Les liens entre le PCF, la CGT et l'URSS...

Publié le 11 Janvier 2013

      Jusqu’à la chute de l’URSS, le PCF et la CGT ont été financés avec l’argent de Moscou. Sans jamais qu’ils s’en expliquent…

La CGT financée par l' URSSDe sa création en 1920, lors du fameux congrès de Tours, jusqu’à l’effondrement de l’Union soviétique, en 1989, le Parti communiste français a touché tous les ans sa (grosse) gamelle du « grand frère » moscovite. C’est le Politburo, sanctuaire du pouvoir, présidé par le Premier secrétaire et « chef suprême » de l’URSS en personne, qui décidait des sommes à attribuer. Celles-ci étaient transférées la plupart du temps de la Gosbank (banque d’état soviétique) au PC via des valises de liquide ou de lingots d’or remises par le KGB. Ainsi, comme l’a révélé l’ouverture d’archives, ces 6 M$ délivrés par le PCUS au PCF, juste avant l’invasion de l’Afghanistan, « étant donné la situation extrêmement difficile du Parti».

Le 13 octobre 1983, c’est Gaston Plissonnier, l’un des  pontes du PC français, qui reçoit la valise ainsi qu’en témoigne un compte-rendu à en-tête « très secret » du KGB : « Conformément à vos instructions du 23 septembre dernier, la rencontre a eu lieu à Berlin avec le camarade Plissonnier et son homme de confiance, lors de laquelle nous avons remis aux amis français la somme de 1M$ qui leur a été assignée. »

En 1988, a aussi révélé L’Express, la campagne présidentielle du candidat du PC, André Lajoinie, a été entièrement financée par l’URSS. à raison, moyenne estimée, de 5 M$ par an, ce n’est pas moins de 350 M$ dont a bénéficié le Parti communiste français entre 1920 et 1989. Un quart de cette somme aurait été attribuée à la CGT et à ses satellites, soit près de 90 M€ dans les caisses de la Centrale ! Laquelle, en outre, va aussi se servir directement à Moscou si nécessaire.

En témoigne notamment cet autre « relevé » d’une « réunion de dotation » du Politburo (mars 1985) : « Le
secrétaire général de la CGT Henri Krasucki, membre du bureau politique duPCF, a demandé au conseil central des syndicats de l’URSS d’accorder à son syndicat une aide urgente de 10 millions de francs (1 million de
roubles convertibles). Cette demande a un caractère strictement confidentiel et seuls les dirigeants de la CGT membres du comité central du PCF ont été informés de cette demande. Cette aide sera accordée en deux versements en 1985 et 1986 de 500 000 roubles provenant du Comité du tourisme et d’excursion. » En l’occurrence, une excursion en eau trouble…

Source:

Dossiers du Contribuable n°10 «Enquête sur la CGT», décembre 2012 – 68 pages, 4,50 €.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

DURADUPIF 11/01/2013 16:56


Ces partisans de l'étranger nous ont fait c.... pendant plus de 50 ans avec sa courroie de transmission de la cgt de la Place du Colonel Fabien à la Place de l'Argone CCAS des EGF pour
sauvergarder le Petit Train Electrique de G. Marchais. Avec d'autres plus sinistres ils ont fait lêcher les flammes du marxisme-léninisme à la sauce de Staline sur les murs de la Maison France.

Claude Germain V 11/01/2013 13:44


Je ne me rappelle plus a quelle date cela s'est passé , mais le parti-communiste-français ( français ??? ; façon de parler ............. )  EST LE SEUL ET UNIQUE PARTI COMMUNISTE EUROPEEN A
AVOIR PRETE ALLEGEANCE A MOSCOU ..... Et comme l 'URSS est morte , il nous reste cette verrue de PCF accrochée comme un morpion aux chiotes de la France .. mais mefions nous quand meme du morpion
car il ne faut pas oublier que lors du pacte germano sovietique , le morpion sur ordre de Staline sabotait , partout ou il se trouvait , l'industrie française ...


.La particularité du communiste français c'est que celui çi ne tolere pas d'habiter un immeuble collectif , residentiel ou pas , le communiste français exige sous peine de revolution sociale : la
villa avec piscine , ses 700 ou 800 m2 de terrain , ses 8 a 15 jours de sports d'hiver , et ses vacances d'un mois a deux mois d'été cahaque année ....


Leur dirigeant politique au meme titre qu'un Vert qui se vante de vivre avec 3000 euros par mois est un menteur , car un député européen qu'il le veuille ou pas emarge
obligatoirement avec une somme de 15000 a 19000 euros par mois tout frais compris et si il possede une autre fonction en france , ce qui existe pour beaucoups , imaginez les rentrees
mensuelles ...... bien !!! bravo !!!! camarade !!! tout pour ma gueule  , les dechets et le smig pour vous ...... cela anglobe en passant l'UMPS  bien sur ......

Pouf 11/01/2013 09:04


comme quoi le ver est dans le fruit un peu partout !