Les manuels scolaires saoudiens, de la haine pure (Joseph Facal).

Publié le 25 Novembre 2012

Qu'en pensent nos bien pensants? Alain Juppé en tête et autres "droits de l'hommistes"?

J'ai appris à me méfier des articles de journaux qui évoquent de mystérieuses «études» qu'on ne réussit pas à retracer ou qui, quand on met la main dessus, ne disent pas ce qui était prétendu.

Lu sur Poste de Veille

J'ai donc pris l'habitude de vérifier moi-même. Cette fois, on disait vrai. Et j'en suis resté bouche bée. J'en avais entendu parler, mais se faire mettre les citations exactes sous le nez donne un choc. Je ne me croyais pas si naïf. Mercredi dernier, le National Post évoquait une étude intitulée Ten Years On, réalisée par Nina Shea, du Hudson Institute. Vous la trouverez en allant sur le site www.hudson.org. Nina Shea a étudié les manuels scolaires utilisés dans les écoles publiques en Arabie saoudite. On ne parle pas ici de brochures circulant au sein d'une secte d'illuminés, mais de livres qui sont le coeur du programme scolaire officiel d'un État national.

Dans un manuel de huitième année utilisé en 2010-2011, il est écrit :

«Les singes, ce sont les gens du Sabbat, les juifs; les cochons, ce sont les infidèles associés à Jésus, les chrétiens.»

Dans un manuel de «géographie» de huitième année, on pouvait lire : «Dans plusieurs pays du monde, les minorités musulmanes sont menacées de génocide et de christianisation ou du danger que l'on implante des idées athées et des principes destructeurs dans leur esprit.»

En huitième année, on suggère le devoir suivant : «Énumérez les défauts des juifs.» Dans plusieurs manuels, les États des Balkans ainsi que la Grèce, la Roumanie et la Bulgarie sont présentés comme des territoires islamiques «occupés». Et ça continue ainsi pendant des pages et des pages, dans toutes les matières enseignées et à tous les niveaux.

En neuvième année, on propose les exercices suivants : «Vous appelez un ascenseur et, lorsqu'il arrive, il y a une femme seule : que faites-vous ?»

Ou encore : «Si une urgence oblige une femme à aller dans un hôpital où il s'avère qu'il n'y a pas de femme médecin, que peut-elle faire pour éviter d'être seule avec le médecin ?»

Un manuel de dixième année utilisé dans des cours de droit est explicite : «La punition pour l'homosexualité est la mort.»

La puissance financière du royaume saoudien lui permet d'exporter ces manuels dans des écoles, des mosquées et des librairies à travers le monde. En 2010, un reportage de la BBC avait établi qu'une quarantaine d'écoles islamiques utilisaient ces manuels en Grande-Bretagne.

Elles étaient sous l'autorité directe du bureau culturel de l'ambassade saoudienne. Le pèlerinage annuel de millions de musulmans à La Mecque et à Médine est une autre formidable occasion de disséminer cette littérature haineuse et violente à travers le monde. Quinze des 19 terroristes qui ont perpétré les attentats du 11 septembre 2001 venaient d'Arabie saoudite. [...]

Source :  La haine pure, par Joseph Facal, Journal de Montréal

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article