Les milices islamistes tranchent les langues. Traduction Nancy Verdier

Publié le 4 Décembre 2012

headshotpar Raymond Ibrahim Nancy3Traduction Nancy Verdier 

25 novembre 2012 in From The Arab WorldIslam

Originally published on Gatestone Institute 

Récemment, à la télévision égyptienne, le Dr Abdullah Badr (Dr. Abdullah Badr,), diplômé de l’université Al Azhar et professeur d'exégèse islamique, a proclamé qu'un nouveau jour est arrivé, et qu’il n'y aura plus aucune tolérance pour quiconque dénigre l'islam - y compris pour ceux qui s’opposent à la mise en œuvre de la Charia et de ses peines draconiennes.

Actuellement en procès pour calomnie et diffamation de l’artiste égyptienne, Elham Shahin, qu’il avait entre autres déclarations désobligeantes, traitée de «pute», un Badr impénitent, a fait une nouvelle apparition à la télévision, pour prêter le serment suivant:

« J'ai juré à Allah, que n'importe lequel  de ces chiens - car c'est ainsi que Dieu les a décrits, car ils sont comme des chiens constamment haletants – que n'importe lequel  de ces chiens qui se moque  de la charia, ou se moque  de l'Islam, ou le dénigre, aura la langue coupée, je le dis ici : Nous allons leur couper la langue! C'est ainsi. Le temps de la transgression contre l’islam, le temps des paroles insolentes   contre l'Islam est terminé - C’est fini. Aujourd'hui, les Peuples  du Mensonge [code pour les laïques] défendent leurs déviances  avec beaucoup de zèle; ainsi nous allons  défendre l'Islam de toutes nos forces - peu importe ce qu'il en coûte, peu importe ce qu'il en coûte! Je le dis ici et maintenant: Que la terre entière soit à feu et à sang, du moment que de l'islam on ne se moque pas. »

 Rien de tout cela n’est à prendre au figuré. Quelques jours après que le Dr Badr eût fait ces déclarations, le 30 Octobre, un groupe salafiste  en itinérance à Suez a attaqué et roué de coups un jeune travailleur égyptien employé dans une épicerie, et ils ont  même essayé de lui couper la main, parce qu’il s’était opposé à ce que le  gang utilise la salle de bains du magasin sans autorisation, ce à quoi l’un des barbus salafiste  avait répondu: «Je ne demande pas la permission. »

Le frère du jeune homme agressé, furieux de ce qui s'était passé, se mit « à  insulter les hommes. ».  Moyennant quoi,  les nouveaux tenants  à Suez de l'application de la  Charia, qui se font appeler la «Promotion de la vertu et la prévention du vice"- prenant modèle sur cette bande de loubards d’Arabie Saoudite qui se réclame de la « moralité » - ont ordonné que la langue de l'homme soit tranchée, (ordered that the man’s tongue be cut out) affirmant qu'il avait insulté l'islam (c'est le même groupe qui auparavant avait poignardé à mort un jeune homme égyptien parce qu’il s’était affiché  en public avec sa fiancée).

Le père des deux garçons, un résident local de longue date, a donné plus de détails, notamment  sur le fait qu’il n'avait jamais vu ce groupe salafiste, qui «s’exprimait  en arabe coranique classique »; également, dans cette vidéo (video), le père explique comment l'un des salafistes, « un homme de petite taille » « a crié longuement à tue tête que son fils avait  «insulté la religion! Sa langue doit être coupée dès que possible! »

Avec l'aide d’autres personnes, les jeunes ont réussi à prendre la fuite et à échapper à "la justice de la Charia".

190 

Mais il y a des tentatives de mutilation de la langue qui ne ratent pas; et cette question ne se limite pas aux salafistes d'Egypte. En mai 2011, un poète au Yémen a eu la langue coupée (a poet in Yemen had his tongue cut ) par "des inconnus", soi-disant pour avoir écrit un poème à la louange du dictateur yéménite Ali Abdallah Saleh, qui s'opposait à l'insurrection islamiste. Il convient de rappeler que le prophète de l'islam lui-même faisait assassiner très souvent  des poètes qui l'avaient offensé, dont une femme qui a été abattue alors qu’elle allaitait son bébé dans sa maison la nuit (slaughtered while suckling her babe).

En outre, en Avril 2011, au Bahreïn, pays « modéré », un muezzin a été agressé, battu, torturé, notamment à  l'huile bouillante et a eu la langue coupée (had his tongue cut), selon les dires aux cris de guerre de l'Islam, "Allahu Akbar!" 

Mais même dans le monde non-musulman, les musulmans s’attaquent à cet organe de la parole. En Australie, un musulman a été récemment condamné à une peine de prison de huit ans-et-demi « pour avoir coupé la langue d'une femme. » (for severing a woman's tongue ).

Entre autres faits, il a déclaré devant la cour de justice être entré dans l'appartement d'une femme non-musulmane d’une vingtaine d’années, avec laquelle il avait eu une relation autrefois,  « lui a fracassé à plusieurs reprises une bouteille vide sur la tête,  lui fracturant l’orbite de l'œil. Tahir a ensuite lacéré son visage avec un couteau  à plusieurs reprises, lui coupant la bouche et lui tailladant la langue »

Pourquoi tant de violence contre la langue? Pour la même raison que le Dr Badr qui préfère voir le monde entier s’embraser plutôt  que voir  l'islam insulté: la langue, qui prononce des mots et libère la parole est fondamentale pour dénoncer et combattre les faits de l'Islam, que ce soit sur le plan formel de la  Charia ou celui de la violence, issue de la culture suprématiste qui en découle, tout à fait en accord avec les paroles du Cheikh de l'Islam lui-même, Ibn Taymiyya qui au 13ème siècle déclara : «La guerre verbale contre l'islam peut être pire que la guerre physique »

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Marie-claire Muller 04/12/2012 20:44


Se sont des squyzophrénes ils ne supportent aucune critique ils ne supportent personne qui ne soit pas adorateur du chamelier pédophile.Tout n'est que ruine,désastre et mort sur leur passage
c'est ce qu'ils font partout et c'est ce qu'ils feront chez nous si nous ne nous réveillons pas!!il faut juger (commité de salut public) tous les traitres qui fricottent avec le diable (l'islam)
nous devons à nos enfants de les protéger !!!Les lumiére de l'Occident s'éteignent à cause des lâches qui nous gouvernent


Aricle 35 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793


"QUAND LE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE L INSURRECTION EST POUR LE PEUPLE ET POUR CHAQUE PORTION DU PEUPLE  SON DROIT LE PLUS SACRE