Les Médias télévisuels ne sont plus ce qu'ils devraient être.

Publié le 29 Juin 2010

MEDIAS - Riposte-Laïque

Comment France 3 traite la manifestation asiatique de Barbès

lundi 28 juin 2010, par Gérard Brazon


Vendredi 25 juin 2010, sur France 3, j’ai pu voir le traitement particulier d’une information concernant la communauté asiatique et particulièrement chinoise.

Information d’importance puisque la télévision chinoise en à fait un reportage en se demandant si les chinois de France et de Paris ne sont pas, au fond, victimes de racisme. En effet, les chinois de Paris sont en colère. Ils manifestent. C’est même plutôt violent. C’est plutôt rare. Mais pourquoi manifeste t’ils ces braves gens ? Du fait de l’insécurité ! Pas du sentiment d’insécurité.

Ils en ont assez d’être agressés dans les rues du quartier de Belleville. Assez des vols à l’arraché, des magasins pillés, des femmes a qui l’ont arrache le sac à main, etc. Alors, c’est du racisme ?

Ce qui est curieux c’est que le racisme si cela en est, ne vient pas des français de souche mais d’autres communautés ! En général, tous les actes de racisme sont issus des français de souche. Alors, de quelles communauté ? France 3 ne le dit pas. Etonnant.

A aucun moment, hormis les images, il n’est question des communautés venues d’Afrique et singulièrement d’Afrique du Nord. Les images suffiraient-elles ? Un peu comme le doigt qui montre tandis qu’un autre se pose sur bouche.

Nous avons eu droit aux gentils commerçants de service qui tous, chinois ou maghrébins ont envient de vivre ensemble et souhaitent que cette affaire ne soit pas récupérée. Par qui ? Mystère, mais on s’en doute un peu.

Ainsi, France 3 réussit l’exploit de faire un reportage sur des vrais gens à partir d’une vraie information sans dénommer aucune autre communauté que la chinoise. Madame le Maire socialiste du 20 ème arrondissement rassure, ce n’est pas un problème de conflit intercommunautaire. Juste une friction qui serait due à des conflits de petites bandes de jeunes du quartier. Rien de grave donc. Comme ailleurs donc. Dans les cités pacifiques du 93. Oui mais, la manifestation fût forte, des agressions eurent lieu sur des jeunes d’autres communauté ! Pourquoi ? Silence, mimique qui se veut rassurante. Bravo France 3 ! Du bon boulot politiquement correct.

Bien sûr, dans la foulée, ce fût plus facile de parler de l’agression d’un caméraman par la police de Saint Denis.

Je vais sur France 2 et là j’ai droit à un reportage similaire. Nous avons même eu droit aux mêmes discours des commerçants, à Madame le Maire qui finit par nous dire que les bandes qui s’attaquent aux chinois sont d’origine africaine et nord africaine mais qu’il ne faut pas y voir un conflit intercommunautaire ! La vie est belle à France Télévision et chez les socialistes du 20 ème.

A la suite, on pu même voir le djeune qui fût condamné à une peine lourde de... 35 heures de travaux d’intérêt général pour avoir dit Va te faire enculer connard, t’es chez moi ici au Président de la République. C’est vrai quoi, il est pas Président de Saint Denis. C’est tout dire. Les policiers qui l’ont arrêté ont eu droit aux mêmes florilèges.

Puis vint l’affaire du cameraman de Saint Denis qui eut droit là aussi à son heure de gloire. Celle du journalisme agressé par la police. Bon, c’est vrai, c’est pas celle d’un Pinochet ! Mais bon...

A l’heure ou j’écris, je songe à ces quartiers ou paraît-il, il fait bon vivre ensemble. Ou il n’y a aucune difficulté intercommunautaire même pas avec les français de souche ! Il faut dire qu’il n’y en a plus beaucoup dans ses quartiers. Mais chut, il ne faut pas le dire.

Je me souviens aussi d’un Saucisson-Pinard dans le 18ème qui semblait être une affaire d’état si ce n’est de danger pour le public. Il est vrai que le saucisson est une arme dangereuse à ne pas mettre dans toutes les mains surtout associé à une bouteille de pinard. Alors, imaginez plusieurs centaines de personnes armées de saucissons. Mêmes les chinois auraient été effrayés. Quoique... eux seraient venus avec des nems aux porcs et de l’alcool de riz et, à mon avis, on se serait bien entendu.

Alors que penser de France Télévision ? Il paraît qu’elle va porter plainte contre la police pour l’agression de son cameraman. Un service public contre un service public. On n’arrête pas le progrès chez les bisounours de la télé.

Il me reste quelques images de ces reportages. Celles d’une communauté chinoise qui d’habitude est tranquille, qui ne fait jamais de vague, craint la police, respecte les lois de la république française ou pour le moins, n’agresse personne dans la rue, n’occupe pas les halls d’immeubles, ne tague pas, ne fait pas de tournante. Même si je me trompe dans le détail, cette communauté est assez intelligente pour n’offrir aucune raison, à qui que ce soit, d’avoir à se méfier d’un chinois dans la rue. Même si vous en croisez trois ou quatre sur un trottoir. A notre époque, ce n’est pas le cas de toutes les communautés. Allez savoir pourquoi ? Oserai-je ajouter que, de plus, elle n’affiche aucune prières ostentatoires dans les rues, n’a aucune revendication particulière dans les écoles du primaire ou du secondaire.

Cette communauté est en colère ? Sans doute parce qu’elle a assez que nos autorités aient baissé les bras. Comme la nature a horreur du vide, les réactions de ce type risquent de se généraliser. Que va dire la télévision chinoise à la prochaine manifestation ? Eux n’ont pas ce genre de problème dans leur quartier.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article