a quoi
s'attendre et sont pret ; je me fait moins de souçis pour eux que sur ce qui est en train de se produire et de s'installer en France .Parce qu'ici nos dirigeants complices et collabos sont comme
des veaux qui fixent le couteau qui va .........


Le plus rageant c'est que beaucoup de nos dirigeant surtout socialos qui ont proné la mixité forcée ,la discri positive et surtout l'nvahissement de la France ,pour certains ,leurs propriétés
existents deja en Israel .......allez comprendre ???


Pour la vielle France judéo-chretienne ,il est pratiquement trop tard ,a moins d'une reincarnation de Jeanne D'Arc ou de Charles Martel pointe son nez  ,mais comme le disait il y a quelques
jours un ecrivain deçu par la religion :" Il est vrai que l'on peut toujours prier le plafond " au moins on ne sera pas deçu .....mais ça peut durer longtemps  .


Et le jour ou les communautés europeenes juives vont commencer a faire leur Alyah en masse vers la terre promise ,sur la vielle europe il y aura BEAUCOUP DE SOUCIS A SE FAIRE .........

23bixente23 17/02/2012 17:29


j'espère qu'Israël sera aussi accueillant pour les non-Juifs (je n'aime pas le terme de "goy") judéophiles, chrétiens (comme moi: Protestant) ou non, dans le cas où on ne parviendrait
pas à reprendre l'Europe aux armées barbares...


être optimiste, ok, mais il est déraisonnable de ne pas envisager toutes les possibilités, d'autant que l'ennemi en face à une armée gigantesque et prête à tout, ce qui n'est pas rien !


l'immigration vers Israël dans quelques années, bien que je n'aie aucune origine juive, est une possiblité que je n'exclus pas, pourquoi le ferais-je ? après tout, n'importe quoi serait
oréférable à la vie en dhimmi dans mon propre pays, et la vie en Israël est loin d'être repoussante, si on ne psychote pas trop
sur la menace terroriste et le fiel bête et méchant de la plupart des Etats dits "démocratiques" aux origines judéo-chrétiennes...

Claude Germain V 17/02/2012 14:55


Une veritable catastrophe pour la vieille europe si les juifs européens voulaient faire leur ALYAH en masse vers Israel .Au moins eux ont une seconde mais VERITABLE PATRIE qui les attend .


SOUMISSION ou GUERRE CIVILE ,pas d'autres solutions .Une troisieme est IM-PO-SI-BLE .........

jpb 17/02/2012 13:19


A mon avis je ne croies pas que les juifs soit rejeter ,car pour moi ils n' y a aucun problème,je suis Français de souche et je n'ai rien à dire à leur sujet,par contre les immigrés qui foutent
le feu etc...ne sont pas juifs,donc à votre avis qui ???

Claude Germain V 17/02/2012 12:58


Sacré problemes avec Word sur le site ........................