Les liens de Barak Hussein Obama avec le Wahhabisme de sa famille kenyane.

Publié le 12 Février 2013

Cet article proposé par Béatrice est un article traduit par Google. Veuillez donc pardonner la traduction élémentaire. Toutefois, le contenu est inquiétant pour nous les occidentaux, pour les Etats-Unis en particulier. Entre l'ONU sous la pression de l'O.C.I (Organisation des 57 pays musulmans appelant au blasphème anti islam) et la prise de pouvoir par les wahabistes y compris au plus haut niveau des états par l'Arabie Saoudite, le Qatar et j'en passe de ces pétro-monarchies qui sentent bien que le jour ou les occidentaux retrouveront leur indépendance énergétique et politiques en ayant au pouvoir des partis nationalistes et souverains, ce sera la mort de l'islam wahabiste.

A lire donc en urgence pour vous informer sur la progression de la peste verte, ce SIDA (Saoud.Islam.Destructuction.Abêtissement) mortel in fine pour nos cultures Judéo-chrétiennes.

Gérard Brazon

*****

Par Walid et Théodore Shoebat

Cliquez ici pour voir l'interview très révélatrice Musa Obama.

Alors que la connexion d'Obama pour sa famille musulmane au Kenya est un sujet de discussion acceptable dans le monde arabe, il est considéré comme un «grand tabou» aux États-Unis.

Pourquoi est-ce ainsi? Ce tabou doit être considérée comme abusive au mieux, purement préjudice au pire. Est-il juste que nous censurer de telles discussions simplement parce que les parents d'Obama sont «musulman»?

Le Conseil des relations islamiques américaines (CAIR) devrait condamner les médias pour garder un couvercle hermétique sur le sujet. 

N'est-il pas temps d'aller au-delà de ce qui est divulgué par le président Obama dans ses rêves de mon père ou le peu d'informations de Wikipedia, qui ne comprend que la photo publié par la famille Obama?

Family_Photo.jpg

Nous ne couvrirons que trois des plus proches parents du président Obama au Kenya 

1. Sarah, la grand-mère bien-aimée et bienveillant de Barack 
2. Sayid Obama, son oncle préféré 
3. Musa Ismail Obama, principal acolyte de son cousin germain et de Sayid .

Après que le président Obama ait inauguré, la partie musulmane de la famille Obama au Kenya en plein essor, elle est passée de la misère à la richesse "durant la nuit". Ils sont devenus l'une des familles les plus influentes dans l'ouest du Kenya et ont même étendu leur sphère d'influence à l'Arabie saoudite. 

Lorsque Sarah, la grand-mère du président Obama, a décidé d'aller au Hajj, un pèlerinage obligatoire à La Mecque avec Musa, cousin germain du président Obama, ils ont été accueillis à bras ouverts et ont fourni une escorte spéciale avec dispositif de sécurité complet et première classe de traitement à la cour royale saoudienne:

Son Altesse Royale le Prince Mamdouh bin Abdul Aziz a accompagné la famille du président américain Barack Obama dans son palais à Jeddah après le pèlerinage à La Mecque cette année. L'événement a été suivi par Son Altesse Royale le Prince Faisal bin Thamer bin Abdul Aziz, et Son Altesse Royale le Prince Abdul Aziz Bin Abdul Aziz Bin Mamdouh, et son Altesse Royale le Prince Abdullah bin Nayef ben Abdel Aziz, et un certain nombre d'autres princes et des fonctionnaires.

La raison d'un tel traitement, comme cela est expliqué dans une interview exclusive avec Musa Ismail Obama sur Al-Jazeera. C'est une relation étroite qui a été construite avec la famille royale saoudienne. Comme pour l'appel du président Obama pour l'éducation aux États-Unis, les Obama du Kenya ont lancé un projet similaire.

La grand-mère Sarah du président Obama a créé le Sarah Obama Benevolent Fund Institute, autrement connu sous le nom de Mama Sarah Obama Fondation pour l'enfance, et qui soulève 90% de ses fonds venant principalement des bailleurs de fonds aux États-Unis et certains en Europe. Ces fonds sont sollicités par l'aide humanitaire et selon le site ...

... Pour avoir un impact durable sur la vie des orphelins et des enfants défavorisés en améliorant leur logement, leur éducation 

Tout cela ...

... Pour aider le négligé viris du VIH / SIDA infectées et affectées dans le village de Kogelo en les liant aux dispensateurs de soins et les professionnels des services de santé des fournisseurs.

Obama_Sarah.jpg

(Barack Obama avec sa grand-mère Sarah)

C'est ce qu'on nous dit, mais lorsqu'on lit les activités réelles de la fondation en Arabie, il révèle un côté très sombre des efforts de la famille.

Musa Ismail Obama, le cousin du Président, dans une interview exclusive avec Al-Jazeera TV a expliqué tous les détails gênants. Ce qui n'augure rien de bon quand il est traduit en anglais: la majeure partie du Fonds Sarah ne sont pas au service des veuves et des orphelins. L'essentiel va vers l'octroi de bourses d'études libres à l'étude de la charia dans les centres les plus influents wahhabite en Arabie saoudite.

Dans cette interview choquante, Musa explique ses communications avec la cousine du Président Barack. Musa explique la méthode préférée du Président sur ses communications a travers un relaie des messages d'avant en arrière avec la famille au Kenya en passant par l'oncle Sayid Hussein Obama. C'est l'homme qui était en présence de Mama Sarah lors de l'investiture de Barack Obama en 2009.

Airport_Sarah.jpg

(Mama Sarah commence son voyage pour voir l'inauguration de Barack Hussein Obama )

Musa, l'acolyte de Sayid et le promoteur public de Mama Sarah à but non lucratif, il est devenu l'annonceur clé de la famille aux efforts sociaux au Kenya. Il choisit les médias arabes, demandent des aides publics, mais exige en condition préalable qu'aucune question n'est posée en ce qui concerne les détails de ces communications avec le président Obama ou lui poser des questions sur les vues politiques. Pourtant, il dit juste relier les points entre les riches arabes d'Al-Jazira. Il relaie le message de lever tous les fonds nécessaires puisque sa mission est de transformer le Kenya à majorité islamique en utilisant le nom de ménage d'Obama.

Le fonds a peu à voir avec l'éducation laïque ou la prise en charge des veuves et des orphelins. (...)  La majeure partie des fonds de la bienveillance de Sarah, comme Moussa l'a expliqué, va vers les bourses destinées à l'Arabie Saoudite le pays le plus virulent de wahhabisme, vers les Université Islamique de Médine, Umm Al-Qura à La Mecque et à l'Université de l'Imam Muhammad bin Saud Université islamique de Riyad pour favoriser la charia.

(...)  le Centre du Golfe Problèmes d'études stratégiques décrit ces institutions comme des «écoles salafistes, imbibées d'idées radicales» et sont «le ressort du wahhabisme":

«Wahhabites [] a grandi dans les écoles wahhabites et salafistes qui imbibées idées radicales dans l' université islamique de Médine, Umm Al-Qura à La Mecque Université et l'Université de l'Imam Muhammad bin Saud Université islamique de Riyad. (Voir l'essai, Le rôle des mouvements Wahhbist, dans une section intitulée Le cercle de la violence)

Musa exprime en arabe classique la façon dont il a mémorisé le Coran en entier et comment il a été diplômé pour devenir un spécialiste de l'islam, et sur la charia à l'université islamique de Médine.

«J'ai étudié l'arabe et la charia à l'université islamique de Médine, en Arabie saoudite," s'écria Musa tout en expliquant sa visite à Umm Al Qura, à l'Université avec l'oncle Sayid du Président Obama: "Au cours du mois de Muharram, nous avons visité moi et mon oncle Sayid le doyen de Umm Al Qura Université" at-il déclaré à Al-Jazira lors de l'entrevue.

"La nature de la visite", explique Moussa, «était de faciliter la bourse pour envoyer des étudiants à Umm Al Qura."

Umm Al Qura est un héritage qui comprend être l'un des monuments historiques et nationaux de l'Arabie saoudite. Un parangon de l'éducation wahhabite. Celle-ci est fière d'avoir été la première Université à imprimer les œuvres de Muhammad Abdul Wahhab, fondateur du wahhabisme la secte la plus virulente de l'islam. L'histoire de ses connexions wahhabite peut être vu [ici ].

Sur une page de couverture de l'une des collections Wahhab de Umm Al Université Qura, on peut clairement voir dans la calligraphie arabe fantaisiste, le titre "Ecrits de Muhammad Abdul Wahhab" et un timbre qui dit «Un cadeau de Umm Al Qura à La Mecque " est clairement visible.

Wahhab_Cover.jpg

Dans Le danger du wahhabisme dans le monde musulman, par le Dr Ahmed, musulman modéré Abdul Rahim Al-Sayeh, a abandonné l'enseignement. Il raconte ses études à Umm Al Qura:

J'ai étudié le wahhabisme, j'ai étudié leur programme d'études à l'université de Umm Al Qura ...

À Umm Al Qura l'Université préférée de Musa et de l'oncle de Barak Hussein Obama, Sayid Obama, (voir en photo-ops). Ils ont été décrits par plusieurs sources médiatiques arabes en tant que travailleurs diligents dans la promotion des bourses d'études pour les Kenyans pour étudier la Charia, avec la permission du fond "humanitaire" Sarah.

Umm_al_Qura_1.jpg

(Sayid Obama à l'extrême droite debout avec Musa Ismail Obama à Umm Al Qura Université)

Umm_al_Qura_2.jpg

(À droite: Directeur de Umm Al-Qura Université, le Dr Bakri bin Ma'touk A'sas, Musa Ismail Obama sur la gauche à côté de Sayid Obama)

Umm_al_Qura_3.jpg

Umm_al_Qura_4.jpg

(A gauche - Sayid Obama)

Umm_al_Qura_5.jpg

Réunion de Sayid favori du président Obama oncle peut même être vu sur le site officiel de Umm Al Qura Université où il est dit fièrement:

Son Altesse, le directeur de Umm Al-Qura Université, le Dr Bakri bin Ma'touk A'sas a reçu dans son bureau à l'université ville à Babidah, Monsieur Sayid Obama l'oncle de Son Excellence le Président des Etats-Unis d'Amérique Barack Hussein Obama et Monsieur Musa Ismail Obama le cousin du président américain ...

(...)

Newspaper.jpg

(Photo ci-dessus de Musa Al-Arab Newspaper)

Al-Arab journal expose le but de faire avancer le dossier «éducation» par la famille Obama au Kenya. Sous le titre "Education First", Ahmad Bimsallam assistant du Mufti de la ville côtière de Mombasa renchérit en expliquant que «la destruction grandiose qui est venue sur les musulmans au Kenya, est venu de l'éducation et les écoles qui se sont implantées partout dans la nation par le Christian mouvements missionnaire».

Al-Arab ne considère même pas la conversion au christianisme du président Obama  comme un problème et comprenait une section intitulée «Islam Obama", tout en précisant:

la Foi islamique du président Obama a été considérée comme un sujet de polarisation entre musulmans et chrétiens dans la République du Kenya.

C'est un centre de lutte dans les médias et se continue comme à l'Église anglicane qui a tenté d'orchestrer une coordination pour le baptême de Sara, la grand-mère de Barak dans une grande célébration sur l'aire de jeux Gomokinyata dans Kizimo, la troisième plus grande ville du Kenya. 

C'était un truc pour la piéger, se faisant passer pour l'inviter en tant qu'invité, l'église a envoyé des informations sur sa conversion et l'abandon de l'Islam. Le jeune Moussa Ismail Obama, le cousin du président américain a déclaré lors de son interview avec Al-Arab qu'il était avec sa grand-mère pendant le Ramadan en Terre Sainte de la Mecque pour faire la fête Umra après avoir terminé son pèlerinage à l'invitation du roi d'Arabie saoudite. 

Musa Obama, qui a étudié la charia dans la médina nous a parlé au sujet de la situation des musulmans au Kenya appelant les pays arabes et islamiques à faire plus d'efforts pour aider les frères musulmans kenyans, d'autant qu'il y a beaucoup de soutien venant de pays occidentaux et des églises occidentales, qui tente de se propager au reste de la société kenyane de religions différentes. Moussa a estimé que la situation des musulmans au Kenya ne cesse de s'améliorer, pointant vers le village de Barack Obama, Kogelo, qui est situé sur les rives du lac Victoria, dans l'ouest du Kenya qui n'ont pas eu de musulmans, sauf sa famille. Mais maintenant, ils sont en augmentation, et que la majorité des nouveaux musulmans ont adopté l'islam à partir du bon traitement de leur famille et que ils ont maintenant une institution bienveillante pour amasser des fonds et de fournir une aide importante pour les orphelins et les pauvres, et il donne également des bourses d'étudier la charia dans la médina de[l'Arabie Saoudite]. Moussa a également déclaré que malgré le fait que Barack Obama ne s'est pas rendu dans sa tribu au Kenya depuis son élection aux États-Unis, il y a une communication permanente entre lui et plusieurs membres de sa famille et de sa tribu au Kenya, dont le premier Kenyan ministre est aussi un membre. Nous avons également eu des membres de la tribu qui sont venus célébrer la nomination de l'un des membres de leur tribu en tant que président des Etats-Unis il ya quelques temps. Moussa a également précisé que l'élection de Barack Hussein Obama a eu un impact pour l'amélioration de la situation musulmane au Kenya dans une certaine mesure, en dépit des tentatives d'obstruction des églises des demandes musulmanes et de leurs droits, en particulier celui qui a trait à la ségrégation et à la persécution à leur encontre dans les écoles, ainsi que la question du hijab et le manque de droits constitutionnels pour les musulmans dans l'établissement de tribunaux de la charia. "

Le plus explosif peut-être est que l'oncle Sayid  de Barak Hussein Obama est actif dans son travail avec la fameuse Ligue islamique mondiale (MWL) tel que rapporté par les médias saoudiens:

Son Excellence Dr Abdullah bin Abdul Mohsin Al-Turki, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, et membre du Conseil des Grands Savants d'Arabie Saoudite à La Mecque a reçu lundi M. Saeed Hussein Obama, homme d'affaires kenyan, et oncle du président Barack Obama, président des États-Unis d'Amérique, qui a rendu visite à la Ligue islamique mondiale, accompagnée d'un certain nombre de diplômés des universités saoudiennes kenyans.

Comme nous l'avons signalé, la Ligue islamique mondiale a des liens étroits avec le terrorisme. Si les revendications de Musa sont vraies, que Sayid est le point de passage préféré de Barack Obama et de contact avec sa famille musulmane et que Sayid s'occupe bien de la MWL, il faudrait donc que le peuple américain le sache car il mérite de connaître l'étendue des connexions de leur président et de sa loyauté aux personnes et ces groupes?

Le MWL a de nombreux liens avec Al-Qaïda coopératives. En fait, plusieurs employés ont travaillé MWL avec Al-Qaïda. Oussama Ben Laden et Al-Qaïda a obtenu le soutien matériel et les commandites avec une couverture de bureaux MWL à travers le monde. 

Le Dr Abdullah bin Abdul Mohsin Al-Turki, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, a reçu Sayid, l'un des plus célèbres savants wahhabites et un pionnier dans la diffusion de wahhabisme à travers l'éducation. 

Voici un document PDF de ce rapport.Obama_Wahhabist_Fundraising_Empire_101112

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

mika 12/02/2013 17:31


Lien opérant - remplace le précédent


http://www.youtube.com/watch?v=MGPQsAvrf6g


 

Pivoine 12/02/2013 17:20


N'oublions pas qu'Obama voulait faire ériger deux mosquées sur Ground Zero. Si ça c'était pas un manque de tact... Heureusement que les New-Yorkais ont réagi. Cela prouve qu'il est avant tout
musulman, même s'il se dit chrétien. Il trompe son électorat et participe à l'islamisation des Etats-Unis, en + de détruire l'économie. C'est surtout parce qu'il est métis qu'il a gagné les
présidentielles, et les Américains le regretteront !

mika 11/02/2013 12:10


Alors vous allez comprendre POURQUOI Obama...


http://www.youtube.com/watch?v=MGPQsAvrf6g