Les justifications hypocrites du Maire de Mantes la Jolie, Monique Brochot, sur sa mosquée...

Publié le 30 Octobre 2013

Voilà donc une femme, une autre de ces femmes maires de villes qui se mettent à genoux devant les demandes des associations musulmanes.

Ces associations jouent sur le culturel pour mieux faire avancer le cultuel. Ces maires, femmes qui plus est, semble ignorer qu'aussi bien dans la culture que dans le culte, la femme n'existe guère que comme un être de seconde zone, un vagin sur patte ou du bétail suivant les régions du monde. La femme n'est, de toutes les façons, qu'un être secondaire offert par Dieu à l'homme. 

Sourate 2 Verset 223. "Vos femmes sont un champ pour vous. Allez-y comme vous l'entendez

Déclaration islamique des Droits de l'homme "Les hommes ont autorité sur les femmes en vertu de la préférence que Dieu leur a accordée". 

 

C'est pourquoi, je n'excuse pas les Maires en général de ces abandons de la laïcité pour avoir le vote musulman. Mais je ne pardonne pas aux femmes Maires qui trahissent leur sexe et abandonnent leurs citoyennes.

Gérard Brazon

*****

Le Parisien.fr

Tensions à Mantes-la-Ville. Le projet de salle de prière déchire la majorité municipale. Vendredi soir, à la suite d’une délibération très technique, la maire, Monique Brochot (), a accepté d’accorder une salle de prière à l’une des deux associations musulmanes de la ville. En plus de créer des tensions entre ces deux associations, cette opération a provoqué la démission de Patrick Lefoulon, l’adjoint aux finances (PS), qui s’inquiète de l’équilibre du budget de la commune. Pour sa part, Monique Brochot affirme que l’opération ne coûtera rien à la commune.


Le projet de salle de prière créée des tensions entre les associations musulmanes…

MONIQUE BROCHOT. Tout a été fait dans les règles. J’ai consulté l’association des Libres penseurs pour être irréprochable sur le plan de la laïcité. Ensuite, nous avons appris que la salle de prière devait être cédée à une association cultuelle. Or, El Fethe, avec qui nous discutions depuis des mois, est culturelle. Nous avons donc finalisé le projet avec une autre association, cultuelle cette fois. Il est vrai que cela crée des tiraillements en interne.

Combien cela va-t-il coûter à la commune?
 

Rien, je veux le dire. C’est transparent. Les locaux appartiennent aujourd’hui à la Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines (Camy). Une fois que les musulmans disposeront de l’argent pour l’achat des locaux, la Camy nous la revendra et nous la céderons immédiatement aux musulmans. Ils devront débourser 600000 €, hors frais de notaire. Cela ne nous coûtera rien.

La communauté musulmane ne dispose pas encore de l’argent. Pourquoi avoir voté une délibération si tôt au conseil municipal?

Faire voter cette délibération nous permet d’encourager les dons dès aujourd’hui. Au moins, les pratiquants vont voir qu’il y a un projet appuyé par la mairie et qu’il est solide.

Cela tombe bien aussi, à quelques mois des municipales…

Effectivement, ça tombe bien… (sourire)

Que pensez-vous de la démission de votre premier adjoint, Patrick Lefoulon?

Je l’avais prévenu que s’il votait contre, j’en tirerai les conséquences. Il n’a fait que devancer ma décision. Je pense que, derrière son geste, il y a une stratégie politique de sa part.

****

Voici son avis  ce qui arrive à un Maire qui s'oppose à la "politique culturelle" de son Maire et de l'islam.

L’islam, sujet explosif. Patrick Lefoulon, élu à Mantes-la-Ville, l’apprend à ses dépens. Il vient de déposer plainte au commissariat de Mantes-la-Jolie après avoir retrouvé, à deux reprises, les pneus de sa voiture crevés. Lors du conseil municipal du 11 octobre, cet élu s’était illustré en dénonçant la cession, par la mairie, d’une salle de prière à destination de la communauté musulmane. 

 Mantes-la-Ville, hier matin. Patrick Lefoulon a retrouvé, à deux reprises, les pneus de sa voiture crevés.

Source: Le Parisien.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 30/10/2013 18:47


Dufoulon, ma foi du courage. Il faudra que les patriotes ne le laissent pas se faire fouler au pied.

L'EN SAIGNANT 30/10/2013 16:46


Encore une "CONIASSE" de plus qui finira sa vie sous une BURKA ... Pauvre nous ..!. PAUVRE FRANCE ..!. Où et jusqu'où sommes nous tombés avec ces tristes Maires traîtres et faux culs .!. ?

lucie 30/10/2013 15:07


paix et tolérance????


être une femme ne signifie pas obligatoirement qu'on sera un meilleur maire.


mais est-il possible à un homme ou une femme d'être de bons maires quand ils sont confrontés à un multiculturalisme prêt à basculer à chaque moment?