Les Kabyles ne sont pas des arabes! Est-ce si compliqué à comprendre?

Publié le 14 Octobre 2010

Quand la presse française continue à faire des amalgames, servant la cause arabique... Que fait l’Anavad ?

Cette semaine je suis tombé par hasard, sur un article de presse, qui m’a interloqué (pour ne pas dire mis en colère !). Je vous laisse lire ci-dessous l’article en question, qui est paru le 8 octobre 2010, dans le journal Sud-Ouest sur la région de Saintes (France), version papier.

A croire, que plusieurs années après le départ du colon français, ce dernier persiste dans son code de l’indigène, en mettant tous les habitants de cette région du monde dans un seul et même sac !

Le journaliste devrait avoir honte de faire de tels amalgames, dénotant une incapacité historique, culturelle, ethnographique, sociologique notoire.

Nous sommes en droit de nous demander, si ce n’est pas une façon détournée de poursuivre une politique coloniale ?
Sachant que ce texte a été relu par un rédacteur-en-chef, ainsi qu’un secrétaire de rédaction... et d’aucun n’ont fait de recoupements historiques ?

Évidemment, ils font tous des "youyous" là-bas, ils sont remuants, bruyants comme des indiens... Pourquoi aller chercher la différence entre les Kabyles et les Arabes ?

L’ignorance mène à des dérives inadmissibles ! Que fait l’Anavad ?

-Il est grand temps, que ce fameux Anavad, ouvre un site de doléances, où nous Kabyles, pourront signaler toutes les dérives et amalgames de la sorte.
-Ces doléances pourront être utilisées, lors de futures rencontres avec des politiques.
-De futurs outils prouvant la volonté d’éradication du peuple kabyle par la suprématie arabo-musulmane.
-Encore faudrait-il, qu’une réelle démarche politique, pour obtenir l’autonomie soit en cours avec l’Algérie...

Je ne dis plus un mot, je vous laisse lire, et dites-moi si vous voyez la même chose : Un mélange honteux, travaillant pernicieusement contre l’autonomie d’un peuple à disposer de lui-même (le peuple Kabyle).

Du révisionnisme historique.
Notons au passage que Djamel Debbouze, pro-palestiniens notoire, franco-marocain, n’ayant jamais eu une quelconque pensée pour le combat Kabyle en public... Se retrouve comme fer-de-lance de la culture arabo-kabyle...
Du grand n’importe quoi...

Kabyles.net

 


Sud Ouest
CHARENTE MARITIME - SAINTES
08/10/2010
Titre : Un premier épicier arabe en ville
Sous-titre : Sur le quai, Meghzifene Lounès ouvre sa boutique sept jours sur sept

Djamel Debbouze a popularisé le personnage de l’épicier arabe dans « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ».
Depuis la sortie du film, en 2001, les vrais épiciers arabes se sont multipliés dans les villes.
Des Minimes à la Pallice, La Rochelle en compte plusieurs. Meghzifene Lounès, 28 ans, y a d’abord ouvert boutique, avec son frère, avant de s’installer à Saintes.
Il a loué un local sous les arceaux de la résidence Saint-Pierre, côté quai de la République. « Je suis ouvert sept jours sur sept, de 10 heures à 2 heures du matin.
Ici, vous trouverez de tout ! »
, assure, tout sourire, Meghzifene Lounès, dont les racines familiales sont en Kabylie.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 15/10/2010 12:30



Quoi de vraiment étonnant !....


 


Les journalistes, à force de vouloir parler de tout, finissent par "oublier" de se renseigner un minimum de peur de ne pas être les premiers à annoncer un évènement... Alors forcément !......



mfh 15/10/2010 00:26



...ni vu ni connu j' tembrouille...comme d hab..!!mfh